Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 20:01

 

 

 Couv-visages-287x370 

 

 

 

Auteurs : Harriet ZIEFERT et Tanya ROITMAN

  

Edition : Tourbillon

Collection : Mes premières activités

Activités à partir de 4/5 ans - Le Dessin - Les visages -

Pages : 87

Parution : Mai 2013

  

 

  

  

  

  

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention, créations à gogo !!

 

 

 

Pour découvrir les premiers rudiments du dessin de visages, apprendre à dessiner des yeux, des bouches, des nez, ou encore des contours de visages, ce livre de premières activités est du tonnerre !!

 

Première chose, lorsque l’on ouvre ce cahier d’activités : dessiner son propre visage. Mmmm, pas évident à faire pour un enfant, c’est pas facile déjà de dessiner mais en plus savoir se retranscrire… mais c’est avant tout une bonne rigolade. Et le délire peut être immense !

 

Ensuite, viens les premiers conseils. Parce que oui, ce livre d’activités est très bien fait. A chaque « création », on retrouve des consignes très faciles et abordables pour l’enfant et aussi des modèles à suivre.

 

Les exercices sont progressifs dans la difficulté.

 

C’est très divers, vraiment extra : on démarre par l’approche d’un contour tout rond, puis ensuite placer des yeux et les dessiner grâce à plusieurs exemples car on a pas tous les mêmes formes de visages, yeux, nez, etc… tout ça va apprendre également à l’enfant que personne n’est identique et que l'on a des expressions différentes selon les humeurs. C'est très important à faire comprendre à l'enfant et par le biais du dessin, je trouve ça juste génial. Apprendre à reconnaître un sourire triste ou gai. Exemple de consigne : "Dessine ce qui manque sur le visage du bébé qui rit"....

 

Autre exemple d'activité : continuer le dessin d’un visage (le haut est dessiné il faut ensuite continuer le bas).

 

On colorie ici également : apprendre à colorier des tomates, des fleurs, des étoiles, etc.

 

Il faut reconnaître ce qui manque dans le dessin pour parfaire le visage. Et puis s’amuser : dessiner un visage à une assiette. Pourquoi pas !! ou encore un visage à un oignon.

 

Et à la dernière page… chuttt….

 

 

 

Un cahier d’activités idéal pour la venue de l’été !!

 

Mais idéal aussi pour toute l’année.

Il est vraiment génial, ludique et complet pour découvrir les premiers traits de dessins pour les visages. Il y a d’ailleurs plus de 100 visages différents à l’intérieur de ce livre d’activité : rieurs, tristes, à lunettes, en forme de carottes, de cerises, ou de fleurs. P'tits nez, gros nez, yeux ronds ou en amandes, etc.

 

Les graphismes sont adaptés aux jeunes enfants. C’est très coloré, de façon vive et attirante pour l’œil.

 

L’enfant va pouvoir mettre à profit son côté créatif, et laisser libre cours à l’invention.

 

On s’amuse beaucoup tout en apprenant et le dessin et les différentes émotions du visage.

 

Il existe dans cette même collection : Dessine et colorie les animaux.

 

A coup sûr, parfait pour les p'tits créatifs !!!

 

 

 

 

 

Dbl1-visages

@ Tourbillon

 

 

 

 

 

siteon0-130x51

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 21:37

 

 

Ce week-end s'est déroulé la 6ème édition du Salon du livre de Vannes.

 

Un rendez-vous avec 200 auteurs dans les Jardins des remparts

de la ville de Vannes. Un salon à l'entrée libre.

 

2013-06-22 15.54.44

  @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Un salon très attrayant même si cette année, le soleil n'était pas au rendez-vous. Impossible donc de se livrer à de petites lectures dans les coins aménagés à cet effet comme il y avait les autres années. Le temps ici ne s'y prêtait pas.

 

 

 

 

 

 

(attention article long avec plein de photos !! rires)

 

 

Un salon du livre où les auteurs invités sont très divers et les rencontres nombreuses.

Certains auteurs deviennent des auteurs récurrents

parce qu'ils aiment ce salon, ils aiment la ville de Vannes.

 

Les auteurs présents sont des auteurs de littérature générale, BD, jeunesse, et bretons/mer.

 

 

 

Cette année était particulière avec un hommage à Bernard Giraudeau,

déjà venu à ce salon, et surtout Ecrivains de marine, acteur et réalisateur.

 

2013-06-22 15.49.36

  

 

 

 

 

 

 

Des photos étaient exposées, splendides !! Et une lecture de textes a été faite par Yann Queffélec.  De magnifiques clichés à toutes époques de sa vie, qu'il soit réalisateur, acteur ou homme de Marine.

 

Elles étaient accrochées sur des présentoirs consacrés à l'hommage, placés dans les Jardins des remparts de Vannes.

 

 

 

 

 

 

     @ Photo non libre de droit

 

 

Celle-ci est splendide, j'aimerai pouvoir la trouver

en grand format (poster) et l'encadrer chez moi.

J'aime ces deux belles personnes, Bernard Giraudeau et Annie Duperey.

Et ici, ils forment un magnifique couple.

Magnifique photo !!!

 

2013-06-22 15.49.57

 @ Photo non libre de droit

 

 

 

 

  

 

Lors de ce week-end également, de nombreux cafés-littéraires, cafés-lectures, conférences et tables rondes, etc.

 

Quelques exemples : Tables rondes sur les Histoires d'Amour avec Annie Lemoine, Nathalie de Broc, Emmanuelle Urien et Cécilia Dutter. Ou bien rencontre et conversation avec Jean Teulé et Michel Quint. Ou encore Les Univers divers du roman avec Yves Viollier, J. Philippe Depotte, Dominique Dyens et Harold Cobert.

 

Nouveauté cette année : 2 dictées. Pour y participer, il fallait s'inscrire à l'avance. Une dictée en français et une dictée en breton.

 

2013-06-22 15.51.30

  @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

  

Je ne peux citer tous les auteurs présents, voici quelques noms : David Abiker, Jérôme Attal, Richard Borhinger, Jean-Loup Chiflet, Harold Cobert, Annie Degroote, J. Philippe Depotte, Tatiana De Rosnay, Cécilia Dutter, Irène Frain, FO Giesbert, Françoise Laborde, Annie Lemoine, Yann Queffelec, Michel Quint, Daniel Picouly, Frédéric Rapilly, Maud Tabachnik, Jean Teulé, Didier Van Cauwelaert, Jean Failler, Jean-Luc Le Pgam, Evelyne Brisou-Pellen, Marie Diaz, Bruno Pilorget, Anne Plichota et Cendrine Wolf, Benjamin Bachelier, Dominique Corbasson, Stéphane Melchior-Durand, etc.

 

 

 

De très belles rencontres avec les auteurs.

Très abordables. Petites discussions diverses.

  

  

J'ai apprécié ma rencontre avec J. Philippe Depoote qui commente avec passion ses livres.

  

 

Joli rencontre avec Maud Tabachnik. On a parlé de la noirceur de ses livres, que l'on est entouré de fous puisque ses thrillers sont basés sur des faits réels qu'elle retranscrit en fictions. Et nous avons bien rigolé car à côté d'elle se trouvait Daniel Picouly avec entre autre sa fameuse Lulu Vroumette qu'on adore... Alors c'était très amusant d'avoir d'un côté les thrillers de Maud Tabachnik et juste à côté la gentille Lulu. On a fait un total délire entre Lulu et les thrillers (je vous laisse deviner, rires).

 

Rencontre rapide avec Tatiana de Rosnay, car beaucoup de monde et attendue pour une table ronde. Mais qui restait très à l'écoute des visiteurs.

 

Rencontre avec Jérôme Attal, j'avais déjà inscrit un de ses romans dans ma lal pour l'originalité. En effet, ses livres sont comme qui dirait des jeux de rôles façon girls. On sélectionne la fin que l'on veut y donner, 3 possibilités ou bien 3 lectures différentes.... MMmmm ça promet une belle découverte.

 

Annie Lemoine, beaucoup de prestance, de classe. Sympathique conversation autour de Paris et la Bretagne. Elle est originaire de Vannes, a passé son bac à Vannes et fait ses débuts dans le journalisme ici. Etant moi de Paris et revenue vivre ici depuis 10 ans, nous avons donc échangé nos points de vue entre Paris et le Morbihan. Très bel échange. J'aime beaucoup cette femme, je l'appréciait déjà comme journaliste, je ne connais pas encore ses romans. Cela va changer puisque j'ai acheté l'un de ses romans. A découvrir.

 

Cassandra O'Donnell que je ne connaissais pas, mais en voyant son nom sur la liste des présents, cela m'avait intrigué avant mon arrivée au salon. J'avais donc jeté un coup d'oeil rapide sur internet et sa série me tentait assez. Au moment venue, plus que tentée, elle m'a convaincue grâce à une adepte de la série qui était sur place qui en a dit beaucoup de bien. J'ai donc acheté le 1er tome. A découvrir.

 

Françoise Laborde, charmante et abordable. Idem que pour Annie Lemoine, elle a également beaucoup de prestance et de classe cette femme. J'ai pris l'un de ses romans pour offrir à ma mère (C'est encore mieux à cinquante ans).

 

Petite visite également à Erwan Larher, avec un message à lui faire passer de la part de Keisha. Chose faite Keisha. Et du coup, nous avons discuté un petit peu et pris quelques photos. Beaucoup de photos même (rires). Car on a gentiment demandé à une visiteuse du salon de nous prendre en photo avec mon smartphone (tactile) et après lui avoir montré où il fallait effleurer l'écran, la personne m'a dit que non ça ne marchait pas... Après lui avoir remontré, pfff toujours pas. Et au final, j'ai pas mal de photos avec Erwhan Larher. (rires) Keisha, je t'en envoie une par mail car on les a faites en pensant à toi !!!! (rires)

En plus de ça, tu m'a fais découvrir l'auteur et j'ai du coup noté l'un de ses titres dans ma lal.

 

 

 

Allez place aux photos maintenant :

 

Quelques photos floues, pas évident lorsqu'il y a du monde...

 

 

 

  Tatiana de Rosnay     -   Annie Lemoine (mince elle ferme les yeux ^^)Montages2-copie-1

  @ Photo non libre de droit  - Lilibook 1er Chapitre

 

 

Françoise Laborde     -     Maud Tabachnik

 

 

 

 

 Daniel Picouly

Montages3-copie-1

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

Lény Escudéro

 

 

 

Marie Diaz (illustratrice d'albums,

j'avais déjà commenté sur ce blog "Les orangers de Tahiti)

Montages4-copie-1

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

A gauche, Olivier Tallec (illustrateur des albums "Rita et Machin", j'adore)

A droite, Cassandra O'Donnell

 

 

 

 

Evelyne Brisou-Pellen     

 Jean-Loup Chiflet (Série "The New Yorker" ou "Paris Vs New York") 

Montages5-copie-1

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

Nathalie de Broc     -     Yann Queffélec

 

 

 

 

Mes achats :

 

 

P6250108

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

 

 

Série Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée - de Cassandra O'Donnell

(J'ai lu, collection Darklight)

P6250110

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

P6250111

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

 

Les jours étranges de Nostradamus - de Jean-Philippe Depotte

(Folio SF)

P6250113

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

P6250114

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Le cinquième jour - de Maud Tabachnik

(Le livre de poche policier)

P6250129

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

P6250130

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

Le voisin - de Tatiana de Rosnay

(Le livre de poche)

P6250127

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

P6250128

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Que le jour recommence - d'Annie Lemoine

(J'ai lu roman)

P6250117

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

P6250118

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Pagaille Monstre, la première histoire d'amour

dont vous serez peut-être le héros - de Jérôme Attal

(Pocket)

P6250120

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

P6250121

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

Et avec le détail qui tue, l'auteur personnalise chaque dédicace avec des stickers !!

Montages1-copie-1

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

 

 

De belles rencontres !!

 

De belles découvertes à faire côté lectures !!!

 

 

A l'année prochaine, pour la 7ème édition.

 

 

 

 

Pour retrouver les années précédentes :

 

2012

2011

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Bla Bla Bla
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 16:45

 

karen rose

 

Auteur : Karen ROSE

Traducteur : Barbara VERSINI

 

Editeur : Harlequin

Collection : Mosaïc

Thriller - Vengeance -

Pages : 608

Parution : Mai 2013

  

  

  

 ADD So Pretty Elements (72)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baltimore

 

 

Lucy, célibataire, médecin légiste, fait son footing chaque matin avec pour parcours, le même chemin habituel. Ce matin-là, en passant par le parc qui entoure son immeuble, elle découvre un corps assis à une table de jeux d’échec, la tête penchée. Elle croit reconnaître Mr Pugh, son voisin, qu’elle considère plus comme quelqu’un de sa famille. Mr Pugh a l’habitude de venir s’asseoir à cette table d’échec dans le parc. Elle s’approche du corps, savoir s’il a fait un malaise. Elle secoue le corps vêtu du même trench que Mr Pugh. En bougeant le corps, elle découvre avec horreur un corps affreusement mutilé. On s’était acharné sur le corps au point de ne plus reconnaître le visage de la personne.

 

L’affaire est prise par la police de Baltimore, feront équipe l’inspecteur Fitzpatrick, flic veuf, et Stevie Mazzetti, flic qui a perdu son mari et son fils dans un accident de voiture et qui s’occupe seule de sa fille.

 

Lucy, avec son équipe de médecine légale, va s’apercevoir que le corps mutilé a été dépouillé de son cœur , et qu’on lui a coupé les doigts. Dans son dos, tracé aux brûlures de cigarette un chiffre ou bien encore une lettre : I ou 1.  L’enquête va également révéler que l’homme allongé sur la table d’autopsie n’est pas Mr Pugh mais un homme que Lucy a connu il y a longtemps.

 

Son meurtrier a donc bien évidemment voulu attirer l’attention de Lucy en plaçant le corps dans le parc de sa résidence , et il savait qu’au petit matin lors de son footing habituel, elle le trouverait.

 

Bientôt, c’est le cœur de la victime qui sera découvert dans la voiture de Lucy pourtant fermée à clés.

 

Désormais, pour la police et pour Lucy, il est évident qu’on cherche à attirer son attention et qu’elle est visée. Puis viendra la découverte d’un deuxième corps, ici aussi mutilé d’une façon très sauvage, et ceci soulève bien sûr des questions cruciales pour la police et pour Lucy. Car bien évidemment, ce deuxième corps est retrouvé placé dans le quotidien de Lucy.

 

La victime est identifiée, et de nouveau, Lucy connaissait cette personne. Ici encore, une lettre, un chiffre est inscrit dans le dos de la victime, tourjous à la brûlure de cigarette. Une lettre visbilement. Lucy est interrogée par la police, et les enquêteurs ressentent qu’elle a des secrets qu’elle ne veut pas révéler.  Le seul lien entre les deux victimes et Lucy : Anderson Ferry, la petite ville où elle a vécu enfant.

 

Pour les enquêteurs commencent une longue enquête car ils savent que le meurtrier, inscrivant des lettres dans le dos des victimes a bien plus que deux victimes dans sa ligne de mire. Et que Lucy risque d’être sur la liste. Mais combien de victimes au total dans la ligne de mire du tueur ?

 

Lucy est terrorisée, comment le meurtrier connaît autant de choses sur elle, autant de petits détails sur ses habitudes ? Un meurtrier sadique et violent que rien n’arrête. Certaines des mutilations retrouvées sur les corps des victimes ont été produites avant la mort des victimes...

 

Les coéquipiers Fitzpatrick et Mazzetti s’attachent à Lucy et essayent de comprendre ce qui peut la rallier aux meurtres, aux victimes qu’elle connaissait, et à la ville d’Anderson Ferry.  Ils savent par contre, que cette femme cache certaines choses, sa vie privée.

 

Cette femme intrigue Fitzpatrick qui ne tarde pas à éprouver pour Lucy de la tendresse, voir plus. De l’attirance.

 

Peu à peu, ils vont découvrir d’autres corps toujours mutilés sadiquement, et toujours placés sur la route de Lucy. Mais peu à peu, ils vont rassembler les pièces du puzzle et Lucy va faire travailler sa mémoire pour tenter de faire remonter les souvenirs de son enfance. Car bien évidemment, ces crimes atroces sont liés à Anderson Ferry, la ville de son enfance.

Pour survivre, Lucy sent bien qu’elle ne peut compter que sur Fitzpatrick même si elle sent que celui-ci a un peu de mal à lui faire confiance et qu’il sent qu’elle cache certains points de sa vie privée.  Et l’attirance qu’elle éprouve pour Fitzpatrick va la déstabiliser encore un peu plus chaque jour passé à ses côtés pour l’enquête.

 

Et le meurtrier pendant ce temps, guette ses proies, et sa proie. Il a patienté pendant 21 ans pour lire la terreur dans leurs yeux. Il en a rêvé la nuit. Que s’est-il passé il y a 21 ans ?

 

 

 

 

Wha !!!! Envie de tourner les pages encore et encore

sans pouvoir quitter ce livre avant d’arriver à la dernière page.

Me disant également, que cette lecture me manquera.

Non pas pour l’atrocité des crimes mais pour l’attachement

des personnages et pour l’histoire bien ficelée.

 

 

Karen Rose sait vraiment tenir en haleine le lecteur. Je me suis très vite retrouvée happée par ce thriller. Le suspense et la romance sont superbement entremêlés en laissant une place majeure au côté enquête, suspense voir thriller ici.

 

L’auteur nous donne les infos au compte-goutte si bien que l’on est vraiment pris par l’enquête. L’héroïne du récit cache des secrets que l’on ne connaîtra que lorsqu’elle sera obligée d’en révéler quelques bribes aux inspecteurs, ici aussi au compte-goutte.

 

Le rythme du récit est intense, la chronologie courte. Toute l’histoire ne se passe que sur quelques jours. Chaque chapitre est détaillé heure après heure. Le lecteur est donc pris dans une ambiance suffocante, c’est vraiment top ça.

 

En tant que lecteur, on ne connait pas l’identité du tueur mais on assiste aux scènes de crime, à la frayeur des victimes, aux pensées du meurtrier. L’adrénaline, pour nous lecteur, monte à son comble. Le meurtrier est sadique et bien organisé.  Lorsque l’on commence à comprendre quelques bribes de ce qui a pu se passer il y a 21 ans et la vengeance qui se prépare, on se dit qu’il y a eu des secrets bien tus et ça fait peur de se dire que tant de personnes ont pu se taire sur un fait qui s’est produit voilà 21 ans.

 

Les personnages sont intéressants et l’histoire met en place un certain nombre de personnages : enquêteurs principaux, enquêteurs secondaires, procureurs, équipes de légistes, amis de Lucy, etc. Mais tout est bien régit et on ne se perd pas du tout.

 

On apprécie l’amitié qui lie les deux coéquipiers Fitzpatrick et Mazzetti. Eux deux ont vécu des drames dans leur vie de couple, et ils se sont entraidés car amis dans la vie. Depuis, cette amitié est encore plus profonde, Fitzpatrick est devenu le parrain de la fille de Mazzetti, ils feraient tout l'un pour l'autre.

 

On apprécie aussi le côté romantique dans ce monde de brut, on sent tout de suite que Fiztpatrick éprouve de l’attirance pour Lucy et inversement. Mais l’enquête et ce qu’ils ressentent secrètement l’un pour l’autre va déstabiliser et l’inspecteur Fiztpatrick, et Lucy. La romance est donc bienvenue dans ce thriller, elle n’est pas du tout au premier plan, l’enquête prend largement le dessus.

 

Le récit est vraiment très crédible. Les rebondissements sont nombreux. Au cours de ma lecture, j’en suis venue à soupçonner quelques personnages mais l’auteur sait bien s’amuser avec le lecteur.

 

J’ai adoré cette lecture.

L'adrénaline est au rendez-vous dès le départ.

 

 

 

 

 

mosaic





Karen Rose sur le blog : Elles étaient jeunes et belles

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 21:55

 

 

    Rubrique "Instant[anés]",

des photos d'instants volés de la semaine passée.

 

Très divers à chaque fois

(Découvertes, lectures, promenades, etc).

Photos prises sur le fait, volées avec le smartphone.

 

 

 

 

Et dans le smartphone cette semaine, on y trouve :  

 

 

 

Ma toute dernière lecture, tout juste terminée ce matin...

J'ai beaucoup aimé cette lecture. Un thriller qui m'a tenu en haleine, que j'avais du mal à lâcher, et une lecture qui va me manquer....  

Les petits papiers oranges qui dépassent des pages ? Ce sont mes p'tits outils de travail (rires), j'ai toujours ce genre   de petits "post-it" à porter de mains, pour marquer des pages importantes qui viendront m'aider à élaborer mon article sur le livre....  

2013-06-17 12.28.40

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Préparation du swap "Fais moi plaisir" organisé par Liyah 

Chuttt, là je ne vais pas vous montrer de photo, il faudra attendre l'envoi des colis... J'ai participé déjà l'année passée à ce swap et je suis ravie d'y participer de nouveau. Je suis donc en pleine recherche de cadeaux pour ma swapée.

 

Logo-Swap-Fais-moi-plaisir2013 

 

 

De vrais gourmandises achetées dans une boutique Real chocolat...

Un vrai régal, chocolat blanc - fraise, chocolat noir - noix de coco, etc. Dès que l'on entre dans l'une de leurs boutiques, on succombe totalement à leurs créations. Ils vendent des tablettes de chocolat, des guimauves chocolatées, des bouchées chocolatées, et ces fameuses Têtes au chocolat qui sont un pur régal !! Je n'ai pas mangé tout cela à moi seule je vous rassure ;-)

P5050010

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

 Et pour finir, le week-end prochain se déroulera la 6ème édition du Salon du livres de Vannes.

Comme chaque année, bien entendu, j'y serais. Et chaque année, on remarque une évolution réelle pour ce salon gratuit. Cette année sont invités environ 200 écrivains : littérature générale, BD, jeunesse, et bretagne.

salon-livre-vannes-2013

 

 

Quelques noms pour ce salon : David ABIKER - Daniel PICOULY - Olivier ADAM - Richard BORHINGER - Yann QUEFFELEC - Harold COBERT - Paule CONSTANT - Gonzague St BRIS - Nathalie DE BROC - Jean TEULE - Maud TABACHNIK - Tatiana DE ROSNAY - Françoise LABORDE - Didier VAN CAUWELAERT - Annie LEMOINE - Irène FRAIN - Igor et Griscka BOGDANOV - Franz-Olivier GIESBERT - Jean FAILLER - Bruno PILORGET - Benoît BROYART - Cassandra O'DONNEL - Benjamin BACHELIER (auteur BD notamment avec la nouvelle BD Gatsby le magnifique) - Dominique CORBASSON - Anne PLICHOTA et Cendrine WOLF (auteurs de la série Oksa Pollock et la nouvelle série Susan Hopper), etc.

  

 

Si certains blogueurs s'y rendent, faites moi signe pour se donner RDV...






Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Instant[anés]
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 13:33

 

 le meurtre de roger ackroyd

 

Auteur : Agatha CHRISTIE

Traducteur : Françoise JAMOUL

 

Editeur : Editions du Masque

Collection : Masque Christie

Enquête policière - Hercule Poirot - Littérature anglaise

Pages : 191

Parution : Septembre 2001 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  08060406001235451011

 

 

  Cela fait tout juste un an que le mari de Mrs Ferrars est mort. D'une gastrite aiguë. Enfin, c'est ce qu'il semble. Après tout, les symptômes de l'empoisonnement par l'arsenic sont presque les mêmes... Hier, Mrs Ferrars est morte à son tour. Une trop forte dose de véronal. Suicide ? Allons donc ! Elle était encore jeune et très riche... Et puis, aujourd'hui, Mr Ackroyd a été assassiné. Cette fois, le doute n'est pas permis. Mais pourquoi ? Bien sûr, Mrs Ferrars et Mr Ackroyd paraissaient fort bien s'entendre. Surtout depuis la mort du mari. Mais de là à dire... Non, ce n'est pas possible... En tout cas, ce n'est pas si simple...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

King's Abbot, petite bourgade anglaise typique

 

 

Notre cher Hercule Poirot a pris sa retraite et s’est installé dans la campagne britannique, à King’s Abbot, occupant une demeure ce nommant Les Mélèze, maison voisine du Docteur Sheppard qui vit avec sa sœur, vieille fille et extrêmement bavarde.

 

Mrs Ferrars, bien connue du village et occupant un très grand domaine, vient d’être retrouvée morte. Cette femme était l’épouse d’un homme qui buvait beaucoup trop et mort dans des conditions suspectes il y a tout juste un an. Le Docteur Sheppard est appelé auprès de Mrs Ferrars. Il pense dans un premier temps, peut-être, à un suicide…

 

Le Docteur Sheppard est par la suite invité à dîner chez Roger Ackroyd, riche industriel qui possède le 2ème plus grand domaine de King’s Abbot.

 

Au cours du dîner, Roger Ackroyd lui apprend que Mrs Ferrars lui a révélé un secret la concernant et concernant la mort de son défunt mari. Une mort restée complexe car impossible de déterminer les raisons de la mort qui pouvait très bien être les suites d'une maladie comme un empoisonnement. Mais ce n'était pas tout, elle était surtout victime d'un maître-chanteur. Mrs Ferrars ne voulait cependant pas révéler à voix haute le nom de ce maître-chanteur. Voilà déjà un problème énigmatique.

 

Après avoir dîner, le maître d’hôtel remet à Roger Ackroyd une lettre. Lettre portant l’écriture de Mrs Ferrars. Roger Ackroyd demande à être seul. Le Docteur Sheppard se retire donc pour partir, et rentre chez lui.

 

Mais en pleine nuit, le Docteur Sheppard reçoit un appel téléphonique. L’homme au bout du fil lui signale qu’il est le maître d’hôtel de Roger Ackroyd et lui dit que Roger Ackroyd a été assassiné.

 

Sheppard retourne donc au domaine de Roger Ackroyd. Celui-ci s’était enfermé dans son bureau pour lire son courrier. Sheppard demande au maître d’hôtel d’enfoncer la porte. Ils découvrent Roger Ackroyd poignardé à la nuque.

 

La police est appelée au domaine de Roger Ackroyd. L’enquête débute. Les personnes présentes, l’entourage, chacun est interrogé. Le Docteur Sheppard va révéler aux inspecteurs que sur le chemin du domaine, cette nuit, il a croisé un homme qui, certainement, devait être un vagabond. Voici un suspect de plus pour la police. Mais la police vient à soupçonner plus particulièrement Ralph Paton qui n’est autre que le fils de la 1ère épouse de Roger Ackroyd. Celui-ci reste introuvable. Ralph Paton devait épouser la nièce de Roger Ackroyd, Flora.

 

L’enquête piétine. La sœur du Docteur Sheppard ne peut s’empêcher de demander quelques révélations à son frère, elle qui est si bavarde et si commère. Vient alors à l’esprit de Caroline Sheppard, sœur du médecin, de demander conseil à son voisin qui n’est autre qu’Hercule Poirot. Et pourquoi pas lui demander de prendre l’affaire en main.

 

Poirot qui pensait avoir trouvé une paix royale dans cette petite bourgade anglaise…voilà qu’il accepte la proposition de Caroline Sheppard.

 

C’est alors que Poirot va avoir besoin des confidences du Docteur Sheppard qui connaît bien tout ce petit monde. Il devient donc le bras droit de Poirot dans cette enquête. Et Caroline, elle, divulgue tous les commérages du village qui pourront peut-être aider Poirot dans son enquête.

 

Petit à petit Poirot va donc progresser dans le dénouement de cette affaire.

 

 

 

Une lecture très british...

 

Agatha Christie, reine du crime, et ses nombreux ouvrages dont il m’en reste un bon nombre à lire et à découvrir. Celui-ci est l’un des premiers succès d’Agatha Christie et j’ai passé un bon moment lecture.

 

On retrouve ici du polar classique qui se lit facilement et rapidement. La reine du crime a ce don de nous surprendre à chaque fois. Une énigme où le lecteur vient à émettre bons nombres d’hypothèses pour en arriver à une fin plus que surprenante.

 

Les fausses pistes parmi les nombreux personnages de cette histoire viennent pimenter la lecture et on en vient à douter de chacun des personnages…

 

Nombreux personnages oui, une belle galerie de portraits comme sait le faire Agatha Christie.

 

Ici pas de Miss Marple mais un inspecteur Poirot en retraite dans sa petite bourgade où il se repose. Malheureusement, les meurtres le poursuivent. Un inspecteur Poirot avec toujours autant d’arrogance et de facilité de déduction, qui l’aideront bien sûr pour mener à bien cette enquête.

 

Dans ce récit, le narrateur est un des acteurs du romn, en l’occurrence le Dr Sheppard, et il nous raconte ici toutes les aventures de cette enquête.

 

J’ai beaucoup aimé le soin qu’Agatha Christie apporte à l’histoire en décrivant cette magnifique campagne anglaise. C’est très agréable, on visualise bien les décors. King's Abbot qui pourtant est une commune fictive de la campagne britannique...

 

Et un Agatha Christie de plus dans ma longue

liste à lire des polars de la reine du crime.

 

 

 

 

 

 

Challenge Agatha Christie

chez Georges

 

(3)

 

challange-agatha-christie

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 19:13

 

retour ds le mississippi 

 

Auteur : Rosemary ROGERS

Traducteur : Marie-José LAMORLETTE

 

Edition : Harlequin

Collection : Mosaïc

Roman historique - Guerre de Sécession - Esclavage - Amour -

Pages : 480

Parution : Mai 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23 

Washington, juin 1865.
Tandis qu’une paix fragile s’installe dans le pays à la suite de la guerre de Sécession, Cameron Campbell a le cœur empli d’amertume. Bien sûr, sans cette guerre, elle n’aurait pas épousé le capitaine Jackson Logan, l’homme dont elle est amoureuse depuis toujours. Mais elle serait encore à Elmwood, le domaine auquel elle est passionnément attachée. Aussi n’a-t-elle plus qu’un désir depuis que les combats ont cessé : retourner dans le Mississippi et donner naissance chez elle, sur la terre de ses ancêtres, à l’enfant qu’elle porte. Un projet que Jackson condamne violemment : selon lui, Elmwood est en ruines et le Sud rongé par la misère et les rancœurs. Pourtant rien n’y fait : Cameron, furieuse de se voir dicter sa conduite par un époux éternellement absent, demeure déterminée à suivre son instinct. Alors, quand Jackson se rend à Baltimore pour une énième mission, elle s’empresse de prendre la fuite, au mépris du danger…

 

 

 

 

 

 

1865 - Baltimore dans le Maryland

 

Quelques années auparavant, la belle et jeune Cameron Campbell, fille de sénateur, famille Sudiste, a épousé le Capitaine Jackson Logan dont elle était éperdument tombée amoureuse.

La famille Campbell a toujours vécu dans le Mississippi dans une plantation, Elmwood, depuis de nombreuses années. Elmwood est une magnifique plantation, située à Jackson, et cette plantation faisait travailler de nombreux esclaves.

 

A Elmwood, le Sénateur Campbell a toujours pris soin des esclaves depuis son plus jeune âge, lorsque son père déjà lui a appris le respect des hommes et des femmes. Le Sénateur Campbell était, au premier regard, tombé amoureux d’une esclave récemment arrivée à Elmwood il y a de nombreuses années. Entre le père de Cameron Campbell et cette jeune esclave naîtra un amour caché. La famille Campbell prévoit un mariage arrangé avec une bonne famille, mais le Sénateur continuera son amour secret avec Sukey, l’esclave dont il est secrètement amoureux.

 

De son mariage est née la belle Cameron, origines irlandaises, devenue belle femme rousse, élégante. Grant, le frère de Cameron sera également un héritier de la famille Campbell.

Hors mariage est née Taye, la demi-sœur de Cameron, reconnue par le Sénateur Campbell comme étant sa fille et devenue héritière tout autant que Cameron et Grant. Taye est, elle aussi, une très belle femme, magnifique mulâtre aux yeux clairs, taille fine.

 

Entre Cameron et Taye, cela a toujours été le grand amour, et elles se considéraient depuis leur plus jeune âge, bien évidemment, comme des sœurs malgré leur différence de couleurs. Grant, par contre, n’a jamais supporté ni sa sœur Cameron ni sa demi-sœur Taye. Pour lui, les esclaves devaient être traités comme des moins que rien. Il a fait beaucoup de mal sur la plantation d’Elmwood, humilié beaucoup de personnes, violé des femmes également. Grant a même voulu vendre Taye aux enchères et l'avait alors emmené de force à Bâton Rouge. C'est grâce à Cameron que Taye s'en est sortie.

 

Les années ont passées. Depuis, le Sénateur Campbell est mort accidentellement, un peu mystérieux d’ailleurs (ceci vous sera expliqué bien entendu dans le roman), et Grant est lui aussi mort.

 

Depuis, aussi, la guerre de sécession a éclaté, et le Capitaine Logan, époux de Cameron, doit partir à la guerre. Il estime qu’Elmwood est bien trop dangereux en cette période de guerre, et Cameron et Jackson Logan quitte le Mississippi pour aller vivre à Baltimore dans le Maryland. Taye part pour New-York.

 

La Guerre de Sécession a lieu

 

Après quatre ans de guerre, le Capitaine Logan rentre à Baltimore. Cameron est surexcitée après l’avoir vu quelques semaines auparavant, surexcitée enfin d’avoir son mari à ses côtés. Entre eux c’est l’amour fou depuis qu’ils se sont rencontrés, un amour passionnel et intense. Mais elle a surtout l’annonce qu’il va être père pour la 1èrefois à lui faire. Sa sœur Taye est arrivée également à Baltimore.

 

Les retrouvailles sont passionnelles, l’annonce au futur papa est prise avec bonheur. Mais le Capitaine Logan va bientôt être appelé par sa hiérarchie, car en dehors d’être capitaine il est aussi espion pour l’Union.  Jackson Logan est assigné à retrouver une équipe de partisans confédérés causant des décès et des ravages dans le Sud.

 

La paix est fragile et s’installe en effet petit à petit, les esclaves viennent d’être affranchis, et le Sud essaie de se reconstruire.

 

Le fait que le Capitaine Logan doive repartir ne plaît pas à Cameron. Revoir son mari la quitter, elle ne le supporte pas.  Contrariée par cela, et le manque de son Sud natal, Cameron prend la mouche et met au défi son époux de retourner vivre à Elmwood s’il ne reste pas ici. Elle a trop la nostalgie d’Elmwood et ne supporte plus d’être loin du Mississippi et Cameron ne supporte plus non plus son mari lui dicter sa conduite et ne plus faire l'enfant.

Mais, la patrie compte trop pour le Capitaine Logan bien qu’il aime éperdument Cameron. Il la prend parfois pour une fille trop gâtée et ne prend pas en compte son défi, surtout qu’il lui explique que le Sud n’est plus comme il l’était dans son souvenir et qu’il a revu Elmwood au cours d’un passage dans le Mississippi lors de la guerre et il lui a fait part avec respect que la plantation avait été détruite, et qu’il ne restait rien d’Elmwood.

 

Mais lorsqu’il part, Cameron n’en fait qu’à sa tête. Elle veut que son enfant naisse dans le Mississippi, à Elmwood. Elle partira donc, suivie de Taye qui l’accompagne et de quelques esclaves affranchis qui l’avaient suivie à Baltimore, en qui elle a beaucoup de sympathie depuis ces nombreuses années. Pour Taye, retourné dans le Sud est d’autant plus dangereux de par sa couleur de peau.

 

Le voyage est long car les routes sont abîmées, certaines voies ferrées aussi. En faisant le voyage depuis Baltimore, Cameron et Taye se rendent compte que le pays est dévasté. Peu à peu, elles s’habituent aux dévastations mais elles ne sont pas indifférentes. Taye a peur, elle se demande s’il ne serait pas souhaitable de faire demi-tour. Plus elles descendent vers le Mississippi, plus elles contemplent les maisons abandonnées, les champs en friche et plus elles voient des hommes, des femmes et des enfants noirs marchant le long des routes et voies ferrées, dépossédés de tout, sans moyen de gagner de l’argent pour se nourrir ou se mettre à l’abri. Ils étaient condamnés à errer sur les routes et à voler ce qu’ils pouvaient trouver à manger.

Les deux femmes ont alors le cœur serré. Cameron pensa alors qu’elle avait connu la tristesse mais rien à côté de ces scènes.

 

Arrivées à Jackson, elles découvrent la ville de leur enfance dévastée et surtout devenue dangereuse pour deux femmes seules. Et lorsque Cameron découvre Elmwood, la demeure est toujours debout mais très abîmée. La plantation elle, dévastée.

Elle se rend compte que son mari Jackson a été trop doux dans ses paroles lorsqu’il avait dit que le Sud était dévasté désormais.

 

Lorsque Jackson revient à Baltimore quelques jours après le départ de Cameron et Taye, il apprend la nouvelle du départ de sa femme pour le Mississippi. Il est fou de rage mais surtout très inquiet. Il part donc en « chasse » pour retrouver saine et sauve sa femme Cameron, et la sœur de celle-ci. Pour cela il s’accompagne d’un homme qui lui a été fidèle pendant la guerre, un Cherokee.

Mais il arrivera peut-être trop tard pour sauver sa femme et son futur enfant, car il connaît les dégâts du Sud et surtout ses dangers. Les attaques dans les maisons sont nombreuses, les malfrats ont pullulé, on entre dans les maisons, on vole et on viole les femmes.

 

Je vous laisse découvrir la suite de cette aventure.Aura-t-elle eu raison de revenir à Elmwood ?

 

 

 

Comment vous parler de ce roman...

 

Je n’avais pas vu qu’il s’agissait de la seconde partie d’une saga, la suite de La Belle du Mississippi. Mais une fois la lecture entamée, je me suis rendue compte que cela ne posait aucun problème.

 

Pourquoi dis-je « Comment vous parler de ce roman » ? Et bien, parce qu’il foisonne d’évènements et qu’il est donc très difficile d’en parler et je m'excuse déjà d'avoir tenté un résumé qui n'est du coup pas court comme je le souhaitais (rires). Trop de choses à prendre en compte pour en tirer un résumé. Le contexte historique y est pour beaucoup.

 

J’ai beaucoup aimé justement ce contexte historique de l’époque. Je ne lis pas assez de roman datant de cette période et du coup cette lecture à rappeler à ma mémoire de nombreux faits en rapport avec l’esclavage et l’abolition de l’esclavage. Et c’est un devoir de s’en souvenir !

Le fait que cela soit utilisé dans une saga est donc très bien, et l’auteure en parle très bien en donnant des détails sur la vie et les décors du Sud.

Si vous avez aimé Autant en emporte le vent, vous aimerez cette saga.

 

Il y a de l’amour, on y parle beaucoup d’amour et ici l’amour est passionnel. Les scènes sont parfois très « olé, olé », c'est torride (rires) Parfois, l’amour est aussi un amour chien et chat. Ce qui fait que les retrouvailles sont toujours très intenses.

 

Il y a de l’histoire, et là c’est très riche. L’auteure aime le détail et le côté historique, on a donc un roman précis et juste. Et ici, le contexte de l’époque est bel et bien réel et les précisions de l’auteur nous font prendre conscience de la dureté de l’époque avant et après l’abolition de l’esclavage. Le manque de respect, l’humiliation, le viol, la mort, etc. J’aurais trop à décrire tant on prend conscience de ce qui s’est passé à l’époque.

Les détails nous donnent donc facilement une vision de la dévastation du Sud, de la vie des habitants, des soldats. Les décors du Mississippi à cette période de l’histoire sont bien racontés. Les maisons Sudistes, grandes demeures au beau milieu de plantations, on les imagine grâce à l'auteur. Et puis, n'oublions pas, à côté, les cabanes construites par les esclaves récemment abolis...

 

Il y a des personnages. On s'attache beaucoup à chacun d'entre eux, qu'ils soient personnages de premiers ordres mais aussi d'arrière-plan. Des personnages qui ont chacun une histoire. L'histoire de Naomi ou d'Efia, de jeunes femmes noires, récemment esclaves abolies, qui ont vécu le pire. C'est très fort pour chacun des personnages de ce livre. L'histoire également de ce Cherokee. Je ne peux trop en révéler, juste dire oui que chacun porte un lourd passé. L'auteur a sû rendre chacun des personnages très intéressant, souvent très émouvant.

Le personnage de Cameron est à controverse c'est à dire qu'on l'aime beaucoup de par sa liberté de choix, son "j'men foutisme" en rapport aux ragots, elle est une femme en avance sur son temps. Mais on peut également ne pas l'aimer car elle est très têtue et ne tient compte des propos qu'on lui dit, un peu fille gâtée comme le dit le personnage de son mari dans le roman, oui. 

 

Il y a une fiction. Une bonne fiction digne des sagas comme Autant en emporte le vent. On a donc de l’amour (parfois charnel comme je l'ai dit), de l’histoire, et des évènements tout au long de la lecture. Ici, il y a de nombreux rebondissements, c’est bien ficelé, et on ne se lasse pas une minute tout au long du roman. Tant envie de découvrir la fin. Je regrette donc une chose c’est de ne pas avoir lu la 1ère partie.

 

Il y a également des détails sur les splendides tenues, robes à crinolines, les teintes qui sied à merveille à telle ou telle soeur... les éventails, tenues de jour, tenues de soirées après tant de retenues pendant la guerre, tenues d'équitation. C'est un petit bonheur de mode.

 

Le livre - objet est très beau, des couleurs magnifiques pour la couverture. Très jolie photo reprise sur la tranche. Et le dos est tout autant travaillé, avec une photo de la très belle demeure typique, mise en scène et décrite dans le roman, la plantation d'Elmwood.

 

 

Je suis ravie de cette lecture.

Une saga où l’amour est roi (rires)

mais surtout une saga historique qui permet de ne pas oublier

ce qui s’est passé à cette période historique de la Guerre de Sécession

et l’abolition de l’esclavage.

 

 

  mosaic

 

 

 

 

 

 

A travers ce roman, j'ai voyagé entre le Maryland et le Mississippi.

 

baltimore et Jackson etats 

 

 

 

Challenge Amoureux - Saison 3

 

Catégorie : L'Hymne à l'amour

 

(Petit rappel : pour ce challenge, chaque participant devait créer lui-même

 ses catégories. Pour retrouver la description de chacune

 des catégories qui compose mon challenge, cliquez ici).

 logo saison3

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Romans
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 11:23

 

 

Couv-4-350x367

 

Auteur : Anne-Sophie BAUMANN

Illustrateur : Elsa FOUQUIER

 

Editeur : Tourbillon

Collection : Anim'Doc

Album dès 3/4 ans - bébés animaux - livre-animé

Pages : 10

Parution : Avril 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23

 

 

Les bébés animaux grandissent, explorent le monde, se font câliner... Regarde comment ils jouent, mangent et apprennent à devenir grands.

 

 

 

 

 

 

Comment naissent les bébés animaux ?

 

 

Qu’ils soient bébés oiseaux, bébés serpents, bébés chats, bébés macaques…ils ne naissent pas de la même façon.

Certains grandissent dans des œufs et d’autres dans le ventre de leur maman…

 

Et puis, une fois que ces bébés sont nés, il faut les nourrir. Comment la mésange nourrit ses petits ? Et comment est nourrit le petit veau ?

 

Ils sont encore trop petits pour déjà marcher et explorer le monde, alors la maman de chacun aidera ses petits, chacune à sa manière.

 

Les jours passent, et les bébés apprennent à jouer et bien sûr demandent aussi des câlins.

 

Bientôt ils vont grandir au fil des jours, et la transformation aura bientôt lieu du passage de « bébé » à « adulte »… comment cela se passe-t-il ?

 

 

 

 

 

 

 

Voici un documentaire animé pour les touts jeunes lecteurs.

 

« Mon premier documentaire » qui en plus est animé !!

 

Sur le thème des bébés animaux, bébés animaux du monde entier pour expliquer comment chacun naît et découvre la vie, que les animaux vivent dans la jungle, dans la forêt ou bien dans nos maisons. Chacun naît et vit différemment et ce documentaire va tout expliquer aux plus jeunes.

 

Des titres directs et explicatifs qui découpent chaque étape de la vie des bébés animaux. Des textes courts et clairs adaptés aux très jeunes. Des pages cartonnées épaisses pour une lecture à toutes épreuves. Des animations, du coup, solides, bien adaptées et faciles pour les petites mains. Des illustrations très réelles, et une coloration très vive.

 

Les animations sont diverses, tantôt tirer, tantôt soulever, ou bien pousser de haut en bas pour faire bouger la tête de maman chat qui lèche ses petits par exemple.

 

Un « premier documentaire » très instructif sur un thème qui plaît toujours aux enfants. Tous les renseignements nécessaires sont à l’intérieur de ce documentaire et tout est expliqué à l’enfant depuis la naissance des animaux qui pour certains d’entres eux sortent d’une coquille et d’autres qui grandissent dans le ventre de la maman…

En plus de ça, on fait un petit tour du monde à la rencontre de différents animaux.

 

Très bon documentaire pour les plus jeunes !!!

Un thème que les enfants aiment et des animations très pratiques et amusantes.

Douceur et câlins au rendez-vous. 

 

 

 

 

 

Dbl2-6

©Tourbillon

 

 

 

 

 

Challenge Je lis aussi des albums

 

6/15

 

 

logoalbums2

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Albums 3 ans et +
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 17:07

 

 

Hier se déroulait la Foire aux livres annuelle dans la ville où je réside.

 

Foire aux livres organisée par l'association, dont je suis membre et bénévole, pour le développement et le partage de la lecture auprès des enfants et des adultes.

 

Sur place de bonne heure, présente pour apporter de l'aide pour l'installation et la mise en place de "x" cartons de livres, installation de tables et chapiteaux, j'ai pu ensuite faire mon petit tour au milieu des étalages.

 

 

 

Une Foire aux livres est toujours intéressante côté prix,

alors pourquoi se priver !!!

 

Ici : 0.50 € un poche et 4 achetés = 1 gratuit !!!

 

Que demander de mieux !!

 

 

 

 

 

Je suis donc repartie avec 10 livres poches :

 

 

P6020174

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

 

Certains inscrits à ma LAL déjà: Le dresseur d'insectes de Thorarinsson, Le cimetière du diable (anonyme), ou encore Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald.

 

 

Et pour les autres, je me suis laissée séduire ou bien parce dans mes souvenirs d'avoir vu une critique sympa sur tel ou tel livre.

 

 

 

 

 

 

Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzberaldque je voulais lire depuis un petit moment maintenant et encore plus en ce moment avec la sortie du film. Du coup, lorsque je l'ai vu dans les étalages... hop hop hop il est pour moi. En plus, j'aime beaucoup la couverture avec les acteurs du film avec Robert Redford et Mia Farrow.

Montages1

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

 

 Les 2 suivants, collection Rivage/Noir avec Little Girl Blue de David Cray. Je ne connaissais pas du tout ce titre mais la 4ème de couv m'a tout de suite plu, à voir car je n'ai pas encore regardé sur internet s'il y avait des avis sur ce livre. Et puis 1974 de David Peace, qui est le 1er opus d'une tétralogie. Je me suis souvent posée la question de le lire ou pas, et puis voilà il se trouvait sous mes yeux pour ce tout petit prix donc...

 

 Montages2

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er chapitre

 

 

 

 

Folio policier, j'ai trouvé des livres quasi neufs avec une bonne partie d'une même série, hélas il m'en manque un mais j'en ai au moins 3 à petits prix et comme neufs en plus. Série sur un flic pas comme les autres, avec pour décor le Texas. Je suis pas mal en recherche de lieux différents, atypiques, pour mes lectures. De découvertes littéraires géographiques. Donc cette série m'a paru pas mal du tout. Et si j'ai bien compris, elle se combine au 3ème opus (que je n'ai donc pas) de la série avec un autre personnage d'une autre série de l'auteur (un 3ème opus identique aux deux séries).

Série avec le personnage de Milo Milodragovitch de James Curley : Fausse piste, La danse de l'ours, La contrée finale.

J'adore les couvertures qui promettent de belles échappées.

 

Montages3

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

Montages4

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

Montages5

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

 

Le dresseur d'insectes de Arni Thorarinsson, que j'avais donc dans ma LAL. Et ça fait longtemps en plus, que je n'ai pas lu de polars d'auteurs du Nord. 

 

Montages6

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Le cimetière du diable de Anonyme.C'est le 3ème opus d'une tétralogie après Le livre sans nom et L'oeil de la lune. La tétralogie était inscrit à ma lal, je n'ai pas trouvé les 2 premiers opus mais au moins un à petit prix qui attendra donc patiemment dans ma PAL que les 2 premiers arrivent. ;-)

 

Montages9

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Le suivant m'était totalement inconnu aussi bien le titre que son auteur. Muséum de Véronique Roy, un polar qui m'a intrigué en lisant la 4ème de couv, donc voilà... ajouté à la pile.

 

Montages7

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Et pour conclure, Le Tableau du maître flamand d'Arturo Perez-Reverte. Toujours intriguée par ce roman et toujours repoussé son achat et sa lecture, vais-je aimer ou pas... à voir. Je ne sais pas si je l'aurais acheté à prix coûtant mais là il était sous mes yeux à petit prix donc pourquoi pas...

 

Montages8

 @ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

 

Et voilà, 10 livres poches qui viennent s'ajouter à ma PAL.

 

Et tout ça pour seulement 4 € !!

 

Si, si je confirme, 4 € !!!

 

 

Moi j'adore la saison des vide-greniers et Foires aux livres !!!!!

 

 

 

 

 

Il y a eu pas mal de monde à cette Foire aux livres, pour une petite ville comme la mienne.

 

Et après ça, certains disent encore que les gens lisent de moins en moins !!!

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Bla Bla Bla
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 16:35

 

mon petit enfant de cie 

Auteur - illustrateur : Loïc Méhée

 

Editeur : Les 400 coups

Collection : Grimace

Album dès 5/6 ans - Animaux -

Pages : 32

Parution : Avril 2010

 

 

 

 ADD So Pretty Elements (72)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23

 

Pour mon anniversaire, j’ai eu un super cadeau : un petit enfant de compagnie !

Avec moi comme maître, je suis sûr qu’il est le plus heureux de tous les petits enfants de compagnie !

 

 

 

 

 

 

 

 

Inversons les rôles et imaginons...

 

Croc-Croc, un rongeur, fête son anniversaire. De la part de ses parents, il vient de recevoir un SUPER CADEAU : un petit enfant de compagnie !!

 

Croc-Croc l’aime tellement…il le trouve trop mignon et pourrait facilement passer tout son temps à le câliner. Et les câlins, Croc-Croc pense que son petit enfant de compagnie adore ça. Il sait aussi ce qui pourrait lui faire plaisir.

 

Ohh ça... Croc-Croc est convaincu d’être un maître idéal pour son petit enfant de compagnie et fait tout pour qu’il ne s’ennuie pas : il le sort de sa cage, l’emmène dans son sac à dos à l’école, lui donne des supers bonnes croquettes, le regarde tout le temps, le papouille sans cesse.

 

Mais il y a un mais…

 

Le petit enfant de compagnie, lui, ne ressent pas du tout la même chose que Croc-Croc. Et oui, être enfermé tout le temps dans une cage, être regardé sans arrêt même quand il fait ses besoins, courir dans une roue pour faire sourire Croc-Croc… et bien tout cela n’est pas mirobolant, pas joyeux… Il aimerait plutôt qu’on le laisse au calme, tranquille.

 

Souvent, la maman de Croc-Croc lui dit de laisser un peu tranquille l’enfant de compagnie et lui fait comprendre que Croc-Croc n’aimerait pas qu’on lui fasse tout ça à lui et qu’il aimerait plutôt qu’on le laisse tranquille de temps en temps.

 

Alors est-ce que Croc-Croc va comprendre ce que veut lui dire sa maman, va-t-il comprendre qu’elle a raison… Je crois que Croc-Croc a trouvé une solution et je vous laisse bien entendu découvrir ce que c’est !!

 

 

 

Oh la la, que d’humour dans cet album !!!

J’ai adoré cet humour percutant.

 

Une inversion des rôles pour faire réfléchir les jeunes lecteurs sur la façon dont ils doivent s’occuper de leur animal de compagnie, ce qu’ils doivent faire et ne pas faire.

 

Le récit n’est pas du tout rabajois, au contraire il va parfaitement faire comprendre à l’enfant qu’avec toutes les bonnes intentions du monde, toute la gentillesse qu’il veut apporter à l’animal, et bien parfois celui-ci n’est pas autant demandeur de ces gentilles attentions et qu’il préfèrerait parfois qu’on le laisse un peu tranquille et que l’on évite de lui faire subir quelques expériences (rires).

 

Le style de l’album est adéquat pour les plus jeunes, avec très peu de texte. Juste des phrases courtes à chaque page. La police d’écriture est très rythmée, les mots de chaque phrase ont des polices d’écritures changeantes, des couleurs également différentes. Cela apporte un certain mouvement dans le texte, et certains groupes de mots sont mis en avant car plus importants pour bien cibler l’information importante.

 

Ce que j’ai aimé également dans le style de cet album, c’est le texte qui s’oppose aux illustrations. Je m’explique. En fait, le texte fait plus référence aux pensées de Croc-Croc et les illustrations quant à elles reflètent les sentiments de l’enfant de compagnie.

Exemple : Croc-Croc dit « Je sais EXACTEMENT ce qui fait plaisir à mon enfant de compagnie. » Tandis que l’illustration montre l’enfant de compagnie derrière les barreaux de sa cage, avec dans les mains une pancarte où il est inscrit « Au secours ». Très humoristique ce duo texte et illustrations opposées.

 

Les illustrations sont superbes, j’adore même ! Très vives, colorées, j’adore le coup de crayon qui lui aussi est humoristique. C’est tout en mouvements. Les expressions des visages sont très bien retranscrites.

 

Vous l’aurez compris, j’adore !!!!! et en plus cet album est idéal

 pour faire prendre conscience à l’enfant que les petits animaux

de compagnie ne sont pas des jouets, qu’ils sont vivants,

et qu’il ne faut pas toujours être après et les laisser tranquilles également.

Et qu’ils ont aussi envers eux une certaine responsabilité.

En plus de ça l’humour est au rendez-vous !!!! A découvrir !!!!

Un album à offrir à l’enfant dès lors qu’il demande un animal de compagnie

 de façon à bien faire saisir leur rôle et l’attention juste

 qu’il devra apporter à l’animal de compagnie.

Et la chute est à croquer, humour jusqu’au bout !!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 Challenge Je lis aussi des albums

 

5/15

 

logoalbums2

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Albums 6 ans et +
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 13:38

 

struck

 

 

Auteur : Chris COLFER

Traducteur : Yan Brailowsky

 

Editeur : Michel Lafon

Lecture Young Adult - Vie lycéenne -

Pages : 302

Parution : 16 mai 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MissVivi ElectricBoy Element23

   

Carson Phillips est prêt à tout pour entrer dans la fac de ses rêves… et par la même occasion, laisser derrière lui une mère dépressive et une ville misérable. Même s’il lui faut, pour appuyer sa candidature, lancer seul un magasine littéraire. Malheureusement pour lui, les étudiants ne semblent guère capables d’écrire autre chose que des textos. Qu’à cela ne tienne, l’adolescent est aux aguets, et surtout il n’a plus rien à perdre. Après tout, qu’arriverait-il si le beau gosse du lycée apprenait que sa petite copine pom-pom girl couche avec le coach dans son dos ? Ou que la première de la classe n’hésite pas à envoyer des photos d’elle nue à n’importe qui sur Internet ? Pour parvenir à ses fins, Carson a une nouvelle stratégie toute trouvée : il se transforme en maître chanteur. Mais à force de jouer les corbeaux, ne risque-t-il pas de se brûler les ailes ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Clover, le 30 septembre 2012.

 

 

Carson Phillips entame à cette date son journal intime.

Première phrase : « Cher Journal, Plus qu’une année à tirer avec ces connards et je serai libre. »

Carson n’a qu’une chose en tête : quitter cette ville, Clover, qui pour lui est au fin fond du trou du cul du monde et où il n'y a que des "nullos". Son souhait le plus cher est d’intégrer l’Université de Northwestern afin de devenir un brillant journaliste au NY Times.

 

De parents divorcés, Carson vit avec sa mère totalement dépressive et ne travaillant plus, qui regarde la télé du matin jusqu’au soir en compagnie de ses bouteilles d’alcool. Tous les soirs, il rend visite à sa grand-mère (la personne qu’il aime le plus) atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il ne voit plus son père qui a déménagé loin de la famille.

Et au lycée, ce n’est pas top non plus. Pas d’ami et souvent critiqué, élève brillant et ambitieux, Carson est le rédacteur d’un journal au lycée, le Clover High Chronicle, journal que personne n'achète si ce n’est pour une utilisation autre que celle d’en faire la lecture. Au sein de Clover High School, Carson est en somme le mouton noir…

 

Si bien qu’avec cette vie, Carson en est devenu un peu amer et a développé un humour très sarcastique. Ce qui l’a aidé à traverser cette solitude qui le suit depuis un petit moment, c’est l’écriture. L’écriture le libère.

 

Carson ne s’en fait pas trop pour qu’il soit accepté par l’Université de Northwestern, il a une carrière scolaire des plus exemplaires, a réussi à maintenir en vie un atelier d’écriture et dirige quasi à lui seul le Clover High Chronicle.  

Mais pour qu’il ait toutes ses chances d’avoir une réponse favorable et plus rapide aussi, sa conseillère d’éducation lui apprend qu’il doit faire parvenir à l’Université de Northwestern un recueil de poèmes ou bien un roman ou encore un magazine littéraire. Carson n’étant ni poète ni écrivain, il va donc monter un magazine littéraire. Mais il ne doit pas en être le seul rédacteur, il doit persuader d’autres lycéens de l’accompagner dans cette aventure qu’est de monter un magazine littéraire, et de ce fait cela montrerait qu'il sait gérer une équipe.

 

Le problème pour Carson est que sa côte de popularité est au plus bas… Comment faire alors pour persuader ceux qui ne l’aiment pas, à venir s’intégrer à son projet… Déjà que personne ne souhaite venir dans son atelier d’écriture…

 

Un évènement particulier entre 2 élèves ainsi que sa seule amie, Malerie, viendront alors lui donner l’idée de faire chanter les élèves les plus populaires du lycée. Oui, menacer l’entraîneur de foot, la leader des pom-pom girls, etc, sur des petits secrets les concernant et que Carson a découvert. Il doit alors se dépêcher pour persuader ses cibles et leur demander ensuite d’écrire un texte pour son magazine littéraire. La date limite pour les candidatures anticipées à Northwestern étant le 15 novembre.

 

Très peu de temps pour Carson, mais à force de jouer au méchant et surtout menacer ses camarades, tout ceci pourrait bien se retourner contre lui. Carson n’imagine pas que de vouloir aller trop loin pourrait bien lui faire perdre ses chances de réussite et surtout lui brûler les ailes.

 

 

 

 

Voici un roman young adult qui m’a beaucoup séduite.

 

 

N’ayant pas beaucoup entendu parler de ce roman avant sa sortie en France, j’ai tout d’abord été intriguée par ce roman écrit par un jeune auteur et qui plus est, comédien. Je connaissais le comédien, Chris Colfer, qui incarne Kurt dans la série Glee que j’ai pu suivre assez souvent d’ailleurs. Intriguée donc sur le fait qu’il soit aussi écrivain et curieuse de voir ce que cela valait je l’avoue.

Et bien, je ne suis pas mécontente d’avoir pu découvrir ce roman car je l’ai très apprécié.

 

Un thème simple : comment survivre au lycée quand on a peu d’amis et que l’on est plutôt pris pour le mouton noir de l’établissement, mais aussi lorsque l’on a une vie peu attrayante. Le personnage du livre est en effet doté d’une vie peu trépidante… Parents divorcés, mère dépressive et alcoolique, grand-mère atteinte de la maladie d’Alzheimer et placée dans un établissement, et peu d’amis à qui se confier.

 

Un thème qui va forcément parler aux ados lycéens.

 

N’étant plus lycéenne depuis un bail, j’ai pourtant dévoré ce roman. On est vite pris par l’ambiance et difficile de se défaire de cette lecture avant d’en avoir fini avec la dernière page. Il se lit donc facilement, est bien écrit, l’histoire est bien menée et puis on se prend d’attache pour les personnages. Il y a aussi une fin à laquelle on ne s’attend pas du tout, très surprenante, sacré rebondissement donc l'auteur sait y faire du côté des surprises.

 

On se prend d’amitié pour le personnage de Carson Phillips, sa vie un peu « misérable » on doit bien le dire et j’ai aimé l’ambition de cet ado (17 ans) pour son souhait le plus cher qui est de devenir un journaliste mais pas n’importe lequel, journaliste au NY Times. Donc beaucoup d’ambition oui, et très brillant. Et pour cela, il est donc prêt à tout, même à faire du chantage auprès de ses camarades pour qu’ils écrivent dans son magazine littéraire qu’il doit créer pour obtenir son entrée à l’Université de Northwestern. Outre son ambition, j’ai aimé également son caractère. Ado devenu un peu aigri par la vie qui l’entoure et qui du coup en est devenu cynique et surtout doté d’un humour sarcastique bien tranchant. Bon, je comprendrai également qu’on puisse du coup le détester aussi (rires).

 

Qui dit personnage à l’humour sarcastique dit beaucoup d’humour dans l’écriture. Chris Colfer nous donne donc un personnage qui n’a pas sa langue dans sa poche que ce soit auprès des profs ou camarades, il dit ce qu’il pense et ce que tous les autres lycéens pensent eux tout bas sans oser lever la voix. On rit beaucoup à lire ce texte grinçant, percutant, remplis de sarcasme et d’immoralité.

 

Les autres personnages sont tout aussi intéressants par le fait que l’auteur Chris Colfer en a fait des personnages assez clichés des Etats-Unis : l’entraîneur de foot, la leader des pom-pom girls, la gothique, la reine du bal, le fils à papa, le sportif écervelé, etc.

 

Le livre en tant qu’objet est très sympa. Il est présenté sous forme de journal intime et le roman débute par « Cher journal ». Chaque chapitre est découpé par date (présente en haut de chaque chapitre). La pagination en bas de page est suivie d’un éclair que l’on retrouve également sur la couv avec ce crayon de bois cassé, ainsi que dans le titre du roman. Et puis, à l’intérieur du roman, plutôt vers la fin, on peut voir des pages noires qui représentent la partie « Magazine littéraire ». Ces pages regroupent le magazine littéraire une fois créé.

 

 

A noter également que ce roman est adapté en film. Il sortira le 19 Juin prochain avec dans le rôle de Carson Philips, l’auteur lui-même, Chris Colfer qui est donc le scénariste du film.

 

Beaucoup de choses à dire sur ce roman.

 

Très belle découverte, je ne pensais pas autant m’amuser

avec cette lecture pleine d’humour mais aussi de douleur

au fond du personnage principal. Mais je pense que cette lecture,

soit on l’appréciera beaucoup si on aime cet humour sarcastique,

soit si l’on n’aime pas cette humour caustique et malicieux

on appréciera moins le personnage...

 

J’ai hâte désormais de me rendre compte du film,

comédie sur la vie sociale de ces ados.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sortie du film le 19 Juin 2013.

 

Avant première les 12 et 13 Juin 2013.

 

facebook.com/STRUCKlefilm

 

Chris Colfer en dédicace le 15 Juin 2013

à la FNAC des Ternes à Paris

 

 

LETTRE-AUX-FANS61-721x1024

 

 

 

 

 

LIRE-EN-SERIE.COM

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs