Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 11:30

nuitsblancheschatbottéDe Jean-Christophe Duchon-Doris

Format : Poche
Editeur : 10-18
Collection : Grands Détectives
Pages : 238
Parution : avril 2004


En octobre 1700, d’étranges crimes ensanglantent la région si paisible des Alpes provençales. A quelques jours d’intervalle, on a retrouvé le cadavre d’une jeune fille curieusement vêtue d’une cape rouge, puis un mari et sa femme étranglés dans leur lit, la bouche emplie de petits cailloux blancs, enfin un marchand et sa fillette eux aussi étranglés. L’enquête est confiée au procureur Guillaume de Lautaret. Jeune homme à l’esprit vif, aussi habile à tirer l’épée qu’à trousser les filles, il s’ennuie mortellement dans cette place forte où rien ne se passe et rêve d’une brillante carrière à Versailles. Non loin de là, Delphine d’Orbelet s’ennuie tout autant dans les salons du château de sa mère. L’affaire va passionner et rapprocher les deux jeunes gens. Ils ne pourront cependant comprendre le sens de ces meurtres sauvages sans la découverte faite par Delphine à la lecture des fameux Contes de ma mère l’Oye…

Le cadre, année 1700, fin du règne de Louis XIV, nous sommes en plein cœur des Alpes provençales.

Premiers mots de ce polar historique : Il était une fois…. Ça ne vous rappelle rien ? C’est juste pour vous mettre dans l’ambiance des contes de notre enfance…

Les Alpes provençales donc. Un tout nouveau et jeune procureur vient d’y prendre ses fonctions, il s’agit de Guillaume de Lautaret. Guillaume de Lautaret est jeune, il est issu d’une famille de moyenne noblesse, il est toujours prêt à se servir de son épée, il est élégant, coureur de jupons. Lui qui s’ennuie en ces lieux va avoir du pain sur la planche car bientôt une jeune fille va être retrouvée morte dans un bois, des griffes lui ont lacéré les chairs et elle est revêtue d’une cape rouge.
Tous le monde pense qu’il s’agit là d’un loup qui l’aurait attaqué. Delphine d’Orbelet, sortant rarement de son château, connaissait la jeune fille et s’est donc déplacé sur les lieux. En effet la jeune fille était modiste et c’est elle qui préparait les robes de Delphine d’Orbelet. Et sur les lieux, une chose a marqué Delphine, la cape rouge. La jeune modiste disait toujours que le rouge ne lui convenait pas en rapport à son teint et sa chevelure….
Guillaume de Lautaret, escorté de ses dragons et gens d’armes, va bientôt ouvrir une enquête car un couple va être retrouvé assassiné, peu de temps après la jeune modiste. Couple désœuvré, ayant abandonné de nombreux enfants qu’ils ont eu, va être découvert étranglé avec des petits cailloux blancs dans la bouche…..
Chacun dans la région a peur et de ce loup féroce, et d’une possible sorcellerie.
Oui n’oublions pas que nous sommes en 1700, que l’époque est aux accusations de sorcellerie, aux aveux sous la torture….
Bref, ce qui intrigue Guillaume de Lautaret pour le meurtre du couple désœuvré, ce sont les cailloux dans la bouche.

D’autres crimes vont avoir lieu, toujours plus étranges notamment celui où une autre jeune fille est retrouvée morte toujours avec autant de cruauté et d’acharnement et où notre procureur retrouve dans sa bouche une galette au beurre écrasée…. Où encore le meurtre d’un homme découvert avec une peau d’âne sur lui… ça ne vous rappelle rien tout ça ?
Et Guillaume de Lautaret va se voir confier  une mission en plus de l’enquête qu'il poursuit pour ces horribles meurtres. Identifier et trouver un émissaire venu de Suisse pour réveiller la foi huguenote dans cette contrée. Pour Guillaume va commencer une chasse aux hérétiques qui semblent vouloir échapper à la révocation de l’Edit de Nantes.
Delphine d’Orbelet qui s’ennuie dans son château va être intriguée par ces crimes sordides. Et sans le vouloir elle va faire une découverte en lisant Les Contes de ma mère l’Oye.
Elle va faire un rapprochement entre le modus operandi des crimes et Le petit chaperon rouge, Peau d’âne, Le petit poucet………… Mais pourquoi avoir tué ces personnes là et pas d’autres ? Chutttt ça fait parti de l’intrigue…..
Bien sûr la suite je ne peux vous la révéler. Et il y a moultes rebondissements dans cette histoire. Je peux vous dire que vous y croiserez par contre un certain Charles Perrault qui se retrouvera interrogé par Guillaume de Lautaret. 

Une atmosphère bien prenante pour cette affaire de meurtres façon contes de notre enfance. Le style d’écriture de l’auteur se porte à merveille avec l’époque quant aux mots utilisés notamment. On y retrouve des personnages authentiques à l’époque également, un procureur façon cape et épée, une jeune noble enfermée dans son château, une sorcière….. Une enquête policière très originale, où l’on y retrouve les contes qui ont partagé notre enfance. Cette enquête est d’ailleurs très bien menée et l’on y découvre le meurtrier qu’à la fin. Bon par contre, de par l’époque où les hommes s’en donnait à cœur joie côté plaisir de la chair, il y a pas mal de détails « olé olé ». Comme l’est signalé dans la 4ème de couverture, à l’époque on aime y « trousser les filles » Et oui, même la vue des femmes au lavoir émoustillaient les hommes ;-) (je sens que je vais avoir, avec ce billet, de sacrées arrivées sur mon blog, je me comprend).
Ce livre est le 1er opus d'une série avec pour personnages principaux, Guillaume de Lautaret et Delphine d'Orbelet.

J'ai lu ce livre dans le cadre de mon challenge abc 2010

47668423 p

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Syl. 01/02/2011 13:09



Je vais le lire cette semaine. J'ai lu en diagonale ton billet. Je reviendrai prendre ton lien à la rédaction du mien. Je vois que tu as aimé.



sybille 03/03/2010 16:05


bon et bien, pourquoi pas, j'aime beaucoup les contes de fées moi aussi alors le mélange polar conte de fée doit être original !


Sybille 26/02/2010 15:07


désolée, je m'incruste encore sur ton blog mais je le trouve vraiment sympa lol !
Concernant le livre, je l'ai vu hier chez mon bouquiniste mais je n'avais lu qu'un seul avis dessus, et pas positif du coup, je ne l'ai pas pris, en lisant le tien, je commence à regretter lol !


Lilibook 26/02/2010 22:15


Ne sois pas désolée ;-) Tu es la bienvenue ici
Merci pour ton message.
Pour ma part, j'ai bien aimé, je ne dis pas que je m'en souviendrait pendant longtemps mais j'ai aimé ce rapport avec les contes de notre enfance, c'est original comme polar histo.


Hambre 17/02/2010 22:42


Il faut que je lise d'abord "Les contes du chat botté" qui est dans ma PAL...


Violette 15/02/2010 18:09


ça a l'air très original !
j'adore le titre!


  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs