Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 13:48

Retour de Foire aux Livres

 

 

P6050012

 

 

Pour quelques euros, me voici revenue avec :

 

Shutter Island de Dennis Lehane

Haute fidélité de Nick Hornby

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part d'Anna Gavalda

et Six pieds sous terre de Ray French



Et voilà, moi qui avait réussi à faire baisser ma pal en n'achetant pas de livres depuis un petit moment et en ne lisant que les livres de ma pal ou les partenariats ; voilà que d'un coup je la fais augmenter
Bon, vous me direz, certains étaient inscrit dans ma lal, donc celle-ci a baissé un peu pour le coup

Et je vais de nouveau faire augmenter ma pal dans peu de temps, pfffff, je vous expliquerai pourquoi.

Bon week-end à tous, profitez bien du soleil.

Repost 0
Published by Lilibook - dans Bla Bla Bla
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 21:18

gaspardleleopard tome1De Gérard Moncomble et Eric Gasté

Format : Poche souple
Editeur : Milan Jeunesse
Collection : Milan Poche Benjamin dès 7 ans
Pages : 40
Parution : Avril 2010



Quand Gaspard se met en tête d’offrir une noix de coco à la belle Léa assoiffée par la chaleur étouffante de la savane, il ne se doute pas que cela va entraîner une incroyable partie de… coco. Le hasard veut que ladite noix de coco tombe sur le territoire de Léon, l’ennemi juré-craché de Gaspard. Pas moyen de faire autrement pour prétendre conquérir la belle : les deux bandes doivent s’affronter dans un match inédit. Allez, c’est parti ! Que le match commence !

 


Pour être brêve car la présentation de l'éditeur est bien explicite, cette série se passe dans la savane et elle a pour héros Gaspard le léopard. Dans ce 1er tome, Gaspard est amoureux de Léa, et sous cette chaleur accablante, Léa est assoiffée. Il arrive à détacher une noix de coco pour sa belle, mais c'est Jack le Vautour qui lui vole, puis malencontreusement il fait tomber la noix de coco sur le territoire de "l'ennemi juré craché" de Gaspard, Léon. Pour pouvoir la récupérer, il sera obligé d'en arriver à l'organisation d'un match entre les deux camps, celui de Léon et sa bande et le camp de Gaspard et ses joyeux drilles. 

tt gaspard

 

Il s’agit là du premier tome d’une nouvelle série de romans souples que lancent les Editions Milan Jeunesse, pour les premiers lecteurs. Et cette série, croyez-moi est particulièrement bien soignée et étudiée pour les plus jeunes lecteurs. Une présentation idéale pour les débutants en lecture, puisque l’auteur et l’illustrateur se sont associés pour leur offrir ces romans graphiques. Les illustrations sont très jolies, elles attirent l’œil même, avec leurs couleurs adéquates. Elles sont très bien pensées, avec ces animaux de la savane pourtant tout habillés et où chacun à son caractère. L’illustrateur les rend très amusants chacun ; de par leurs expressions, leurs vêtements… C’est d’une drôlerie. J’ai un petit faible pour Ursula l’autruche avec son casque de football américain ;-)
L’histoire de ce 1er tome est très agréable. Les apprentis lecteurs retrouveront des sujets les concernant : bagarres, amitiés… Le style de l’auteur est actuel, avec l’utilisation d’un parler amusant : « …se faire piquer la noix par Jack le vautour. Mince de crotte de nez ! » «  Gaspard est furax. » « Dégage, le nain ! C’est chez moi, ici ! ».... On rigole du début à la fin avec ces répliques.

Cette innovation dans la présentation est très bien pensée puisque donc, on alterne une narration type roman, des bulles sur des planches BD et des onomatopées et bulles sur les illustrations classiques.
Entre aventures rigolotes et une présentation originale, on retrouve dans cette série de quoi stimuler les jeunes lecteurs dès 7 ans. Ils sauront apprécier Gaspard le léopard et toute sa petite bande de copains, ainsi que ce nouveau style de roman !

 

Retrouvez l’univers de Gaspard le léopard où les jeunes lecteurs pourront s’inscrire à un club, découvrir des actualités, des jeux et des histoires drôles… Cliquez ici.


Les aventures de Gaspard se poursuivent avec 3 autres tomes.

 

Tome 2 : Alors, qui c’est le plus beau ?
gaspardleleopard tome2

Tome 3 : Ras le bol des copains !
gaspardleleopard tome3
Tome 4 : Stop à la pustulote !
gaspardleleopard tome4

 


Voici une double page en exemple, avec texte classique, bulles et onomatopées :

INT GASPARD



EDITIONS MILAN JEUNESSE



Repost 0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 12:45

damesdumediteDe Juliette BENZONI

Format : Poche
Editeur : Pocket
Pages : 416
Parution : septembre 1992

 

Eté 1902… Sur un arbre perchée, Mélanie épiait le bal donné par son illustre voisine. La branche cassa. Mélanie tomba aux pieds d’un beau marquis… Elle avait quinze ans. Son cœur battait pour la première fois. Le marquis l’épousa. Lorsque, après la fête, ils gagnèrent leur sleeping du Méditerranée-Express, elle crut qu’ils embarquaient pour Cythère…
Il n’en était rien. Le marquis passa « leur » nuit de noces avec une danseuse espagnole… Effondrée, Mélanie voudrait mourir. Elle va se jeter du train lorsqu’elle est sauvée par un peintre énigmatique fort séduisant…
Commencent alors d’incroyables aventures au cours desquelles elle découvrira l’amour, déjouera d’ignominieux complots et attirera les regards d’un roi…

Passion, larmes, émotions… Le premier tome d’une grande saga.


Août 1914 à bord d’une locomotive qui l’emmène aux abords des frontières de l’est de la France, Pierre Bault qui était « conducteur » de sleeping (nom porté par le fonctionnaire chargé d’une voiture-lits) à bord du train de luxe Le Méditerranée-Express, se souvient de jeunes femmes qu’il a croisé à bord du Méditerranée-Express.
Pour ce 1er opus, il se souviendra de cette jeune mariée, Mélanie, mariée au Marquis de Varennes.

1902, Mélanie est une jeune fille de la haute société, l’unique héritière de la famille Desprez-Martel. Un père disparu et une  mère, Albine, qui pour pouvoir toujours paraître jeune et pour que sa fille ne lui vole pas la vedette, affuble Mélanie de vêtements disgracieux. Elle trouve sa fille plutôt garçon manqué car Mélanie apprécie plus de monter à bord du bateau de son grand-père que de s’occuper des rumeurs aristocrates. Albine retarde aussi l’entrée dans la haute société de sa fille afin qu’elle puisse, elle, parader en toute liberté dans des tenues somptueuses, dans les grandes soirées données par l’aristocratie. Elle s’occupe plus de son paraître que de sa fille pour qui elle n’a pas beaucoup d’estime.

C’est pourquoi lors des vacances dans leur villa de Dinard, Mélanie, un soir d’été où sa mère était en soirée, s’est échappée de sa chambre en tenue de nuit et s’est accrochée aux branches d’un arbre pour épier un bal donné par sa fascinante voisine, ayant pour invités, tous les grands noms et les grandes fortunes. Mélanie du haut de son arbre s’extasiait sur les splendides décorations intérieures mais aussi sur la profusion de toilettes et de bijoux portés par de jeunes ladies. Elle se savait trop jeune encore pour participer à ses fêtes. Du haut de son arbre, la branche cassa et elle tomba chez sa voisine, aux pieds d’un jeune homme qu’elle trouva exquis. En tombant elle se foule la cheville et le jeune homme prend soin de la raccompagner à son domicile.

Sa mère, lorsqu’elle apprend les péripéties de sa fille et surtout que c’est le Marquis de Varennes en personne qui a raccompagné sa fille et qu’il va sous peu venir prendre des nouvelles de Mélanie, s’échappe encore dans ses folies vestimentaires pour plaire à cet homme. Et bien évidemment, Albine va encore voler la vedette à sa fille et faire du charme à ce beau Marquis sous les yeux de Mélanie qui rage encore des folies de sa mère car la jeune demoiselle est, elle aussi, très éprise du jeune Marquis de Varennes. Mais c’est Albine qui va devenir la maîtresse du marquis. Mélanie est triste, explose de colère après sa mère. Mais Mélanie prend conscience qu’elle aussi peut plaire. Sa mère ne tarde pas à partir en voyage accompagné du Marquis. Peu de temps après celui-ci, et à la grande surprise de Mélanie, le Marquis de Varennes demande à Mélanie de l’épouser. Le grand-père de Mélanie qui est un sage homme et qui se préoccupe beaucoup du sort de sa petite-fille qu’il aime beaucoup, accepte ce mariage qui tient beaucoup à cœur de Mélanie mais sous certaine conditions, une année de fiançailles. Mais le grand-père disparaît bien étrangement au cours d’un voyage pour affaires. C’est alors que le mariage de Mélanie avec le Marquis va se précipiter avec un futur mari et une mère empressés de voir Mélanie mariée… D’ailleurs Mélanie ne comprend plus trop sa mère, qui était il y a peu, très éprise du Marquis…

Le mariage a lieu, et le jeune couple part en voyage de noces à bord du train de luxe Méditerranée-Express. 2 sleepings ont été retenus pour les mariés et le jeune époux plein d’égard envers sa femme, lui propose de ne pas passer leur nuit de noce à bord du train mais plutôt une fois arrivée à destination en Méditerranée. Chacun se rend donc dans son sleeping. Mélanie n’arrivant pas à dormir souhaite alors se rendre dans le sleeping de son mari, mais en entrouvrant la porte pour sortir de sa cabine, elle aperçoit que celui-ci se rend dans le sleeping d’une belle danseuse espagnole qu’ils ont croisé à bord du train. Elle s’approche de la cabine, entend des « Chérrrriii », se cache et entrevoit qu’ils se font livrer du champagne. Mélanie tente de se suicider en se jetant du train mais un peintre et Pierre Bault « le conducteur » la rattrapent et la sauvent. C’est alors que Mélanie prend conscience qu’elle ne veut plus jamais entendre parler de son mari et ne plus se trouver face à lui. Le peintre, Antoine Laurens, descendant en Avignon va alors la faire descendre en cachette du train.

Et je m’arrêterais là bien évidemment pour ne pas vous informer de la suite ;-)

 

Ah, on s’attache à cette jeune demoiselle qui se trouve aux griffes d’une mère indigne et qui tombe sous les mains d’un jeune marquis plutôt frivole. La belle plume de Juliette Benzoni fait qu’on lit se livre en un rien de temps. On sait bien que cette histoire d’amour va virer au cauchemar pour Mélanie mais on veut absolument connaître le sort qui lui est réservé. L’histoire romantique se mêle à l’histoire de France avec l’entrée de beaucoup de personnages historiques tels que Jeanne Lanvin, l’homme d’état Emile Loubet qui n’est autre qu’un ami du grand-père de Mélanie et encore bien d’autres. Une histoire qui peut sembler quelconques mais l’attachement aux personnages nous fait apprécier cette lecture. Il s’agit du 1er opus de la série « Les dames du Méditerranée-Express », souvenirs de femmes rencontrées par Pierre Bault, le conducteur du sleeping Méditerranée-Express. Des femmes qui se sont croisées à bord de ce train, et bien évidemment je renouvellerais ma lecture avec le 2ème volet de la série.

Repost 0
Published by Lilibook - dans Romans
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 20:53

Grimmy, du blog Les feuilles pas mortes, m'a offert le prix de la marchande de limonade. Merci à toi, Grimmy.

lemonaward


Principe de ce tag, répondre aux questions suivantes (enfin si je peux...) :

Signe particulier : ..... pas de signe particulier, commune ;-))

Mauvais souvenir : je cherche, je cherche..... on va dire une bonne chute au ski qui a bien fait mal.... ;-)

Défaut : la gourmandise

Film bonne mine : un film tel que Les Bronzés ou Le Père Noël est une ordure ou Le dîner de Cons, voir même un dessin animé type Garfield.

Souvenir d'enfance : des souvenirs passés avec des personnes maintenant disparues.



Voilà. Qui n'a pas eu une p'tite limonade encore, par ce temps là, c'est bien agréable ;-)
Bon je crois qu'il a fait un bon tour déjà sur la blogosphère, ce tag. Alors j'offre ce tag limonade à qui en veut, ça sera plus simple que de retaguer quelqu'un.

albums mini gif 522 00045albums mini gif 522 00045albums mini gif 522 00045

Repost 0
Published by Lilibook - dans Bla Bla Bla
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 16:00

Aller toujours dans la machine à remonter le temps musicale, je vous emmène en 1987.

1987, avec des chanteurs français, qui sont d'ailleurs toujours au coeur de la musique française actuelle.
Comment ne pas résister à ces chansons... Aller je vous laisse découvrir mes 3 sélections du moment.

 


Jean-Louis Aubert - Quand Paris s'éteint
J'adore cette chanson, elle est peut être moins connue pour certains, mais je la trouve magnifique (remarquez j'adore Aubert, alors j'aime tout ^^), alors bonne écoute.


Indochine - La machine à rattraper le temps
Chanson un peu moins connue par rapport à leurs chansons mythiques, à réécouter ou à découvrir pour certains d'entre-vous.

 

Florent Pagny - N'importe quoi
Chanson extra connue pour le coup. Il s'agit là des débuts de Pagny.



Bon week-end à tous, et bonne écoute.

 

(attention, sur certaines musiques vous pouvez voir apparaître "Téléchargez le clip". Méfiance, c'est peut-être payant. L'écoute de la musique reste libre bien évidemment).

 

Repost 0
Published by Lilibook - dans Musique
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:24

melodietuyauxDe Benjamin Lacombe

Format : Album
Editeur : Seuil Jeunesse
Collection : Crea. Jeuness.
Pages : 34
Parution : octobre 2009


Un conte musical dans lequel le jeune Alexandre rencontre une belle gitane andalouse et se découvre un don exceptionnel pour la musique.

 

Alexandre vit dans une ville entourée d’usines, qui toute la journée font du bruit. Un environnement un peu grisonnant, avec toutes ces fumées qui sortent des cheminées d’usines. Alexandre est voué à y travailler lorsqu’il en aura l’âge. Alexandre est un garçon tout blond, qui n’aime pas vraiment l’école, et ses parents le traitent toujours de bon à rien.
Et dans cette ville grise et triste, un jour, arrive des saltimbanques. Ils vont monter un chapiteau et établir leur camp autour. On y retrouve des sœurs siamoises, une femme à barbe, un homme canon… et une jolie jeune fille qui se prénomme Elena. C’est elle qu’Alexandre a aperçu du haut de la colline où il s’est caché pour voir le campement. Elena est une fascinante gitane aux grands yeux noirs et sa beauté envoute le jeune Alexandre. Elle va l’introduire dans le camp des gitans, et il va être émerveillé devant tous ces personnages, la femme à barbe, les lilliputiens… et il sera émerveillé aussi à l’écoute des chansons que chantent les gitans et à l’écoute de tous ces rythmes endiablants.  Peu à peu il va se sentir bien dans ce camp et va se découvrir un don, celui de la musique. Il va jouer de la guitare comme personne. Mais ce n’est pas du tout au goût de ses parents de le voir trainer dans ce camp, que personne au village ne souhaite. Ils vont l’enfermer dans sa chambre et le retenir prisonnier de sa vie actuelle et destinée (le travail en usine).

La suite, à vous de la découvrir.

 

Joli conte de Benjamin Lacombe, mais on n’est rarement déçu me direz-vous, avec Benjamin Lacombe. On plonge dans l’univers du cirque et des gitans. Les mélodies du CD qui accompagne le livre sont là pour nous emmener sur des rythmes cadencés forts agréables. Benjamin Lacombe montre dans ce conte les différentes cultures, les différentes traditions. Il y démontre également qu’il faut poursuivre ses rêves, ce jeune Alexandre va se découvrir un don pour la musique au cœur même du camp des gitans. Et il ne voudra pas abandonner ce goût nouveau pour la musique. Les illustrations sont toujours exceptionnelles, et on voit bien le contraste entre la ville grise et ses usines, et les couleurs chaudes du monde du cirque et du camp des gitans. Le format du livre apporte un plus à ces illustrations, puisqu’il s’agit là d’un grand format. On ne peut qu’apprécier du coup les illustrations poétiques. Ce conte est accompagné d’un CD, le conte est lu par Olivia Ruiz. Sa voix est agréable à l’écoute, et le conte est accompagné de bruitages. On y retrouve à la fin quelques chansons. Donc tout simplement magnifique !!

Liens vers d'autres billets, entre autres : Cynthia, Esmeraldae, Loulou...

Repost 0
Published by Lilibook - dans Contes
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 23:02

souffledesmarquisesDe Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas ADD So Pretty Elements (72)

Format : Broché
Editeur : Editions Naïve
Collection : Naïveland
Pages : 253
Parution : mars 2008


A partir de 10 ans

Lille, 1862 : Éléonore a dix ans et une oreille exceptionnelle. Son père devient fou de rage lorsqu'il découvre qu'elle joue de la musique en cachette : ce n'est pas convenable ! Pour lui faire passer l'envie de devenir musicienne, il l'envoie à Paris chez son oncle et sa tante, qui tiennent une blanchisserie. Mais l'enfant trouve vite le moyen de se faire embaucher dans l'atelier de fabrication d'instruments de Monsieur Adolphe Sax, le génial inventeur du saxophone. Commence alors une vie peuplée d'amitiés et d'amours impossibles, entre Montmartre et Pigalle, où se croisent peintres, artistes et tout le petit peuple de Paris, aux temps de la Commune et des premières Expositions universelles. Devenue une musicienne hors pair, Éléonore rencontre un trompettiste américain qui va bouleverser sa vie. Le souffle de cet amour la conduira au-delà de l'Atlantique, jusqu'à La Nouvelle-Orléans... Le premier tome d'une saga historique, qui, à travers des figures incontournables de la musique, comme les frères Sax, raconte le destin hors du commun d'une jeune fille passionnée et éprise de liberté.

 

Le 1er opus d’une trilogie, Le souffle des marquises m’a conquise !

J’ai adoré ce roman jeunesse. On se retrouve plongé au cœur de Montmartre, au cours d’une époque qui n’est pas souvent abordée en littérature jeunesse.

1862, Eleonore a 10 ans et elle vit à Lille. Son père est membre d’une fanfare et joue du cornet. Ce père espère que son fils va reprendre la relève, mais c’est un enfant fragile de santé et qui manque de souffle pour pouvoir jouer. Eléonore, elle, a une oreille exceptionnelle, et cela depuis son très jeune âge. Mais à l’époque, il est inconcevable qu’une jeune fille joue de la musique, ce n’est pas son rôle. C’est réservé aux hommes. Mais Eléonore, en cachette, va apprendre à jouer du cornet, celui de son frère. Lorsque son père la surprend, il devient fou de rage et décide de l’envoyer à Paris chez son oncle et sa tante qui tiennent une blanchisserie non loin du quartier de Montmartre. Il estime qu’à 10 ans, il est temps pour elle d’aller travailler, et elle trouvera sa place à la blanchisserie de sa tante et de son oncle. A 10 ans, elle prend donc le train seule, arrive à Paris, accueillie par son oncle et sa tante qui n’ont jamais pu avoir d’enfant. Ils vont l’aimer comme leur propre fille et petit à petit lui apprendrons le travail à la blanchisserie. Cette blanchisserie se trouve non loin de l’atelier de fabrication d’instruments d’Adolphe Sax, l’inventeur du saxophone. Et pour Eléonore, cette amoureuse de la musique, cela ne pouvait pas mieux tomber. Elle rêve d’entrer dans cet atelier comme employé…

Cette arrivée à Paris, va tout compte fait lui être très bénéfique. Elle va s’ouvrir à la vie, à ce qu’elle aime, la musique, et être libre de ses choix. Elle va faire de belles rencontres, elle va tisser des liens amicaux très forts. Elle va en grandissant, découvrir l’amour.

Tout ça se déroulant à une époque qui a marqué Paris. 1862, nous sommes au temps de la Commune, elle va vivre des affrontements qui vont rester gravés dans ses souvenirs. C’est l’époque aussi des premières Expositions universelles, et elle y rencontrera un homme venu tout droit de la Nouvelle-Orléans, musicien lui aussi, faisant partie d’une fanfare. Il apportera du swing à la vie et à la musique d’Eléonore.

Le reste je ne peux vous le dévoiler.

 

Coup de cœur total pour moi !! Un livre jeunesse à partir de 10 ans qui plonge le lecteur au cœur de la musique, de la liberté, mais aussi dans un contexte historique que je dois avouer, n’avoir jamais encore rencontré dans un roman jeunesse. On y découvre une jeune fille de 10 ans, éprise de liberté, et on va la voir évoluer dans sa vie d’adolescente et de jeune femme avec des joies mais aussi des peines, parfois très difficiles. Lorsqu’on la rencontre au début de ce roman, elle a 10 ans et plein d’espoir. En tant que lecteur, au fil des pages, on espère qu’Eléonore va garder ses convictions et se battre pour réussir à vivre ses grands rêves. Ce livre est très plaisant à lire en tant qu’adulte, mais je suis certaine que les jeunes lecteurs vont beaucoup apprécier ce roman également. Car il s’agit là d’un roman où l’on retrouve des histoires d’amitiés, des histoires d’amour aussi. Sur un fond historique très intéressant, où l’on rencontre de grands personnages historiques. Et où il y a également comme personnage principal dans ce livre, la musique, le jazz. J’ai très envie de découvrir la suite.

Et je remercie vivement Camille et les Editions Naïve pour cette belle découverte !!!

naive

Repost 0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 17:20

Projetons nous en 1990 !
Il y avait quoi sur nos bandes sons ?


New Kids on the Block - Step by Step
Boys Band originaire de Boston 


Roxette - It must have been love
Duo Suédois qui s'est fait connaître dans les années 80 - 90.
Cette chanson It must have been love est extraite du film Pretty Woman.

Vanessa Paradis - Tandem
Pas besoin de la présenter ;-)
Ce titre est sorti en 90 dans son album Variations sur le même t'aime,
son 2ème album dont Serge Gainsbourg lui a écrit les paroles.

MC Solaar - Bouge de là
Qu'on ne présente plus également.
Bouge de là est sorti sur son 1er album (je vous ai mis une version live).
Il a été le 1er à populariser le rap en France.


Et oui, le temps passe, ça fait déjà 20 ans.... Voilà donc un medley de chansons de 1990 qui remontera dans vos souvenirs. A réécouter, j'aime beaucoup la chanson de Roxette, un beau slow. New Kids on the Block est sympa à réécouter ;-) même si je suis moins fan (c'est plus pour le fun). Et Vanessa Paradis et Mc Solaar, 2 artistes que j'ai toujours aimé depuis leurs débuts.

Alors, et vous, ça vous rappelle des souvenirs ?

 

(attention, sur certaines musiques vous pouvez voir apparaître "Téléchargez le clip". Méfiance, c'est peut-être payant. L'écoute de la musique reste libre bien évidemment).

Repost 0
Published by Lilibook - dans Musique
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 22:00

poissonmouilleDe Volker Kutscher

Format : Broché
Editeur : Seuil policiers
Collection : Policiers
Pages : 565
Parution : avril 2010

 

Berlin, mai 1929. La ville est en pleine ébullition et la police a du mal à être sur tous les fronts à la fois - combats de rue entre forces de l'ordre et communistes, criminalité grandissante et night-clubs clandestins. Et puis il y a ce cadavre repêché au fond du canal et dont personne ne semble connaître l'identité. Sauf Gereon Rath, qui l'a croisé quelques jours avant sa mort. Ce jeune commissaire originaire de Cologne qui travaille pour la brigade des mœurs brûle de résoudre seul cette affaire dans l'espoir d'être intégré à la Criminelle. Car cette enquête risque de rejoindre les dossiers des affaires classées non élucidées appelées "les poissons mouillés". Ce roman, le premier d'une série mettant en scène le commissaire Gereon Rath, dresse un fascinant portrait politique et social du Berlin des années vingt avec ses aspirations contradictoires - rêve de régime autoritaire ou soif de dissipation.

Un polar historique que j’ai particulièrement apprécié, et pour cela je remercie Suzanne de Chez-les-filles ainsi que les Editions du Seuil de m’avoir fait parvenir ce livre. La période et le lieu m’ont tenté pour ce polar.  

Il s’agit là du 1er opus d’une série ayant pour personnage principal, le commissaire Rath. La 2ème enquête est en cours de traduction.

Nous sommes en Allemagne, à Berlin, 1929 – 1930. Le commissaire Gereon Rath est muté d’office à la Brigade des mœurs de Berlin suite à un incident survenu au cours de ses fonctions à Cologne. Cette mutation, bien évidemment, ne lui plaît pas car il préférait son poste à Cologne ; et puis il ne connait personne à Berlin. Mais il n’a pas le choix.

Il va mener une 1ère enquête aux mœurs avec celui que l’on surnomme Tonton, Bruno Wolter qui dirige les mœurs, qui le prendra sous son aile. Mais quand un cadavre est retrouvé dans une voiture projetée dans un canal, et qu’il s’avère que ce cadavre a été tué auparavant et que seul Gereon Rath le reconnaît… il se dit que l’a il peut avoir une chance d’intégrer la Criminelle de Berlin, en menant seul sa propre enquête sur ce meurtre puisqu’il a un pas d’avance sur les autres enquêteurs car il est le seul à savoir qui est cet homme retrouvé mort.

Cet homme est en fait un Russe que Gereon a rencontré totalement par hasard. Comment l’a-t-il rencontré ? Gereon, en arrivant à Berlin, a dû se trouver une chambre. Il a loué une chambre venant d’être libérée dans une colocation, et il s’avère que l’ancien propriétaire de la chambre était une connaissance de ce Russe retrouvé mort dans le canal. Et ce Russe était venu, quelques jours auparavant, à la colocation, pensant y trouver le locataire précédent de la chambre de Gereon. Le hasard fait donc de Gereon Rath, le seul à connaître l’identité du cadavre du Landwehrkanal.

La Criminelle de Berlin va donc enquêter sur ce meurtre. Cet homme retrouvé dans la voiture projetée dans le canal a été mutilé auparavant. Mais le problème étant que personne n’arrive à découvrir de qui il s’agit. N’ayant que très peu d’indices, et ne pouvant guère avancer sans cette identification, l’inspecteur Böhm qui dirige la Criminelle veut du coup classer l'affaire « poisson mouillé ». Cette expression signifie en fait qu’un dossier est classé car non élucidé.

Gereon Rath, très ambitieux, avec beaucoup de volonté, se dit que là est sa chance de pouvoir intégrer la Criminelle, et vu qu’il n’aime pas certains de ses collègues de la Crim, il va mener son enquête en solo. Mais cette enquête va le mener dans un monde mafieux et dans des lieux clandestins de Berlin où se mêlent trafics d’armes et de drogues, prostitutions et tables de jeux. Il va y côtoyer des personnes faisant parties de Ringvereines, des communautés de malfrats qui se sont partagées des quartiers et qui les dirigent.

A côté des découvertes qu’il va faire pas à pas, règne à Berlin, une ambiance d’entre-deux-guerres, où l’Allemagne a essuyé une défaite en 14-18 et où la montée du nazisme progresse de plus en plus en ces années fin des années 20 début des années 30.
La population est sous pression. L’opposition entre les communistes et les sociaux-démocrates, apporte des désagréments à la ville. Des rixes dans les rues se produisent très fréquemment, et la police a du mal à faire face. L’atmosphère est pesante. Et c’est dans cette ambiance Berlinoise, que le jeune Gereon Rath va devoir faire face à toutes les embuscades qui se mettent sur son chemin pour parvenir à son ambition de mener à bien, seul, cette enquête. Mais tout ne va pas se passer comme il le souhaiterait…  

Voilà un polar historique que j’ai vraiment apprécié. Une enquête très intéressante, aux multiples rebondissements, haletante et très bien menée car le suivi de l’enquête est vraiment très bien fait, chaque détail que l’auteur donne au lecteur est important et là on fait marcher notre cerveau en mettant tout bout à bout pour tenter de résoudre l’enquête. Le lieu est original, car on retrouve moins souvent dans les polars historiques, l’Allemagne. Et surtout, la période est, elle, très intéressante. Cette période d’entre-deux-guerre, après l’échec de 14-18 et la montée du nazisme qui se prépare et qui progresse est très prenante et assez rare aussi dans les polars historiques. Nous sommes plongés dans un contexte politique où les groupes extrêmes (communistes ou sociaux-démocrates) se livrent à une guerre sans merci. Les lieux clos des nuits berlinoises sont eux aussi, intéressants à découvrir. On y observe en cette période, de nombreux trafics. La ville est sous pression, autant la population, comme le monde politique ou bien la police elle-même, qui doit gérer les nombreux problèmes que tout cela pose. Vraiment ce 1er opus d’une série avec le commissaire Rath annonce que celle-ci sera prometteuse. La seule chose qui m’a ennuyé, ce sont les noms allemands des différents lieux. Etant donné que l’on retrouve moins souvent l’Allemagne en toile de fond dans des lectures telles que polars historiques comme celui-ci, j’ai trouvé difficile de retenir tout ces noms. Mais il s’agit là d’un petit détail car j’ai vraiment aimé ce livre dans son ensemble : époque, lieu, contexte, enquête, et les différents personnages que l’on y rencontre.  Difficile de résumer ce bon polar, car il s'y passe énormément de choses sur différents points. 

Merci à Suzanne

  Ainsi qu'aux Editions du Seuil

 

Repost 0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 13:56

51oQN5EOOcL SS500De Cécile Colin-Froment et Luc Vivès

Format : Album
Editeur : Tourbillon
Collection : Documentaire - Histoires naturelles
Pages : 48
Parution : Avril 2010


Au Crétacé, voici plus de 130 millions d’années, ils règnent sans partage sur la Terre…
Les dinosaures peuplent alors tous les continents, les reptiles marins sillonnent les océans et le ciel est le royaume des reptiles volants. Dans l’ombre de ces formidables seigneurs, les premiers mammifères, de tout petits animaux nocturnes et furtifs, semblent attendre leur heure. À la disparition des dinosaures, un âge nouveau va s’ouvrir. Les mammifères se multiplient, se diversifient, des plus petits aux plus gigantesques. Ils partent à la conquête des océans et des airs, et gagnent les places laissées vides par les seigneurs disparus du Crétacé.»

Les auteurs : Cécile Colin et Luc Vivès sont les anges gardiens des galeries de paléontologie et d’anatomie comparée du Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Ces collections comptent parmi les plus anciennes et les plus riches du monde, et il n’est pas un fossile, pas un squelette, que Luc et Cécile ne connaissent jusqu’au bout des os ! Passionnés, passionnants, quand leurs précieux protégés ne leur demandent pas trop de soins, ils se consacrent à en étudier et à en faire connaître l’histoire.

Aujourd’hui je vous parle d’un documentaire jeunesse à partir de 9 ans. Il a pour thème, donc, les dinosaures. Vous me direz, il en existe plein. Mais celui-ci a une originalité, c’est qu'il ne va pas retracer le panel de dinosaures, il va plutôt expliquer comment les dinosaures se sont imposés, comment ils ont évolué sur la planète, et comment ils ont laissé la place aux mammifères.

Les auteurs sont des scientifiques, et ont donc matière côté recherches en paléontologie pour expliquer à l’enfant toutes les découvertes sur l’évolution des dinosaures. Je vous donne un exemple, les auteurs vont expliquer la parenté des dinosaures du Crétacé et les oiseaux d’aujourd’hui. Ce documentaire est en plus très ludique, très bien expliqué. Un sommaire riche, de nombreux schémas explicatifs…

Vous comprendrez donc que ce livre est fort intéressant, ce n’est pas un banal livre sur les dinosaures, il retrace toute l’évolution, puis la multiplication des mammifères (des gros comme des petits) et la disparition des dinosaures.

Tout, pas à pas est décortiqué, expliqué… je vous donne quelques grands titres comme exemples : L’invention des dinosauresLes naturalistes entrent en scèneUne nouvelle science : La paléontologieLa vie au CrétacéLa foire aux herbivoresNids de dinosLes milieux marinsLa fin d’un règneLe cortège des survivantsLes oiseaux, dinosaures d’aujourd’hui….

 

En somme un livre documentaire jeunesse, fait par des scientifiques qui ont beaucoup de réponses à apporter. Des informations intéressantes donc, mais aussi très diverses et parfois empruntant un ton humoristique de par le texte ou bien de par les illustrations. Parlons de celles-ci justement, elles sont vraiment très agréables à regarder, bien explicatives elles aussi. Diverses, dans le sens où l’on retrouve tantôt des dessins, tantôt des gravures, tantôt des schémas, ou bien encore des photos. L’enfant retrouvera aussi en fin d’ouvrage, un test-jeu concernant « l’assimilation » du documentaire. Et vu que le thème des dinos est très apprécié par les enfants, je suis certaine que l’assimilation de cet ouvrage se fera rapidement et cela tout en prenant plaisir. Je conseille vivement cet ouvrage très ludique, fait par des scientifiques, rappelons-le !!!!
Encore une chose importante à signaler, en juin prochain, au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris se tiendra la grande exposition « A l’ombre des dinosaures, les premiers mammifères ».

L’ouvrage dont je vous parle aujourd’hui, s’inscrit dans la collection Histoires naturelles, réalisée en collaboration avec le Muséum d’Histoire naturelle.

Donc c’est pour dire qu’il est fort intéressant, et de bonne qualité !! 

 

Merci aux Editionssiteon0-130x51

Repost 0

  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs