Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 13:07
livrededinaDe Herbjørg Wassmo

Format : Poche
Editeur : 10-18
Collection : Domaine Etranger
Pages : 172
Parution : 2002


« Figé dans un linceul de glace, à l’extrême pointe de la Norvège, le Nordland est un pays de fin du monde. […] Là-bas, se déchaîne une furie, une femme, Dina, que la mort suit comme son ombre. Enfant, Dina est frappée par le destin, par la main de Dieu ou par celle du diable. Ou par les trois. Elle tue sa mère. Maudite par son entourage, abandonnée à elle-même, elle grandit, sauvage et, surtout, libre. Dès lors, Dina, arrogante, farouche, ira, seule, sur un glong chemin de hargne. […] Le Livre de Dina est un long requiem, un chant de couleur et de violence, de folle passion et d’insondable solitude. Ici, l’amour est une dans effrénée et voluptueuse, une torture, une mise à mort. Herbjorg Wassmo dirige son tumultueux personnage d’une plume rapide, sensuelle, vertigineuse. Elle dompte les mots, les images, les sens, tout comme sa Dina asservit son étalon ou ses amants, assouvit sa rage de vivre. Sans palabres. »

Voici une histoire assez étrange, une série de 3 tomes que l’on m’a offerts il y a quelques années et qui étaient toujours restés dans ma pal.

XIXè siècle, nous sommes à l’extrême pointe de la Norvège. C’est l’histoire de Dina, qui depuis son enfance traîne la mort derrière elle.  Le livre commence par la fin, Dina est adulte, et l’on remonte le temps ensuite. On retrouve Dina, entouré de sa famille. Le père est commissaire, a une bonne situation et est respecté de tous dans la région. Un jour de grand nettoyage du linge, dans la buanderie, les femmes lavent le linge dans les baquets agrémentés d’un nouveau système évitant de porter justement les lourds baquets d’eau. Une manivelle est prévue pour baisser le baquet petit à petit. Dina regarde sa mère laver le linge et est intriguée par cette nouvelle « machine » pour laver le linge. Elle s’approche du baquet de sa mère et pose la main sur la manivelle. D’un coup, l’eau bouillante va se déverser sur la mère de Dina et deux jours après elle mourra de ses brûlures. Depuis ce jour, Dina est restée muette, sauvage, et totalement abandonnée à elle-même dans la propriété de la famille. Elle traînera dans les écuries, pieds nus dans le crottin. Elle montera aux arbres pour s’y asseoir sur les branches pendant des heures. Apprendra à monter à cheval tel un homme. Elle reste totalement libre. Un précepteur viendra lui apprendre les leçons, petit à petit elle reparlera, et elle apprendra également à jouer du violoncelle.

Mais elle restera la sauvageonne qu’elle était, habillée tel un homme et sentant l’écurie. Se moquant des us et coutumes auprès des gens de la société que son père peut recevoir. Elle va anéantir la vie familiale de la maison, son père s’étant remarié, elle va faire tout ce qu’elle peut pour être arrogante avec la nouvelle femme de son père. Adolescente, son père ne sait plus quoi en faire. Elle a tellement été livrée à elle-même que désormais elle est devenue indomptable, personne ne peut la maitriser, elle peut même devenir féroce. A 16 ans, le meilleur ami de son père la veut en mariage. Entendez bien que ce n’est pas une demande en mariage, il la veut. Et pour s’en débarrasser, le père de Dina va la donner en mariage à son ami âgé de 48 ans. Bien évidemment, Dina ne va pas changer de comportement, elle va continuer à défier toutes les conventions de l’époque et galoper telle une Walkyrie sur son cheval dans les bruyères des côtes Norvégiennes. Elle ne sera pas dérangée, non plus, de jouer du violoncelle en pleine nuit et de réveiller ainsi tous les habitants de la maison de son époux. Rien n'arrête cette jeune femme. L’hymne de Dina : posséder les autres, mais ne pas être possédée. Et cette jeune femme totalement imprévisible, va se découvrir un côté perverse avec son mari.

Il n’y a que sa belle-mère qui tente un peu de découvrir cette sauvageonne bien qu’elle n’apprécie pas trop sa présence au domaine. Bien sûr car Dina veut tout régir, et la vie des habitants de la maison et l’entreprise familiale.

Je vous ai fais découvrir en particulier le personnage de Dina, l’héroïne de cette saga, son caractère. Car il est question dans ce livre de cette étrange femme au caractère bien défini. Mais je ne peux vous dévoiler entièrement tous ce qui se passe dans ce premier volet. Ce sera à vous de découvrir ce 1er opus si le coeur vous en dit. 

Une lecture un peu particulière je dois dire. Avec cette enfant qui, à 5 ans, tue malencontreusement sa mère et qui sera rejetée de tous, étant perçu tel un démon. Elle va vivre recluse sur elle-même, devenir une vraie sauvageonne parfois très arrogante envers son entourage. Adolescente mariée à un homme beaucoup plus âgée qu’elle, elle va découvrir la sexualité et en deviendra perverse. Elle va dompter son entourage et notamment son mari mais aussi ses amants. Elle sera maitresse de sa vie, comme bon lui semble sans que personne ne s’interpose sur son passage. On à un avis partagé sur ce personnage, on se prend à la détester car elle est vraiment abjecte avec tous le monde, mais comment peut on lui en vouloir aussi, elle qui a toujours été rejetée depuis toute petite. C’est pour ça que la lecture en devient particulière, on se pose des questions mais qu’est ce que c’est que cette lecture ;-) Mais tout autant j’ai envie de connaître la suite, qu’est ce qu’il va lui arriver dans les prochains volets. Et puis le décor Norvégien est tellement bien décrit, sauvage tout comme Dina. Chaque chapitre est ouvert par une citation de la Bible. Voilà il me reste à lire la suite avec les 2 autres opus de cette tragique saga. 

Un autre avis : Abeille

J'ai lu ce livre dans le cadre de mon challenge abc 2010

47668423 p
Partager cet article
Repost0

commentaires

Caro 24/03/2010 18:52


Un grand merci pour m'avoir fait découvrir ce livre. Je viens tout juste de l'achever et c'est un grand coup de coeur. J'ai posté un commentaire sur mon blog où je présente le livre. Merci Lilibook
!


Edelwe 23/03/2010 22:21


Voilà un livre très curieux!


pom' 20/03/2010 16:59


je pense me laisser tenter un jour


Caro 19/03/2010 15:37


Tu me donnes vraiment envie de découvrir cette saga. Merci pour ton billet.


Constance 17/03/2010 17:02


J'attends de lire ton prochain billet sur la sage avant de me prononcer.


  • : 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs