Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 21:07

 

 

tante mame

 

Auteur : Patrick DENNIS

Traducteur : Alain DEFOSSE

 

Editeur : France Loisirs

Collection : Piment

Roman - humour anglo-saxon - New-York avant-gardiste -

Pages : 445

Parution : Février 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23

  

Tante Mame est une femme imprévisible, émancipée, sensible aux modes, pleine de fantaisie, animée d'une douce folie, dont la vie est régie par un principe intangible : la liberté. Lorsqu'elle recueille son neveu Patrick, jeune orphelin, ce n'est pas pour l'entretenir dans les convenances ni les conventions, mais pour l'associer à une vie faite d'événements ahurissants, d'humour, lui donnant ainsi une leçon pour la vie : ne jamais céder au découragement. Tante Mame est un étincelant témoignage de l'humour anglo-saxon, nourri de dérision, d'ironie, de fougue, et le lecteur gardera pour seule nostalgie de n'avoir pas eu, lui aussi, une Tante Mame dans sa vie.

 

 

 

 

 

 

New-York - années 20

 

 

Tante Mame se voit confier son neveu Patrick Dennis alors âgé de 10 ans devenu orphelin à la mort de son père, le frère de Tante Mame. Celui-ci, mourant, a souhaité confier l’éducation de son fils selon les règles les plus strictes auprès de sa sœur, seule famille restante.

 

Patrick Dennis hérite à la mort de son père d’une très belle somme d’argent qui sera gérée par un administrateur jusqu’à sa majorité. Cet administrateur, Mr Babcock aura également un œil sur la vie de Patrick et aura son mot à dire sur l’éducation du jeune Patrick.

 

Mais Tante Mame est bien à l’opposé des règles strictes : le lever du matin ne se fait pas avant 11 heures au moins, elle a un maître d’hôtel Japonais totalement inefficace, elle donne des fêtes tout le temps, etc.

 

Le jeune Patrick va alors découvrir une toute autre vie que celle qu’il avait jusqu’alors, auprès de cette femme fantasque qu’est Tante Mame.

 

Tante Mame, femme fantasque, fêtarde, exubérante, va faire évoluer ce jeune homme qu’est Patrick Dennis dans un mode de vie huppé, intello, et arty (avant-gardiste) New-Yorkais des années 20. Totalement l’opposé de l’éduction qu’il a reçu jusqu’alors auprès de son père qui, à l'inverse, donnait à Patrick une éducation très conventionnelle.

 

Elle a tout d’abord trouvé l’idée d’inscrire Patrick dans une nouvelle école, « divine » d’après Tante Mame,  où tous les cours sont donnés nus. Cette expérience rocambolesque tourne au drame puisque l’administrateur de bien, Mr Babcock, va crier au scandale et va retirer le jeune Patrick de cette école pour l’inscrire dans celle où est son propre fils, une école très stricte.

 

Tante Mame est riche elle aussi, mais elle dépense sans compter en donnant ses nombreuses fêtes, toutes des plus chics et plus prisées par le milieu avant-gardiste de l’époque.

 

Quelques années passent, et l’anticonformiste Tante Mame va faire bourde sur bourde mais son fracassant optimiste va toujours avoir le dessus sur sa maladresse pour la faire relever sans cesse. Tante Mame va perdre beaucoup d’argent, elle compte alors trouver un emploi. Mais ils resteront tous infructueux de par son attitude et de ses maladresses ici aussi.

 

On a l’impression qu’elle est toujours en pleine représentation, toujours en excentricité…

 

Tante Mame va épouser un riche homme « Sudiste » dont elle sera très amoureuse.

 

Et pour l’éducation de Patrick, Tante Mame, a bien l’intention de lui faire découvrir une vie palpitante, exubérante, pleine de situations cocasses. Il va connaître la meilleure éducation, celle de l’extravagance. Le cher Mr Babcock, administrateur de biens de Patrick, n’est pas au bout de ses surprises pour ce qui attend l’éducation de Patrick jusqu’à sa majorité….

 

 

 

J’ai donc enfin parcouru la vie trépidante de cette femme incroyablement loufoque et exubérante, mais d’une réelle fraîcheur de vivre.

 

Tante Mame est devenue, au fil du temps, une figure incontournable de la littérature populaire anglo-saxonne. Le livre s’est vendu à 2 millions d’exemplaire et fut adapté de nombreuses fois au cinéma, théâtre et comédies musicales.

 

Elle est incroyable cette femme, un jour elle est milliardaire, le lendemain elle n’a plus un sou en poche ; elle séduit tous les hommes même de très jeunes (cougar avant l’heure) ; elle vit la nuit et dors le jour ; etc. Tellement de qualificatifs pour cette femme à l’humour piquant, d’un grand optimiste, d’une grande liberté, etc, on la qualifie même de « charmante dingue » ce qui lui va très bien.

 

L’histoire se déroule sur plusieurs décennies (des années 20 jusqu’à l’après-guerre des années 50) et on voit évoluer la vie de Tante Mame mais aussi celle de Patrick Dennis qui s’est donc largement inspiré d’une de ses tantes pour ce personnage.

 

Les personnages sont très intéressants entre cette femme extravagante à la vie mondaine et ce jeune garçon qui débarque dans un milieu qu’il ne connaît pas puisqu’il a toujours vécu dans un style de vie très stricte orchestré par son père. Deux opposés qui se rencontre donne du coup une histoire très riche, pétillante, pleine d’ironie, etc.

Mais j’avoue que, parfois, le caractère de cette femme, Tante Mame, m’a agacée (mais dans le bons sens). C’est parce que parfois, on se dit : une femme pareille s’est pas possible avec tous les impairs qu’elle fait (rires), le gamin a plus la tête sur les épaule qu’elle et on se demande à chaque chapitre ce qu’elle va bien pouvoir faire comme bourde ! Du coup, certains chapitres m’ont un peu moins emballée. Mais tant d’autres fois, cette femme m’a fait rire et puis surtout c’est une femme qui ose donner son opinion et qui les défend. C’est une femme pleine d’humanité. Et puis, elle se sort de ses maladresses toujours avec brio et légèreté.

 

Le style est agréable, c’est bourré d’humour anglais, c'est truffé de situations toutes des plus invraisemblables. C’est riche en vocabulaire.

 

Avec les nombreuses adaptations au cinéma, j’ai donc très envie maintenant de les découvrir. De nombreuses femmes sont entré dans la peau de Tante Mame dont Gingers Rogers ou bien encore Angela Landsbury (Miss Marple, si si).

 

 

Un roman frais, bourré d’humour anglo-saxon, vintage,

à déguster avec un cocktail daiquiri !!

 

 

 

 

 

angela landsbury

 

 

 

 

 

 

Angela Landsbury

 

dans le rôle de

 

Tante Mame

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo de Bill Ray

 

 

 

 

 

 

 

Challenge Bookineurs en couleurs

 

5 ème Session : le vert

 

Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Romans
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 19:27

 

 le vieux fou de dessin 

 

 

Auteur et Illustrateur : François PLACE

 

Editeur : Gallimard Jeunesse

Collection : Folio Junior

Japon - Hokusaï - Estampes - Art

Pages : 96

Parution : Novembre 1997 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

deco11

 

Il était une fois au Japon, au cœur du XIXe siècle, un petit vendeur des rues, nommé Tojiro. Le jeune garçon rencontre un curieux vieil homme qui dessine toute la journée des lions-dragons, des ponts suspendus, des saules qui pleurent… C'est Hokusai, le plus grand artiste japonais, le maître des estampes, l'inventeur des manga (ce qui veut dire : «dessins au fil de la pensée»). Tojiro devient son ami et son apprenti.
On le suit dans l'atelier du maître pour apprendre la magie de la gravure et de l'estampe japonaise.

 

 

 

 

 

 

 

1830 - Edo (actuellement Tokyo),

Capitale du Japon

 

 

Tojiro a 9 ans, il est vendeur ambulant et vend des gâteaux de riz dans les rues de la ville. Au cours d’une de ses tournées, il fait la connaissance d’un vieil homme assez mystérieux qui dessine toute la journée et cela intrigue beaucoup Tojiro.

 

Tojiro est un enfant débrouillard, curieux et il apprécie beaucoup ce que fait ce vieil homme.

 

Il passe le voir chaque jour.

 

Ce vieil homme est en fait Hokusaï, maître des estampes et inventeur des mangas.

 

A force de venir, chaque jour, le voir, Hokusai se rend compte que Tojiro est fasciné par le dessin. En effet, Tojiro est émerveillé devant les magnifiques estampes que réalise le vieil homme.

 

Va naître, alors, une réelle amitié entre le vieil homme et l’enfant de 9 ans.

 

Hokusaï  va en faire son apprenti. Il va tout lui apprendre pas à pas, la réalisation des estampes depuis la gravure jusqu’à la mise en couleur, le travail à l’encre, etc.

 

Bien entendu, cette rencontre va bouleverser la vie de Tojiro. Mais arrivera un beau jour où Hokusai aura tout appris à Tojiro…

 

 

 

 

Un livre jeunesse très intéressant.

 

Etant fascinée par les estampes d’Hokusaï, j’ai voulu lire ce petit roman jeunesse faisant découvrir la vie de cet artiste Japonais mais aussi la vie au XIXe siècle.

 

1830, on découvre la vie dans la capitale qui, alors, se nomme Edo (Tokyo actuel), les lieux, les us et coutumes. Et surtout comment on réalise des estampes à cette époque et ce qui fût le quotidien de l’artiste Hokusaï.

 

Beaucoup de descriptions sur la réalisation d’estampes à l’époque et toutes les longues étapes par lesquelles il fallait passer alors. Un travail long et méticuleux. C’est vraiment intéressant.

 

Une écriture adaptée bien entendu pour les jeunes lecteurs, et l’auteur appuie beaucoup son texte sur des illustrations insérées au texte. Ce qui est donc, en plus, très explicatif visuellement. Elles sont magnifiques, signées par l’auteur François Place.

 

On découvre une culture riche et intéressante, un art traditionnel fascinant et magnifique (à mon sens), on a envie d’en découvrir encore plus sur cet artiste et inventeur du manga…

 

Un roman jeunesse très intéressant en tous points :

histoire, us et coutumes Japonaises, culture, art,

sagesse et amitié entre générations.

A découvrir et à faire découvrir aux plus jeunes.

 

 

 

 

 Challenge Bookineurs en Couleurs

 

4ème Session : le Vert

 

 

Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 19:37

 

Couv-louLoup-350x370  

Auteur : Madeleine DENY

Illustrateur : Marie PARUIT

 

Editions : Tourbillon

Collection : Histoire

Dès 3/4 ans - Apprentissage des jours de la semaine - Loup -  Aventure

Pages : 16

Parution : Mars 2013

 

ADD So Pretty Elements (72)

 

 

 

 

 

 

  

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23

  

Une histoire amusante et un pantin

pour apprendre les jours de la semaine.

 

 

 

 

 

 

Lou-Loup est un adorable petit loup. Il ne se met jamais en colère, est gentil avec sa sœur, etc, mais par contre c’est un véritable casse-cou.

 

Le Lundi

 

Casse-cou comme il est et n’ayant peur de rien, il a voulu grimper tout en haut d’un sapin et pour cela il lui a fallu construire une échelle… et y laisser quelques éléments de sa tenue du jour car Lou-Loup est plein d’imagination et n’hésite pas à utiliser des éléments de ses vêtements pour se construire une échelle et laisser aussi son T-shirt en haut du sapin en guise de drapeau…

Aïe, Ouïe… voilà qu’il dégringole du haut de l’arbre…. Et sa tenue est toute déchirée.

 

Le Mardi, le Mercredi, le Jeudi, le Vendredi, le Samedi

 

Lou-loup va trouver encore d’autres activités et jeux, des plus drôles aux plus salissants ! Hop, il court, saute, il s’amuse comme un fou et n’a peur de rien ce casse-cou. Tantôt aller à la pêche, tantôt poursuivre les animaux de la forêt, ou encore se déguiser en petit chaperon rouge…Chaque jour, un nouveau jeu inventé. 

Mais chaque jour de la semaine, les vêtements de Lou-Loup vont être déchirés, tachés, remplis d’épines.

 

Et le dimanche alors, qu’est- ce qu’il fait Lou-Loup le casse-cou ?

 Va-t-il encore déchirer ces vêtements en inventant des jeux délirants ?

 

 

 

 

Quelle bonne idée ce livre pantin !!!

 

Merveilleuse construction avec cet album amusant et ludique pour permettre à l’enfant d’apprendre les jours de la semaine.

 

On découvre dès la 1ère page l’énumération des jours de la semaine, avec pour chaque jour, un nouveau jeu inventé par Lou-Loup mais aussi une nouvelle bêtise et surtout des vêtements abîmés.

 

La construction du texte est très bien faite et l’histoire se suit au fil des jours. On ne s’arrête pas à une histoire pour le lundi puis  une autre une autre histoire le mardi et ainsi de suite. Non, les bêtises faites par Lou-Loup vont avoir une influence pour la suite de l’histoire et la fin.

On a une histoire amusante et ludique comme je l’ai dis, et le texte est conséquent par rapport à d'autres albums. C’est très agréable.

 

Un album bien construit avec pour chaque jour la même construction : une double-page pour une journée, un texte sur la page de gauche avec quelques illustrations imbriquées et une page pleine illustrée sur la page de droite qui mettra en scène le corps de Lou-Loup.

 

Le must de cet album ? Il vient justement de cette page de droite et du corps de Lou-Loup. Avant de découvrir cette histoire, il faut au préalable mettre en place un pantin qui se cache à la fin de l’album. 3 éléments qui se déploient : la tête et les jambes de Lou-Loup. Ces éléments vont rester en place tout au long de l’histoire, et lorsque l’on changera de page au fil de la lecture, il n’y aura donc que les vêtements de Lou-Loup qui vont changer suite à ses bêtises !!

 

Formidable cette idée !!!

Je trouve que ça donne vie au personnage, c’est extra et ça plaît beaucoup.

 

Les illustrations sont très jolies, très riches avec beaucoup de détails à observer, une coloration vive. J’aime beaucoup !!

 

J’ai adoré cet album, ludique pour apprendre les jours de la semaine,

amusant avec toutes les bêtises de ce loup casse-cou,

et très original avec ce pantin qui vient donner vie au personnage.

Différentes façons d'utiliser cet album : à lire pour les plus petits,

les plus grands s'amuseront à le lire, on peut jouer également

sur les jours de la semaine et ne lire l'histoire que par étape

(la partie concernant le lundi lue à l'enfant le lundi, et etc

pour les jours suivants à ne lire qu'au jour dit dans l'album).

Bref, une diversité dans la lecture.

Coup de cœur.

 

 

 

 

19

  @ Lilibook 1er Chapitre - Photo non libre de droit

 

 

 

 

siteon0-130x51

 

 

 

Challenge Je lis aussi des albums

 

4/15

 

logoalbums2

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Albums 3 ans et +
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 12:43

 

 

 

Bah voilà, j'ai oublié l'anniversaire de ce blog....

 

Je ne saurais vous dire pourquoi, mais j'étais persuadée

que la date anniversaire était le 29 Avril donc aujourd'hui...

 

 

Ce blog a donc fêté tout seul ses 4 ans le 21 Avril ^^

 

 

anniversaire2 

 

Un blog que j'aime toujours autant faire vivre même si

au cours de ces quatre années le rythme de parution à diminuer quelques fois.

L'envie de partager ma passion des livres est toujours présente.

 

 

Depuis 4 années, ce blog a vu paraître 454 billets.

Celui-ci sera son 455ème billet.

Un changement tout récent de déco.

 

Belles découvertes livresques, coups de coeur parfois, des challenges,

du partage, des petits mots laissés ça et là par des auteurs ou illustrateurs. Merci. 

Un blog où les visites sont en constantes augmentation, merci à vous, visiteurs,

pour vos passages sur ce blog  et commentaires. Une augmentation encore plus prononcée

depuis quelques mois, donc un grand merci.

 

Ma Liste à Lire est, elle aussi en augmentation ainsi que ma PAL... des envies de lectures

trouvées dans des magazines culturels, sur vos blogs, ou émissions culturelles.

 

 

Une petite sélection de titres que j'ai commenté tout au long de cette 4ème année :

(et si certains ont loupé l'article, en cliquant sur l'image vous tomberez directement dessus)

 

 

défendre jacob  premieres aventures sherlock holmes  tout sauf le grand amour  alyson noel

indefendable  mortelle adele couverture t4  zazie dans le métro

les anges de verre  couverture poil de carotte  ce que cachent les murs  vengeance road

 

 

 

Merci à vous de me suivre,

et bien entendu ce blog poursuit sa route...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Bla Bla Bla
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 11:57

 

parle-leur de batailles

 

 

Auteur : Mathias ENARD

 

Editeur : Actes Sud

Collection : Romans, Nouvelles

Roman historique - Architecture - Peinture -

Michel-Ange - Constantinople - Goncourt des Lycéens

Pages : 153

Parution : Août 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23

   

 13 mai 1506, un certain Michelangelo Buonarotti débarque à Constantinople. A Rome, il a laissé en plan le tombeau qu'il dessine pour Jules II, le pape guerrier et mauvais payeur. Il répond à l'invitation du Sultan qui veut lui confier la conception d'un pont sur la Corne d'Or, projet retiré à Leonardo da Vinci. Urgence de la commande, tourbillon des rencontres, séductions et dangers de l'étrangeté byzantine, Michel Ange, l'homme de la Renaissance, esquisse avec l'Orient un sublime rendez-vous manqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1506

 

Débarque à Constantinople le très célèbre Michel-Ange, jeune et débutant une belle carrière. Il vient de quitter l’Italie et laisse derrière lui le chantier à Rome pour lequel il était en train d’œuvrer, l’édifice du tombeau de Jule II, pape guerrier, orgueilleux et mauvais payeur.

 

Michel-Ange n’a pu refuser l’invitation du Sultan Bayazed qui propose au sculpteur une somme gigantesque afin d’utiliser son génie pour qu’il lui dessine et lui conçoive un pont reliant les deux rives du Bosphore. Un pont sur la Corne d’Or dont même les plans de Léonard de Vinci ont été refusés pour la conception de ce pont.

 

Le fait que Léonard de Vinci est échoué dans cette épreuve pousse Michel-Ange a relevé ce défi. Il espère également par cet accueil à Constantinople, fuir l’Italie et les désagréments quotidiens, notamment d’argent. Une forte somme est proposée à Michel-Ange pour la conception de ce pont.

 

En cette ville qu'est Constantinople, il découvre des lieux étonnants, fait la rencontre d’un poète, Mesihi, qui devient rapidement un ami.

L'inspiration manquant à Michel-Ange, l’ami et poète Mesihi va lui faire découvrir toutes les splendeurs de la ville et ce que celle-ci recèle en beauté diverse selon les différents quartiers de la ville. Michel-Ange va s’imprégner des différentes cultures présentes dans cette ville car ici la civilisation vient de tout horizon. Il va découvrir l’art oriental. Et bientôt Mesihi va l’emmener dans un lieu où Michel-Ange tombera en fascination pour une danseuse andalouse.

 

De là, Michel-Ange va retrouver l’inspiration qui lui manquait.

 

Mais l’artiste sera vite la proie du désir et de complots…

 

 

 

 

 

Un court roman qui se lit très rapidement.

 

 

Sous la plume délicate de Mathias Enard on découvre une période de la vie de Michel-Ange plutôt méconnue, quelques semaines de la vie de l’artiste totalement oubliées des faits historiques.

Mathias Enard en vient donc à « supposer » que les quelques semaines passées à Constantinople ont très certainement marquées l’artiste en différents points tels que les parfums, les lumières sur les corps, les musiques, les couleurs et beautés du monde ottoman, et que tout ceci lui a apporté beaucoup et l’a fortement inspiré pour la création de la Chapelle Sixtine. Il s’est bien sûr appuyé sur des textes et en a tiré de judicieuses suppositions pour faire corroborer ces quelques semaines manquantes à l’Histoire sur la vie de Michel-Ange et démontrer par-là que la fresque de la Chapelle Sixtine serait largement influencée de ce voyage à Constantinople et que tout ce qu’il y a découvert aurait nourri son inspiration. Les regards, les lumières des corps, les objets, etc, que l'on peut voir sur la fresque de la Chapelle Sixtine seraient largement inspirés de ce voyage.

Les faits réels et ceux imaginés sont parfaitement liés, parce que l’auteur a su retranscrire le tout en suggérant ou simplement évoquant les mystères de cette période oubliée à Constantinople. 

 

 

Une plume incroyable !! Finesse, beauté, et l’auteur sait exalter nos sens. Descriptions à foisons, dépaysement total. Il fait appel au voyage à travers ce court roman décliné lui aussi en courts chapitres. Le style subtil de l’auteur nous fait donc voyager à travers les couleurs chatoyantes, les parfums très nombreux et divers, les lumières orientales, les sons et musiques. Mais aussi un voyage grâce aux différents personnages rencontrés, aux lieux largement décrits et divers. On passe des étals de marchandises aux nuits dans les estaminets aux murs de céramiques multicolores où les pièces sont parsemées de lampes à huile qui enfument l’atmosphère et où les coussins juchent le sol. Une invitation au voyage…. Plateau de cuivre, timbales, coupes de vin et d’eau parfumée, breuvages doux aux parfums d’herbes, et rythmes orientaux des musiciens….

 

L’auteur nous fait apparaître un Michel-Ange émerveillé devant la beauté de la ville et des êtres, mais aussi un artiste colérique avec beaucoup de mouvements d’humeurs, il est rempli de doutes.

 

J’ai apprécié également en fin de livre, les diverses explications de l’auteur quant aux faits réellement retracés et les éléments dont il s’est appuyé, et il explique ce qu’il en a déduit et suggérer pour le reste dont on ne sait rien…

 

Pour conclure, un petit mot juste pour dire que j’aime beaucoup la pagination chez Actes Sud, le format du livre, le toucher du papier…

 

Une très belle découverte, un texte magnifique, une invitation au voyage qui donne ensuite l’envie d’observer la fresque de la Chapelle Sixtine….

En peinture comme en architecture, l’œuvre de

Michelangelo Buonarroti devra beaucoup à Istanbul.

 

 

 

 

 

 

 

Extrait sur les inspirations de Michel-Ange et ce qu'il a pu observer en ces lieux pour ses créations... (couleurs, lumières, sons, odeurs, matières, etc)

 

«

Le noir presque complet.

Seule une bougie à l’extérieur projette un peu de lumière par la porte entrouverte.

Michel-Ange devine plus qu’il ne les voit, les contours de ce corps élancé, fin et musclé, qui laisse glisser son vêtement à terre.

Il entend tintinnabuler ses bracelets lorsque cette forme sombre s’approche de lui, précédée d’un parfum de musc et de rose, de sueur tiède.

»

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Romans
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 13:37

 

 

 

Rubrique "Instant[anés]",

des photos d'instants volés de la semaine passée.

 

Très divers à chaque fois

(Découvertes, lectures, promenades, etc).

Photos prises sur le fait, volées avec le smartphone.

 

 

 

 

Et dans le smartphone cette semaine, on y trouve :

 

 

 

 Un objet insolite avec cette suspension

vue dans un salon de thé à la déco charmante et originale....

 

photo-2013-03-26-17-03-56-109

 @ Photo non libre de droit - Lilibook Premier Chapitre

 

 

 

Une rencontre insolite également avec ce chat à l'allure loufoque

qui se faisait dorer au soleil derrière une vitrine de café....

(et pour ne rien vous cacher,

je pensais au départ que ce chat était un faux...)

 

photo-2013-03-26-17-06-13-914

 @ Photo non libre de droit - Lilibook Premier Chapitre

 

 

 

Et puis des achats de livres, deux.

 

La perle du Sud de Linda Holeman  et

Crains le pire de Linwood Barclay

 

photo-2013-04-21-13-04-13-223

@ Photo non libre de droit - Lilibook Premier Chapitre

 

photo-2013-04-21-13-07-04-73  photo-2013-04-21-13-07-43-809

@ Photos non libre de droit - Lilibook Premier Chapitre

 

 

 

 

Et je referme le smartphone jusqu'à la prochaine fois

 et vous souhaite une bonne semaine.

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Instant[anés]
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 20:46

 

Rendez-vous du Mardi sur son 31

 

organisé par Sophie

 

       16ème participation

mardi sur son 31

 

 

 

 

En pleine lecture d'un polar historique des années 30.

Original, surnaturel....

 

J'en suis à la page 206 sur 242,

pour dire que je suis arrivée quasimment à la fin de cette lecture.

 

Le fantôme de Baker Street

de Fabrice Bourland

 

le fantôme de baker street

   

 Page 31 :

 

"C'est un honneur de recevoir chez nous la veuve de Mr Doyle,

l'inventeur du plus célèbre des détectives !"

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 13:01

 

 

Il a débuté en Novembre  2010, il est suivi par 103 inscrits, il est toujours en action

 et tenu d'une main de maître par George - Les livres de George -

c'est le Challenge Agatha Christie, la reine du crime.

 

 

Organisatrice de ce challenge, George a publié un bilan

au jour d'aujourd'hui et c'est un sacré boulot !!!!

 

 

Un bilan très bien conçu, classé chronologiquement et par inspecteur,

il regroupe les oeuves de la reine du crime, le nombre de lectures

dans le cadre du challenge et les liens vers les billets.

 

 

 

J'ai donc voulu par ce billet faire un lien vers cet intéressant bilan

 pour ce challenge illimité dans le temps.

 

 

Cliquez sur le l'image ci-dessous pour tomber directement sur l'article :

 

challange-agatha-christie

 

 

 

Pour ma part, pour ce challenge

je n'ai actuellement que deux romans lus :

 

 

Jeux de glace

 

Cartes sur table

 

cartes sur table   jeux de glace

 

 

et un troisième roman en cours de préparation de billet....

 

 

 

 

La reine du crime ne cessera

jamais de nous intéresser...

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:00

 

 

monestarium-andrea-h-japp 

 

Auteur : Andrea H. JAPP

 

Editeur : Le Livre de Poche

Collection : Policier

Policier historique - Moyen-Age - Abbaye

Couverture : Max Gabriel,

La Religieuse dans le cloître

Pages : 376

Parution : Mars 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23

 

 

1288. Al Iskandarïyah, Egypte.

Un marchand récupère la lourde besace d'un voyageur agonisant, ignorant qu'il vient de signer son arrêt de mort. Il est égorgé alors qu'il tente de vendre le sac à l'intermédiaire du comte Aimery de Mortagne. 1307, abbaye de femmes des Clairets, France. Une moniale, Angélique, est découverte étranglée. Sans doute parce qu'elle ressemblait beaucoup à l'une de ses sœurs, Marie-Gillette d'Andremont, qui a fui l'Espagne après l'assassinat de son amant. D'autres meurtres surviennent. Se peut-il que le meurtrier soit le même que celui de l'amant de Marie-Gillette? Et quel est donc le rôle exact du comte de Mortagne, qui arrive très à propos à l'abbaye? Construit comme un huis clos, Monestarium est un thriller historique haletant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1288. Egypte.

 

Il y a d’abord une mystérieuse besace qui est passée de mains en mains. Tant convoitée, celle-ci sera volée dans des conditions sanglantes par l’intermédiaire d’un noble chrétien. Comme une malédiction jetée sur cette mystérieuse besace, elle aura fait tuer la plupart des personnes qui l'auront eu entre leurs mains. Que renferme-t-elle de si précieux ? 

 

Quelques années plus tard, 1307. Abbaye des Clairets, France.

 

L'Abbaye des Clairets est une abbaye de femmes située en France dans le comté de Mortagne dans le Perche. A cette époque, l’Abbaye des Clairets fait partie des plus importantes, et est généreusement pourvue, mais aussi exemptée de charges. Elle a droit de haute, de moyenne et de basse justice sans requérir l’aval du grand bailli. Des terres ont été accordées à l’abbaye, et le bois de chauffage est fourni. Moult privilèges ont donc été concédés à ce monastère de femmes qui compte environ 300 moniales, une cinquantaine de novices et environ 80 serviteurs laïcs.

 

Si bien que cette abbaye s’est vite transformée en véritable ruche à la valeur foncière et commerciale très imposante et faisant rêver nombreux petits seigneurs. Une abbaye comptant de nombreux bâtiments est protégée par un haut et interminable mur d’enceinte.

 

A sa tête, les jeunes moniales, sur recommandation du Pape Clément V, ont élu comme abbesse une très jeune femme tout juste âgée de 15 ans, Plaisance de Champlois, dont le parrain n’est autre que le Pape Clément V d’ailleurs. Très mature pour son âge, elle possède une intelligence et une intégrité hors pairs, et c’est peut-être ceci qui a fait qu’elle soit élue à la tête de cette abbaye.. Non sans mal car cette succession a été assez difficile puisque dans la course à l’élection se trouvait  la grande rivale de Plaisance de Champlois, la grande prieure Hucdeline de Valézan qui, forcément, ne voit pas d’un si bon œil l’élection de Plaisance de Champlois. Hucdeline de Valézan, soutenue par son frère, qui n’est autre qu’un ambitieux archevêque, tentera tout ce qu’elle peut pour discréditer la jeune abbesse à la tête de l’abbaye.

 

Premier moment fort pour Plaisance de Champlois en sa qualité d’abbesse, sur ordre du Pape, du Roi et la vive insistance du Comte de Mortagne, l’abbaye des Clairets va devoir accueillir une cinquantaine de lépreux que la maladrerie du Comte de Mortagne ne parvient plus à absorber.

 

La disposition des bâtiments au sein de l’abbaye étant mal agencée, Plaisance de Champlois se rend bien compte que rien ne pourra épargner les sœurs autant sur la vision et la déchéance physique des malades que sur la crainte des sœurs d’une probable contagion au sein propre de l'abbaye.

 

Un ordre qui est donc difficile a accepté par les moniales.

Et celui-ci sera donné à point nommé pour la tâche que s’est faite Hucdeline de Valézan, de nuire à la jeune abbesse à la tête de l’abbaye. Pour cela, Hucdeline s’épaulera de sa fidèle sous-prieure Aliénor de Ludain.

 

Du pain béni pour Hucdeline, la mort tragique d’une des jeunes moniales de l’abbaye. Angélique, retrouvée morte égorgée. Un fait très curieux remarqué en premier lieu, cette jeune femme ressemblait étrangement à une autre moniale, Marie-Gillette d’Andremont qui a fui l’Espagne après le meurtre de son amant, tué par deux hommes.

 

Plaisance de Champlois va devoir agir vite pour élucider cette mort, sa force de caractère et son esprit de fin limier viendront l’aider dans cette quête. Elle devra affronter bien des évènements déstabilisants, surtout pour sa première élection, entre l’accueil des lépreux et ce meurtre qui sera le premier d’une série au sein des murs de l’abbaye... et bientôt la révolte des lépreux accueillis à l’abbaye.

 

 

 

   

Mon Avis : 

 

 

 

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu d’ouvrage d’Andrea H. Japp.

 

Une intrigue politico-religieuse captivante. Ça a été assez difficile d’en faire un résumé car c’est très riche en intrigues, en descriptions et faits historiques. L’histoire est bien construite.

Le début paraît un peu lent mais tout ça va se réveiller progressivement. Puis, l’auteur parvient à planter une ambiance mystérieuse au sein de cette abbaye. Des rebondissements viendront agrémenter l’histoire.

 

On arrive à suivre la vie des moniales dans leurs tâches quotidiennes tout en étant dans un polar historique.

Les personnages sont assez conséquents, ça peut être assez déstabilisant parfois d’ailleurs.

 

Certains personnages que l’on côtoie un peu plus sont attachants, intéressants, de caractère fort. Notamment Plaisance de Champlois, toute jeune abbesse nouvellement élue, qui, d’un caractère fort et dotée d’une intelligence, sera tout de même confrontée à ses propres doutes. On sent que cette jeune femme est intègre.

D’autres personnages seront moins attachants, avides d’ambition et de réussite coûte que coûte.

 

J’ai mis un peu plus de temps que d’habitudes pour lire ce polar, aux vues de l’écriture très soignée, de l’aspect historique très riche et intéressant, du nombre de personnages présents, et des références historiques apportées par l’auteur grâce à de nombreux nota-bene en bas de pages.

 

Oui, une écriture très riche autant sur les mots employés que sur les références historiques. L’auteur est parfaitement documentée et intègre toutes les descriptions au roman, sur la vie des moniales, leur quotidien et tâches diverses. Beaucoup de choses à engloutir mais je trouve ça très intéressant.

 

 

Un très bon polar historique avec une intrigue

bien ficelée et références historiques pointilleuses.

Un style un peu difficile mais il en devient riche et intéressant.

 Une époque historique intéressante à aborder en plus.

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 19:04

 

 

Me voici de retour après une semaine de pause.

Comme vous pouvez le constater, quelques petits changements

de design sur le blog...

Besoin d'un petit peu de renouveau...

 

----------------------------------------------------------------

 

Nous sommes à la 4ème session pour le challenge Bookineurs en couleurs,

avec cette fois-ci la couleur verte.

 

Le principe :

chaque mois 1/2 a lieu un tirage au sort d'une couleur.

A nous de vider ensuite notre PAL avec les livres

ayant une couverture de la couleur tirée au sort.

Une bonne excuse pour faire baisser un peu la PAL.

 

 

Après le rose, le noir, le bleunous sommes donc en compagnie du vert.

 

Inscrite, oui je le suis biensûr !!

 

 

Vous pouvez vous inscrire à tout moment

avant la fin de la session en cours pour participer.

Un lien ci-dessous pour en savoir plus.

 

 

Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs

 

 

 

On retrouve aussi un recap de ma participation

à ce challenge Bookineurs en couleurs :

 

ICI

 

avec la session rose, la session noirebleue et à prochainement la verte.

 

 

 

 

 

  Voici un petit aperçu de ma PAL verte....

et encore je n'ai pas encore pris le temps de tout regarder.

Pour agrémenter cette PAL verte, j'ai ajouté quelques objets trouvés

ci et là dans la maison, de la couleur du challenge bien sûr (un vernis, une bougie, un bracelet, une Bécassine)...

(On ne le remarque pas très bien sur la photo, mais la couverture

du livre "Semper Augustus" est d'un vert très pâle).

 

 

08

 

 

Vert Printemps.....

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs