Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 13:14

meurtres à la pomme d'or 

Auteur : Michèle BARRIERE

 

Format : Poche

Edicteur : Le Livre de Poche

Collection : Policier

Pages : 312

Parution : Octobre 2008

 

 

 

 

 An de grâce 1556: François, étudiant en médecine à Montpellier, n'a qu'une idée en tête: devenir cuisinier. Aux dissections, il préfère l'étude du safran, de la cardamome, du gingembre, du macis et autre maniguette sous la houlette de l'apothicaire Laurent Catalan. Mais une série de morts suspectes sème le trouble dans la ville. Un mystérieux breuvage distribué par un apothicaire ambulant en est la cause. Laurent Catalan, en raison de ses origines juives et de ses sympathies pour les protestants est accusé de complicité et jeté en prison François mène l'enquête jusqu'à Bolog Parviendra-t-il à sauver Catalan?

 

 

 

 

      

Symphorien Poquet, maître rôtisseur rue de l’Oye à Paris, a envoyé son fils, François Poquet, faire des études de médecine à l’Université de Montpellier et l'a confié aux bons soins du Docteur Saporta le maitre d’étude.

Mais depuis tout petit déjà, François n’avait en tête que la cuisine et son enfance s’est déroulée parmi tous les artisans culinaires de la rue de l’Oye à Paris. A 8 ans il cuisine ses premières tourtes, et ne cesse de tourner autours des fourneaux et du coup il a acquis une certaine notoriété par ses plats qu’il réussissait fortement, une notoriété acquise auprès de grands du métier de bouche. Il rêve de cuisiner comme personne, de découvrir de nouvelles saveurs.

Mais son père ne l’entend pas de la sorte et n’aspire pas à un avenir de cuisinier pour son fils mais plutôt de médecin. D’autant plus que François avait fait de brillantes études jusque là.

Sans grand enthousiasme, François part donc dans le Sud de la France pour ses études.

 

1556, depuis un an maintenant que François est dans cette prestigieuse université, il n’est pas à sa place et n’est guère inspiré de soulager la souffrance humaine. Parfois même, il s’ennuie. Heureusement, Montpellier est plutôt festif et là il s’y plait. Tout évènement était un prétexte pour organiser une fête.

François est pensionnaire chez Laurent Catalan, un apothicaire. Des apothicaires, il y en a beaucoup. Il s’est lié d’amitié avec Félix, un Suisse de Bâle, qui loge également chez Catalan.

Lorsque le groupe d’étudiant part en forêt pour découvrir toutes les qualités des plantes médicinales, François, lui, se prend à rêver de comment il pourrait accommoder ces plantes avec les plats.

 

Mais la vie de François va être chamboulée au cours de l’été 1556, un été extrêmement chaud, lorsqu’un de ses amis va être assassiné suite à un mystérieux breuvage qu’il aurait bu.

Très vite, d’autres morts suspectes, nous dirons même une sorte d’épidémie qui va décimer pas mal de personne, vont semer le trouble du côté de Montpellier. Et ces empoisonnements vont rapidement être mis sur le dos du mentor de François, Laurent Catalan, apothicaire.

Pourtant, ce mystérieux breuvage est distribué par un apothicaire certes, mais un apothicaire ambulant, inconnu de tous. On accuse Laurent Catalan, car lors d’une inspection dans sa boutique d’apothicaire, un meuble qui renferme de dangereuses plantes médicinales se trouve être ouvert et vide de ces dangereuses plantes.

Si bien que Laurent Catalan est emprisonné jusqu’à un futur jugement qui pourrait lui coûter la vie peut-être. Laurent Catalan, François Poquet, et Félix savent bien pourquoi c'est Laurent Catalan lui-même qui a été fait prisonnier. C’est en raison de ses origines juives et de sa sympathie envers les protestants, et cela, ça dérange fortement.

François et son ami Félix décident donc de venir en aide à leur mentor et ami apothicaire, Laurent Catalan.

 

La piste qu’ils vont avoir les mènera jusqu’en Italie, à Bologne. Mais ils vont devoir déjouer un guet-apens. On leur en veut, ils sont suivis, ils le savent et vont devoir être très malins. Cette piste est celle d’une plante très dangereuse, plante récemment arrivée en France et en Italie, tout droit venue des Amériques.

Ils vont croiser le chemin d’immenses savants de la Renaissance, et ils vont parcourir beaucoup de chemin, découvriront également l’amour, et y découvriront aussi de nouvelles traditions.

Mais parviendront-ils à défendre l’innocence de Catalan ?

Et quelle est cette mystérieuse plante arrivée récemment en France et en Italie ? Cette plante si dangereuse...

 

Leur route sera jalonnée de nombreux dangers… mais aussi de plaisirs divers….

 

 

 

 

 

Voilà une enquête à déguster !!!

 

Nous avons en effet dans ce polar historique,

 une enquête mêlée aux plaisirs culinaires.

 

 

Une enquête historique placée à l’époque de le Renaissance, donc une période vraiment riche en découvertes et l’auteur ne lésine à nous procurer de délicieux moments parmi cette riche période.

 

Le contexte historique est donc intéressant ici.

De plus, au cœur de cette période historique ont découvre la rivalité qui s’est au fur et à mesure mise en place entre les médecins, les apothicaires et les épiciers. Ici ceux de Montpellier et sa région. Chacun de ses trois corps de métiers se méprise. La rivalité est immense et aucun n’hésite à faire des coups bas pour descendre telle ou telle catégorie de ces trois métiers. Des métiers bien évidemment qui se rejoignent un peu. Mais à l’époque, cette rivalité est immense car chacun revendique le monopole de soigner les gens, plutôt de la vente de plantes ou condiments pour soigner les gens. Ce qui sera donc plus tard, la délivrance des médicaments faite actuellement par nos pharmaciens.

On sent bien que chacun, médecins, apothicaires, épiciers veut être seul à soigner les gens et à délivrer ce qui les soignera, mais les trois à la fois pour eux ce n’est pas possible. Chacun défend son gagne pain.

Notons que les médicaments à cette époque, sont plutôt fait d’épices et de condiments, de plantes macérées et d’infusions, et on en tire également des sortes de médicaments sous forme de confiseries (tient serait-ce le début de nos propres confiseries actuelles…).

Si bien que la médecine n’est pas très loin de la cuisine. Et que pour notre personnage principal, François Poquet, tout ceci peut donc s’amalgamer. Lui qui rêve d’être cuisinier, et qui pourtant fait des études de médecine.

 

En dehors du contexte historique très intéressant, entre période riche de la Renaissance et découverte des premiers remèdes de la médecine, on a là une enquête bien ficelée. François Poquet et son ami Félix entreprennent un long voyage jusqu’en Italie, à Bologne, Ferrare, Padoue, plus précisément. Et ce voyage sera semé d’embûches mais aussi de plaisirs divers, je ne peux pas en dire plus.

Les moments en Italie sont superbement détaillés, l’auteur nous offre de beaux moments traditionnels italiens.

 

Ce polar historique est donc, vous l’aurez compris, aussi un roman gastronomique. On ripaille goulument aux tables françaises et italiennes. C’est assez agréable et on fait également des découvertes culinaires mais aussi des découvertes étymologiques sur les mots culinaires utilisés actuellement.

 

Le style d’écriture est donc très bien approprié à l’époque historique du roman.

 

En prime, à la fin du livre, nous avons un historique sur la tomate ainsi que des recettes de cuisines de la Renaissance.

 

 

Alors si vous voulez plonger au cœur d’une enquête historique, remonter le temps jusqu’à la Renaissance, ripailler à votre guise, et partir à la recherche d’une dangereuse plante transformée en poison fulgurant… ce polar historique est pour vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

013Bonus :

 

La couverture de ce roman est extraite d'un tableau de Filippo Lippi

- Le Banquet d'Hérode -

  

Une fresque datant de 1452 - 1466

Cathédrale de Prato

  

Fra Filippo Lippi né en 1406 et mort en 1469

fut le maître de Botticelli qui entra dans son atelier en 1465.

 

 

Le banquet d'hérode-1

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Joelle 13/03/2012 16:10


L'idée de mélanger polar, Histoire et cuisine est vraiment originale ! Mais je ne suis pas bien sûre que ce soit un mélange qui me convienne vu que je ne suis vraiment pas fan de cuisine ;) Et à
chaque fois que je vois ce titre, je pense à l'ile de Jersey, où il y a un hôtel/restaurant qui s'appelle La pomme d'or ;) mdr !

Alex-Mot-à-Mots 10/03/2012 19:45


Un roman plus intéressnat par ses aspects culinaires que par son intrigue policière.

Lilibook 11/03/2012 16:55



Oui en effet, tout ce qui entoure l'intrigue est très intéressant, notamment le culinaire.



Sybille 09/03/2012 20:05


J'ai très envie de le lire, il est dans ma wish list depuis longtemps :)

ici ou ailleurs 09/03/2012 12:46


je note pour moi et pour offrir :)

Valérie:) 09/03/2012 09:42


J'avais aimé cette histoire, d'ailleurs, cela me fait penser que j'ai un autre livre de Michèle Barrière dans ma PAL !

  • : 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs