Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 20:49

De Didier Daeninckx

Format : Poche
Editeur : Gallimard
Collection : Folio Policier
Pages : 189
Parution : 1999


Mai 1944 : le jeune Jean Ricouart entre dan la Résistance. A la suite d'une opération à laquelle il participe, il est arrêté, torturé, déporté en Allemagne. Il ne rentre au pays qu'en février 1946, où il épouse Marie. Il est aussitôt accusé de meurtre par un juge qui officiait déjà du temps de Pétain, et condamné à sept ans de prison.
1963 : Lucien, le fils de Jean, se fait traiter de fils d'assassin. Il se sauve du lycée et meurt pendant sa fugue.
Vingt-cinq ans plus tard, un ami de Lucien, journaliste, enquête sur la vie de Jean Ricouart et l'interroge, comme pour confirmer cette ultime phrase écrite par Lucien : "Mon père n'est pas un assassin".


Ce livre est classé en collection folio policier mais ce n’est pas du tout un policier c’est pour cela que je le classe en Romans.

   

Nous sommes en mars 1963, Lucien Ricouart, adolescent dans un internat pour jeunes garçons se fait lyncher par ses camarades de classe en se faisant traiter de Fils d’assassin. Dans l’attroupement d’une bagarre, il prend la fuite sous les jets de pierres de ses camarades sans qu’aucuns d’eux n’en fassent part aux professeurs. C’est seulement le soir même que les professeurs, ne le voyant pas au dîner, s’inquiètent. Ils vont tous partir à sa recherche, professeurs et élèves, en pleine nuit. Il sera découvert mort dans un bassin par un professeurs et 2 élèves. Le professeur en dirigeant sa lampe électrique voit un message écrit dans la terre « Mon père n’est pas un assassin ». Il va l’effacer sous l’œil d’un élève qui a tout remarqué.

 

25 ans plus tard, un ami de Lucien, historien, fait des recherches sur la Résistance dans le Pas-de-Calais.  Il enquête sur la vie du père de Lucien, Jean Ricouart.

Il va donc pendant plusieurs jours recueillir le récit des souvenirs de Jean.

Commence alors l’interview, magnétophone posé sur la table, et l’on est happé par les mémoires de Jean Ricouart.

 

L’histoire bascule, en bribes de souvenirs, en mai 1944 dans la jeunesse de Jean. Adolescent ouvrier qui va s’introduire dans la Résistance. Il participe à quelques opérations qui pour certaines tournent mal. Plus question de rentrer chez lui, il devra se cacher dans des caves chez d’autres Résistants. Il tombera amoureux de la fille d’un des Résistants, Marie. Deux mois après son entrée, il doit à nouveau participer à une opération qui va mal commencer. Qui ne commencera pas d’ailleurs pour lui car il est arrêté par 2 miliciens en pleine rue – un jeune de son âge devient louche lorsqu’il se « ballade » en pleine après-midi alors qu’il doit être à l’usine. Il sera arrêté, torturé puis déporté dans un camp en Allemagne. Malgré les souffrances et les tortures qu’on lui imposent, une seule chose le tient en vie, la mémoire de ces nuits passées avec Marie et son amour pour elle.

Jean se souvient de tout et il évoque ses mémoires auprès de ce jeune homme historien.

On apprend qu'il sera libéré en 1946, puis arrêté par la police pour des meurtres auxquels il a assisté au cours des opérations qu’il a pu mener avec la Résistance. Il sera alors condamné, par un juge qui officiait déjà sous Pétain, à 7 ans de prison.

 

Une histoire très poignante, un bouleversant destin pour ce jeune Jean Ricouart qui n’aura en fait été Résistant que 2 mois dans sa vie. Et également un bouleversant destin pour son fils Lucien, traité de fils d’assassin pour qui la vie sera détruite à cause de dires….

C’est un véritable témoignage sur la Résistance et sur la vie des personnes, de ces héros, qui y sont entrées.
Je vais reprendre une phrase vue sur internet au sujet de ce livre « C’est un témoignage qui donne à réfléchir ! ». Cette phrase est tellement bien dite que je n’en trouve pas d’autres et c’est pour cela que je l’ai reprise.
En plus du témoignage sur cette période de l’histoire, le livre fait part également de toutes les manigances, de tous les dires qu’il pouvait y avoir à cette époque et le mal que cela a pu faire.

Certes ce n’est pas un livre réjouissant mais il doit être lu, il est formidable. 
Et encore une fois, je suis émue par le courage de ces personnes.


Didier Daeninckx le confirme, cette histoire est en partie tirée de faits réels : "Elle a existé ! En partie, en fait. Et cela se passait à Saint-Omer. Le suicide de Lucien est inventé. Mais le Résistant déporté qui va être jugé et condamné à mort a existé. Cette injustice m'a révolté, c'est pourquoi j'ai voulu écrire ce livre. Son vrai nom est Moreau. J'ai tenté de rencontrer certains protagonistes de cette histoire. Beaucoup ont refusé de me parler. Un seul a accepté." (propos de l’auteur)

 

Ce livre est étudié au collège.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilibook - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Yv 18/04/2010 16:16


Je viens juste de le finir : excellent !


belledenuit 07/07/2009 13:59

J'adore Didier Daeninckx que j'ai lu il y a très longtemps (à l'époque du lycée, c'est dire comme ce n'est pas récent :D). Si tu as aimé ce titre là, tu peux aussi découvrir "Meurtres pour mémoire". C'est sublime, très fort et à réfléchir aussi !
(je mets ton blog dans mes liens pour te suivre dans tes lectures)

Géraldine 04/06/2009 13:15

Décidemment, aujourd'hui, je trouve beaucoup de chroniques sur des livres se déroulant pendant le Guerre Mondiale et toute ses horreurs.... je ne suis pas fan de cette période en littérature. Ma PAL ne s'en porte pas plus mal !

zazimuth 31/05/2009 15:06

Toi qui aime les thriller et les polars (même si ce roman de Daeninckx est aussi historique d'après ce que je découvre), connais-tu le blog de Callophrys (dans mes liens), De coup de coeur en passion ?

Leiloona 31/05/2009 12:14

J'aime bien le style de cet auteur. Je le note. :)

Lilibook 31/05/2009 13:27


C'est le 1er que j'ai lu de cet auteur et j'ai vraiment aimé.


  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs