Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 18:05

par dessus bord

 

De Carol Higgins Clark

 

Format : Broché

Editeur : Albin Michel

Collection : Roman Etranger

Pages : 279

Parution : décembre 1993

 

  

Qui a tué Athena Popoulos, la jeune héritière grecque dont on vient de retrouver le corps près du manoir de Lady Exner ?

Les souvenirs resurgissent et les langues vont bon train au cours de la soirée organisée par la truculente vieille dame en l’honneur des anciennes élèves de St-Polycarp – et parmi elles, Regan Reilly qui a préféré la carrière de détective privée à de trop sérieuses études de droit. En acceptant d’accompagner Lady Exner sur le Queen Guinevere, Regan aura plus tôt qu’elle ne le pense l’occasion d’exercer ses talents : la clé du crime se trouve à bord. Et l’assassin est prêt à tuer de nouveau…

 

1er opus de la série ayant pour personnage récurrent, Regan Reilly, devenue détective privée après avoir suivi un cursus scolaire lui permettant d’avoir une belle carrière en droit. Regan Reilly a pour mère un célèbre écrivain (tiens tiens bizarre, comme c’est bizarre, y aurait-il un rapport avec la relation mère-fille Carol Higgins Clark - Mary Higgins Clark ^^).

 

1992, Oxford, St-Polycarp, où Megan Reilly a suivi ses études, organise une rencontre souvenir, en l’honneur des anciennes élèves.

Manque à l’appel, Athena Popoulos, héritière grecque, qui était à cette époque d’études, la camarade de chambrée de Regan. En effet, Athena n’est pas présente, et pour cause, elle a disparu la nuit du 23 avril 1982, soit 10 ans plus tôt. Personne n’a jamais eu de nouvelles d’elle, tout le monde au collège pensait qu’elle était repartie en Grèce, son pays d’origine.

Mais revenons en 1992, les retrouvailles des anciennes élèves de sa promotion à St-Polycarp se passent à merveilles, chacun est heureux de se revoir. Durant ces retrouvailles, une soirée est organisée dans un manoir appartenant à Lady Exner, mère excentrique d’un des professeurs de St-Polycarp et propriétaire des terres de St-Polycarp. Les retrouvailles vont bon train, et les commérages aussi, et Regan y apprend qu’Athena Popoulos n’est jamais repartie en Grèce, sa famille n’a jamais eu de nouvelles d’elle.

Cette soirée va être perturbée par un appel téléphonique.

En effet, les restes du corps d’Athena Popoulos viennent d’êtres retrouvés dans un bois non loin du manoir. Chacun est interloqué.

La police décide de réaliser les interrogatoires au manoir de Lady Exner, tous restent sur place.

Les interrogatoires des personnes présentes sont prêts d'êtres terminés, rien n'avance pourtant, et Lady Exner doit se préparer pour une croisière prévue de longue date avec sa dame de compagnie. La découverte du corps bouleverse chacun, et dans ce manoir, quelqu’un va empoisonner la dame de compagnie de Lady Exner pour la rendre malade, pas la tuer. Rien de fatal pour la dame de compagnie, mais chacun se soupçonne d'avoir mis du poison dans la nourriture de la dame de compagnie. Pourquoi a-t-on voulu la rendre malade ?

La pauvre dame de compagnie est donc hospitalisée, et du coup Lady Exner se retrouve seule pour son voyage qu’elle ne veut décommander. C’est alors que lui vient l’idée de proposer à Regan Reilly, dont elle admire sa mère écrivain, de faire le voyage en sa compagnie, puisque le paquebot se dirige vers les Etats-Unis et que Regan doit y rentrer, après les interrogatoires, par les voies aériennes... d'une pierre deux coups, Lady Exner aurait une dame de compagnie en Regan, et Regan rentrerait comme prévu aux Etats-Unis.

Regan accepte d’accompagner cette charmante Lady excentrique et pas si vieille dans sa tête, qu’elle connaît bien depuis ses études à St-Polycarp.

A bord du Queen Guinerve, tout ne va pas être de tout repos pour Regan. Elle qui pensait oublier ses soucis de détective… Entre les excentricités de Lady Exner, et des actes troublants qui se produisent sur le paquebot… En effet, l’assassin d’Athena se trouve sur ce paquebot, et tout porte à croire qu’il veut mettre fin à la vie de Lady Exner et de Regan.

Mais pourquoi ?

Quel est le lien ?

La clé du crime est à bord.

 

Première rencontre avec Regan Reilly, et avec l’auteur Carol Higgins Clark pour ma part. Une enquête qui se déroule dans un premier temps en Angleterre, puis en pleine mer.
Vous me direz que tous les basiques sont dans ce polar et que c’est du déjà vu.
Des retrouvailles, une disparition datant de 10 ans plus tôt éclaircie le soir même de ces retrouvailles avec la découverte du cadavre…
On note aussi des ressemblances avec les livres de sa mère, Mary Higgins Clark.

Certains d'entre vous, blogueurs, n'aimez pas ce genre de lecture trop basique peut-être.
Mais je dois avouer que j’ai trouvé agréable, cette lecture. Oui, j’avoue aimer ces lectures «polars détentes » sans bain de sang, juste à énigme. Alors même si on a cette impression de déjà vu, l’intrigue est relativement bien menée, et ce que j’ai apprécié ce sont les personnages. Carol Higgins Clark, insère à cette enquête, une dose d’humour qui est très sympathique à la lecture, avec l’excentrique Lady Exner. Les lieux de l’histoire, l’Angleterre puis le paquebot, sont eux aussi très agréables. Sur le paquebot, les différents personnages rencontrés sont caricaturaux et, du coup, drôles.

Donc voilà, rien d’extraordinaire à l’enquête, mais des personnages attachants, une première rencontre avec Regan Reilly, dont la mère est comme Carol Higgins Clark, un auteur très réputé (un petit clin d’œil certainement).

Partager cet article
Repost0

commentaires

esmeraldae 14/02/2011 14:40



la couverture est très kitch! ça fait très longtemps que je n'ai plus lu de livre d'elle ou de sa mère, j'aime bien, ils détendent



Constance 13/02/2011 19:44



Comme les polars de sa mère en somme qui sont parois une accumulation de clichés même s'ils sont distrayants.



liliba 13/02/2011 11:10



J'ai lu plusieurs polars de Mary, que j'avais adoré au début (mais c'étaient les tout premiers et j'étais jeune ; après j'ai trouvé qu'ils se ressemblaient trop). Par contre, je n'ai jamais lu la
fille...



Violette 12/02/2011 11:34



je pense lire un jour... avec ce genre d'auteur c'est l'overdose qui est dangereuse ;-) Ma mère soutient que la fille est meilleure que la mère... (on parle des Higgins Clark, bien sûr...)



Ellcrys 09/02/2011 13:21



Je pense d'abord faire connaissance avec Mary Higgins Clark, dont j'ai plusieurs ouvrages et ensuite pourquoi pas celui-ci !



  • : 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs