Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 16:00
etrangleur edimbourgDe Ian Rankin

Format : Poche
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : Policier
Pages : 286
Parution : 2004


John Rebus parcourait la jungle de la ville, une jungle que les touristes ne voient jamais, trops occupés à mitrailler les temples dorés du passé. Edimbourg était une ville d’apparences ; le crime n’y était pas moins présent, tout juste plus difficile à repérer. Edimbourg était schizophrène, la ville de Jekyll et Hyde, bien entendu, mais aussi celle de Deacon Brodie, des manteaux de fourrure sans petite culotte, comme on disait à Glasgow. Cependant c’était une petite ville. Un avantage pour Rebus. Il traqua sa proie dans les bars à voyous, dans les lotissements où le chômage et l’héroïne tenaient lieu de blason, parce qu’il savait que quelqu’un d’aguerri saurait survivre dans cet anonymat. Jetant un coup d’œil à la ronde, il vit qu’il avait atterri au cœur du désespoir.

Nous sommes à Edimbourg et nous allons faire la rencontre de John Rebus où le personnage s’installe dans ce 1er opus de cette série policière. John Rebus, divorcé et ayant une fille de 12 ans, est donc entré dans la police après avoir
fait un passage dans l’armée et les forces spéciales. Il traine parfois de pub en pub. Il ne voit pas souvent son frère, hypnotiseur de métier, avec qui il n’a pas beaucoup d’attaches depuis son enfance et adolescence. Leur père avait une préférence pour Michael, le frère de John, et c’est un peu pour cela d'ailleurs que John s’est engagé dans l’armée.

Mise en place du personnage, revenons à notre histoire. Des gamines de 11 ans ou 12 ans sont kidnappées à Edimbourg. Aucune demande de rançon. Elles sont à chaque fois retrouvées étranglées. De ce fait, la peur plane sur Edimbourg. Les parents accompagnent partout leurs progénitures.
John Rebus va bientôt être transféré à l’enquête des enlèvements, tous les policiers d’Edimbourg sont mis sur le coup.
Les enquêteurs piétinent, aucun lien entre les jeunes filles retrouvées.

Par ailleurs, Rebus reçoit des courriers anonymes. Des enveloppes contenant des bouts de ficelles noués avec des nœuds très spécifiques ou bien des allumettes. Il reçoit ces enveloppes directement à son poste ou bien même chez lui. Il n’a aucune idée à quoi correspondent ces envois, ni qui pourrait les lui envoyer.

L’enquête se poursuit et d’autres jeunes victimes seront passées sous le fil égorgeur de ce déséquilibré.

Rebus va avoir du mal à poursuivre l’enquête, des souvenirs du passé de sa vie de militaire et des forces spéciales le hantent. Des angoisses qui l’ont toujours hanté, des angoisses qui le prennent n’importe où, il en fait parfois des malaises et pourtant il ne sait pas pourquoi. Il sait qu’il s’est passé quelque chose dans son passé, et cette chose il n’arrive pas à s’en souvenir.

Bientôt sera fait un lien entre les enveloppes qu’il reçoit et l’étrangleur d’Edimbourg. Mais pourquoi, l’étrangleur lui envoie à lui ces enveloppes ? Des enveloppes, n’oublions pas, que Rebus reçoit aussi chez lui, donc l’étrangleur sait où il habite. Pourquoi est-ce que l’étrangleur lie autant Rebus à cette enquête ?
La suite, à vous de la découvrir. 

J’ai pour ma part, aimé cette lecture et ce personnage de Rébus. Ce 1er opus nous présente donc ce personnage. D’où il vient, ses proches, ainsi que sa vie tourmentée dû à son passage dans l’armée que l’on découvre petit à petit au fil du livre. Ian Rankin nous fait part d’un côté psychologique dans ce livre, avec les tourments de John Rébus qui parfois lui font perdre pied au cœur de l’enquête. L’ambiance d’Edimbourg n’est pas forcément mise sous le jour que les touristes connaissent. On visite des ruelles, des pubs, que les touristes ne connaissent pas forcément et qui sont moins reluisants que d’autres. L’enquête est pour le lecteur plutôt une énigme qu’il découvre petit à petit. Du coup ni haletant mais ni trop lent, c’est plaisant. L’histoire est bien menée, et bien amenée par l’auteur. Une seule chose m’a un peu « déçu » c’est l’épilogue, que j’ai trouvé trop court.

Voilà donc un 1er opus où l’on fait la connaissance du personnage de Rébus, tourmenté et sombre, et je prévois donc de poursuivre les enquêtes de John Rébus au cœur de l’Ecosse.



J'ai vu ce livre sur les blogs de certains d'entre vous mais je ne sais plus qui, alors si vous voulez que je fasse un lien vers l'article paru sur votre blog n'hésitez pas ;-)

J'ai lu ce livre dans le cadre de mon challenge ABC 2010
47668423 p

Partager cet article
Repost0

commentaires

Anjelica 07/03/2010 18:23


je ne connais pas. J'en ferais la découverte un de ces jours ...


Alicia 04/03/2010 18:26


Je lis quasiment que des romans policiers en ce moment, tu m'a donné très envie de découvrir celui ci ^^


pimprenelle 01/03/2010 21:53


Voilà qui pourrait me plaire même si ça n'a pas l'air très dynamique...


alinea 01/03/2010 08:22


cela semble interessant également.


Constance 28/02/2010 17:12


Prometteur...


  • : 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs