Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 14:43

 

jill shavis

 

 

 

Auteur : Jill SHALVIS

Traducteur : Emmanuelle DEBON

 

Editeur : Milady

Collection : Romance

Roman - Série Lucky Harbor - Tome 1 - Chick lit - Amour - Famille - Héritage - 

Pages : 362

Parution : Mai 2012

 

 

Maddie Moore a tout perdu ou presque : son mec, son job, et sa mère, Phoebe, qu'elle n’a jamais vraiment connue. Tout ce qu'il lui reste, c'est un ego en miettes, un goût prononcé pour les chips au vinaigre et un tiers de l'héritage que Phoebe a laissé à ses trois filles : un petit hôtel qui a vu des jours meilleurs, situé à Lucky Harbor. Alors que Tara et Chloe, ses deux demi-sœurs, ont hâte de vendre la propriété pour retourner à leur petite vie, Maddie se surprend à envisager un avenir dans cette petite ville située en bordure du Pacifique. La présence de l'irrésistible Jax, à qui elle a confié la rénovation de l'hôtel, y est sans doute pour quelque- chose. En effet, celui-ci semble bien décidé à réveiller son cœur…ICONE1

Maddie Moore quitte tout et file sur les routes sinueuses qui sont censées la mener en un lieu qui lui fera tout oublier. Oublier son passé, oublier ses démons, oublier ses échecs. Maddie a en effet perdu son boulot et son petit ami. Et puis, elle doit se rendre à Lucky Harbor car elle vient de perdre sa mère Phoebe et celle-ci lui a laissé un héritage. Phoebe ne l’a pas élevée, Maddie a été élevée par son père. Perturbée par ses pensées, sur la route la menant à Lucky Harbor, elle manque de renverser un motard sur la route. Bien sûr, elle s’arrête et demande à l’homme si tout va bien.  Un homme terriblement beau, grand et viril. Juste une sortie de route, rien de méchant. L’ancienne Maddie, elle, ne se serait pas arrêtée. Il lui demande où elle se rend et lorsqu’elle lui répond à l’Auberge de Lucky Harbor, il paraît surpris. L'un et l'autre reprend sa route.

 

Enfin arrivée à Lucky Harbor, Maddie retrouve ses deux demi-sœurs, Tara et Chloe. Ces trois là vont découvrir l’héritage que leur mère, Phoebe, leur a laissé. Un héritage partagé en trois, il s’agit d’un hôtel, celui que Phoebe tenait. Enfin… un hôtel qui a connu une meilleure vie et qui tombe désormais un peu en ruines…


Maddie, Tara et Chloe sont très différentes l’une de l’autre, et n'ont jamais été élevées ensemble si bien que finalement elles ne se connaissent pas très bien.

  

 

Chloe et Tara, en voyant l’état de l’auberge de leur mère, ne tiennent absolument pas à le garder et sont tout à fait d’accord pour une mise en vente et du fait chacune aura sa part. Mais Phoebe tenait, elle, à ce que ses trois filles reprennent l’affaire.

Maddie se dit pourquoi pas… Après tout, plus rien ne l’attend puisqu’elle a tout perdu, emploi et petit ami. Et puisque c’était la volonté de sa mère…Elle demande donc à ses deux sœurs quelques jours de délais de réflexion avant qu’elles ne prennent une décision. Et pourquoi pas commencer à entamer des travaux de rénovations, de toutes façons pour pouvoir vendre cette auberge il lui faut un petit coup de neuf !!

 

Lucky Harbor est une toute petite ville où chacun se connaît et où chacun connaît la vie du voisin.


Quelques sorties au bar du coin, et Maddie reconnaît l’homme qu’elle a renversé à moto. Il se prénomme Jax. Ils sympathisent brièvement. Ils se rencontreront de nouveau lorsque Maddie va faire appelle à quelqu’un pour remettre à neuf l’auberge. Il se trouve que l’entrepreneur qu’elle a contacté est Jax, et elle en sera étonnée lorsqu’elle le verra le 1er jour sur le chantier.


Peu à peu, ils vont nouer une amitié certaine. Jax, lui, a eu dès l’instant où il a croisé le chemin de Maddie une certaine attirance pour elle. Mais le problème est que Maddie ne voit pas ça tout de suite, et puis lorsque vient le moment où elle aimerait se libérer, quelques blessures pas encore fermées la hantent toujours.

 

Les trois sœurs vont donc rester un peu plus longtemps que prévu, le temps d'une petite touche de rénovation de l'hôtel, mais il leur restera à affronter quelques tourments que ce soit des tourments financiers, idylliques ou encore mobiliers. Ces trois là ne sont pas souvent d’accord sur certains points…Et il va donc falloir ce dépatouiller avec toutes ces émotions diverses qui les prennent de cours.

ICONE1 

 

Très belle découverte avec cette romance de chez Milady !!

 

 

Très belle rencontre avec les personnages. On entre très facilement dans cette aventure, dès les premiers instants de lecture. Et je dois dire que l'on n’a pas du tout envie de lâcher prise avec ce livre.

 

Dans ce roman, on retrouve donc  une histoire familiale, du romantisme, et je dirais même de la sensualité. Un côté très sexy dans ce roman. Il y a une bonne dose d’humour également dans cette série. Il n’y a pas du tout de côté « gnan-gnan ». On ne s’ennuie à aucun moment.  J’ai beaucoup apprécié cette lecture. Pas à en mettre un coup de cœur mais presque donc c'est pour vous dire...


Je parlais d’une série. Parce que oui, c’est une série, à l'heure d'aujourd'hui, de 5 tomes où chaque tome met en avant un des personnages de la série. Le personnage principal de ce tome 1 Irrésistible, est donc Maddie. 

 

Les personnages sont très attachants. Les trois sœurs ont des caractères très différents. On se prend d’affection pour Maddie et ses moments de doutes, de fragilité, d’appréhension de vivre enfin une nouvelle vie. Tout ça pourtant lui donne une certaine force. Et on a très envie de découvrir la suite de l’aventure avec Chloé et Tara en personnages principaux des tomes suivants entre autres.

 

Le style est simple, lecture fluide. Et vraiment on se retrouve plongée parmi les personnages dans cette petite ville perdue qu’est Lucky Harbor, avec aucune envie de les quitter. Lecture addictive qui fait que l'on a du mal à poser le livre et entrecouper notre lecture.

 

Bien entendu on a très envie de voir naître une relation entre Maddie et Jax et on se doute bien, avant même d'avoir ouvert le livre, que cela ne va pas rester plat ;-) Au contraire, il y a même quelques passages sulfureux à ne pas mettre entre les mains des enfants (Mouarff). Et l'auteure a sû y mettre des embûches entre les personnages, de quoi mettre un peu de suspense.

 

J’ai donc passé un excellent moment de lecture.

On se trouve vite embarqué dans l’histoire.

Et on a vraiment envie de découvrir la suite

avec les deux autres sœurs et le reste des personnages de Lucky Harbor.

 

 

 

Belle découverte et je remercie d’ailleurs Liyah pour cette découverte

car j’ai lu ce livre grâce à elle.

En effet, j’avais gagné ce roman lors d’un concours sur son blog,

il y a de ça pas mal de temps maintenant

mais ce livre avait pris le chemin de ma PAL parmi plein d'autres livres à livre. 

 

 

 LOGO1

 


 

 


Repost 0
Published by Lilibook - dans Chick Lit
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 13:07

 

confessionaccroshopping7

 

Auteur : Sophie KINSELLA

Traducteur : Isabelle VASSART

 

Format : Poche

Editeur : Pocket

Collection : Littérature

Pages : 366

Parution : mars 2006

 

 

 

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes ?

 

 

 

 

Rebecca Bloomwood, surnommée Becky, est une jeune femme de 25 ans, charmante, tonique, et un peu beaucoup fashion victime.

Becky est journaliste dans le domaine de la finance, plus précisément pour un magazine financier où elle donne des conseils en la matière auprès des lecteurs.

Ce métier, Becky ne l’a pas choisi. Elle aurait préféré être journaliste plutôt dans un magazine mode…

Oui, car Becky adore la mode, adore le maquillage, les chaussures, les écharpes et autres accessoires… mais ça peut être plein d’autres choses aussi… des magazines, des objets en tout genres, etc, tout y passe.
Son passe temps préféré : faire du shopping, dévaliser les magasins, acheter tendance. Mais plus qu’un passe temps, ces achats deviennent un réel problème pour Becky car elle ne peut plus s’arrêter d’acheter !!

Pour effectuer tout ces achats là, Becky possède plusieurs cartes de crédits. Le problème c’est que depuis quelques temps, elle est affublée de lettres d’avertissement des sociétés de crédit où elle est détentrice de cartes. Les banquiers de Becky tentent depuis des mois de rentrer en contact avec elle, lui donne des rendez-vous, pour expliquer cet énorme découvert.

Mais à chaque fois, Becky trouve un moyen pour ne pas se rendre au rendez-vous par le biais de supercheries parfois totalement grotesques, au grand désespoir des banquiers.

Becky Bloomwood est totalement dans le rouge, et plus aucune carte de crédit ne va pouvoir bientôt l’autoriser à dépenser…

Becky décide donc de se prendre en main, et de faire son maximum pour ne pus dépenser. Juste l’essentiel.

Elle va faire son maximum pour sortir du rouge, même jusqu’à trouver job d’appoint supplémentaire…

 

Becky, dans son milieu professionnel,va également rencontrer Luke Brandon, un brillant homme d’affaire. Lors de cette rencontre, Becky va être totalement gaffeuse. C’est pourquoi, lorsqu’elle le revoit, Becky essaye un peu de s’amender auprès de ce beau jeune homme…

 

Mais pour Becky, tout ne vas pas être rose tous les jours : entre sa privation d’achat qu’elle s’est instaurée, les soldes qui arrivent et qui l’attirent, tous les achats qu’elle aimerait faire, et ses prises de becs avec Luke Brandon… il y a de quoi la démoraliser plus d’une fois.

 

Comment va t-elle s’en sortir ?

 

 

 

 

Un roman chick-lit qui m’a fait passer un bon moment lecture.

 

Les thèmes principaux de ce roman : la passion du shopping mais aussi un phénomène de la société de plus en plus important la surconsommation et les prêts à la consommation.

 

Beaucoup de légèreté et d’humour dans ce roman. L’héroïne est facétieuse, a beaucoup d’humour, et elle aussi un peu miss gaffes ce qui l’a rend encore plus amusante.

Elle donc sous l’emprise d’achats compulsifs. Et ces achats, d’ailleurs, expriment et nous montrent qu’ils sont en fin de compte parfois des achats de réconforts. L’héroïne a parfois des coups de blues et il n’y a que le shopping pour la réconforter. Je crois que chacun de nous a eu un tel moment shopping, que tel ou tel achat nous a apporter un grand bien, comme pour Becky.

Ses aventures sont amusantes, celles de se prendre en mains pour ne plus acheter que l’essentiel, celles de ses échanges avec les banquiers. A propos de ces derniers, ils sont totalement loufoques parfois et notre héroïne ne manque pas de ressources pour passer outre les rendez-vous notifiés par courriers. Des courriers qui apparaissent tout au long du livre, ils entrecoupent les chapitres et ils nous font bien sourire.

 

Le livre est bien construit, bien étoffé. Car on pourrait penser que c’est justement QUE du léger mais non. A travers ce côté chick-lit, on a pas mal de choses qui entrent en jeu : la carrière de Becky, le monde du journalisme, la société marchande, etc.

On retrouve aussi bien sûr un peu de romance et les déboires de Miss catastrophe avec le bel homme d’affaires Luke Brandon.

 

 

Le style d’écriture est agréable et se lit rapidement. L’auteur ne cesse de nous faire sourire avec les péripéties de la jeune Becky sans que ce soit saoulant.

 

En somme, un roman où je ne me suis pas du tout ennuyer,
j’ai même trouvé l’héroïne attachante.
Et j’ai bien envie de poursuivre par la suite,
les aventures de Becky Bloomwood.

 

De plus, le monde du shopping j’adore ça et le pratique parfois également !!
Heuuu, aurais-je besoin de me confesser moi aussi ;-)

 

 

 

 

 

013Bonus :

 

«

Mais un sentiment désagréable me tourmente toute la soirée et, à mon réveil, le lendemain matin, il est toujours là. Un sentiment que je n'arrive même pas à éliminer en pensant à mon écharpe Denny and George. Etendue sur mon lit, je regarde le plafond et, pour la première fois depuis des mois, je calcule combien je dois à tout le monde : la banque, Visa, ma carte Harvey Nichols, ma carte Debenhams, ma carte Fenwicks... Et maintenant, Suze.
Cela fait environ... Voyons voir... Autour de six mille livres. Un froid glacial m'envahit tandis que je concentre toute mon attention sur cette somme. Comment vais-je trouver six mille livres ?

                                                                                                                                     »

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Lilibook - dans Chick Lit
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 16:13
De Madeleine Wickham

Format : Broché
Editeur : France Loisirs avec l'autorisation des Editions Belfond
Pages : 283
Parution : 2003

Dans sa boutique de couture, Chloé rêve de partir en voyage avec ses deux fils et son compagnon, Philip. Aussi, quand un ami leur prête sa luxueuse villa en Andalousie, ils s'empressent d'accepter cette offre tombée du ciel ! Malheureusement, une surprise de taille les attend à leur arrivée. Amanda et Hugh, un jeune couple stressé, leurs deux petites filles et une extravagante baby-sitter couverte de piercings ont déjà investi les lieux. La cohabitaion s'annonce délicate, d'autant que Hugh et Chloe ont vécu jadis une grande passion qu'ils se sont bien gardés de révéler à leurs conjoints...

Au fil des jours, la tension monte, des intrigues se nouent, des secrets éclatent au grand jour et les vacances au soleil menacent de tourner au cauchemar...

Une satire désopilante de la bonne société anglaise.


Voilà comment des vacances tant espérées peuvent virer au cauchemar.....
Bon la 4ème de couverture en dit déjà beaucoup.....

Chloé mariée à Philip, 2 enfants, couple londonien qui est au bord du précipice. Ils s'aiment, s'entendent bien mais les problèmes d'emploi de Philip (sa société est rachetée) leurs posent quelques soucis dans leur couple.

Amanda mariée à Hugh, 2 petites filles, couple bourgeois londonien qui ne se parlent quasiment plus, qui ne se voient quasiment plus. Hugh est un homme d'affaires qui rentre tard le soir, qui se préoccupe beaucoup de son travail et Amanda programme sa vie et celle de ses filles en les inscrivant à de multiples activités et règne sur le foyer.

Ces 2 couples ont terriblement besoin de vacances pour souffler et essayer peut être de se retrouver mais il y a un mais....

Le bon copain de Hugh, prénomé Gérard, qui se trouve être aussi ami de Chloé va prêter sa somptueuse villa Andalouse aux 2 couples, la même semaine. Une erreur de sa part ou bien est-ce fait exprès ????

Après de longues heures de trajet, Amanda, Hugh, les enfants et la baby-sitter prennent possession des lieux. Puis arrive Chloé, Philip et leurs enfants. Chacun est interloqué, se pose des questions pensant s'être trompé de villa... Ils comprennent rapidement que le bon copain a prêté la villa, la même semaine, à chaque couple et il n'y a pas d'autres moyens que de cohabiter, impossible de trouver un hôtel en cette période.

Et il y a un autre problème. Lorsque Chloé descend de la voiture et tombe en face de Hugh, de grandes émotions refont surface. Ils se sont connu voici de nombreuses années et ont vécu une grande histoire d'amour s'en s'être jamais revu. Hugh est parti du jour au lendemain sans explication et elle lui en voulait terriblement à l'époque.

Ils vont cacher à leurs familles respectives qu'ils ne se connaissent pas mais c'est difficile.

La cohabitation s'annonce chaotique.... Mais au cours des vacances ces couples vont se chamailler, se rapprocher, se remettre en question.

Mais en somme, pourquoi ces couples se sont-ils retrouvés tous ensemble dans cette villa ?

Et je ne peux vous en dire plus et m'arrêterais donc là......

 

En bref, ce livre pourrait être une pièce de théâtre. Des situations cocasses, embarrassantes parfois pour ces personnages, des quiproquos. Une histoire simple. Ce n'est pourtant pas un livre extraordinaire, mais on passe un bon moment en cette période de vacances d'été grâce à cette lecture facile et des rebondissements tout au long du livre. Une situation à la Vaudeville. Et on comprend au fil des pages pourquoi ils se sont tous retrouvés dans cette villa. Ce roman fait parti des premiers livres qui ont été écrit par Sophie Kinsella signés sous le nom de Madeleine Wickham.
A bon entendeur, pour ceux qui partent en vacances et qui ont loué une villa, faites attention à votre arrivée qu'elle ne soit pas déjà occupée ;-)

Avis d'Allie

Repost 0
Published by Lilibook - dans Chick Lit
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 14:37
De Beth Harbison

Format : Poche
Editeur : Pocket
Collection : Comédie
Pages : 374
Parution : février 2009


Dans leur domaine, ces quatre-là font la paire. Pas un escarpin, pas un soulier, une mule, une ballerine, n'échappent à leur vigilance. Ni à leur carte bleue. En matière de chaussures, personne ne leur arrive à la cheville. Quel que soit l'état de leurs finances ou de leurs amours, Lorna, Hélène, Sandra et Joss se damneraient pour une paire de sandales, pourvu qu'elles soient au goût du jour. Une passion commune dont elles ont fait un club... Mais un talon haut ne suffit pas toujours à remonter un moral à plat : au-delà du simple échange de mocassins, c'est leur vie qu'elles se mettent bientôt à partager. Toutes ensemble, elles se mettent à rêver d'une existence à leur pointure... ça ne coûte rien d'essayer !

Nouvelle catégorie !!
Ce livre c'est la vie quotidienne de 4 femmes. Elles ne se connaissent pas, chacune à sa vie, mais un lien existe entre elles, les chaussures. Des femmes addicts aux chaussures, ils leurs faut les dernières sortie. Elles en prennent grand soin de leurs chaussures, pas une éraflure. Et ne serais-ce que de rentrer dans une boutique de chaussures, c'est jouissif pour elles. Aucun contrôle possible sur leur soif de chaussures.

Lorna a un petit job, elle est plus que surendettée et est harcelée par son banquier pour qu'elle arrête ses dépenses. L'électricité lui est coupée...elle n'a plus du tout d'argent mais elle continue à utiliser sa multitude de cartes de crédits. Jusqu'au jour où..... où elle prend contact avec un coach qui lui supprime toutes ces cartes. Après avoir commencer à faire quelques économies, cette soif d'achat de chaussures va revenir, elle est terrible. Et Lorna va donc s'essayer à l'achat sur internet, sur e-bay, elle est certaine d'avoir trouvé un super filon pour acheter des chaussures sensationnelles à petit prix. Oui mais visiblement il y en a d'autres qui s'intéressent aux chaussures, et les enchères grimpent facilement mais elle se prend au jeu.

Il y a aussi Hélène, femme d'un sénateur, très médiatisée de part son mari. Lui, souhaite avoir un enfant mais pas Hélène. Hélène est aussi une accro aux chaussures, les derniers cris, les plus chers. Elle se retrouve un jour dans un magasin de chaussures où aucune de ses cartes de crédits ne marchent. Son mari lui a coupé toute ressource (et je ne vous dirais pas pourquoi). Il y a aussi Sandra, qui ne sort jamais de son appartement, elle est agoraphobe. Son métier, hôtesse de téléphone rose. Le psy qui la suit lui conseille pour se lier aux autres, et sortir de son appartement, de trouver une sorte d'association.

Et puis il y a Joss, une jeune baby-sitter harcelée par sa patronne, qui n'a plus une minute pour elle. Au départ elle devait juste être nounou auprès de ces 2 enfants, et très vite il a fallu qu'elle fasse le ménage, la lessive...de toute la famille. Elle n'en peux plus, elle est sur le point de craquer. Elle cherche un moyen de sortir de temps en temps de cette maison qui l'emprisonne.

 

Et ces 4 là, vont vite se connaître. Car Lorna, ne pouvant plus acheter de chaussures est vite en manque de nouveautés et elle a l'idée de passer une annonce pour créer un club d'échanges de chaussures sous forme de réunions.

Hélène prend contact avec elle, vu qu'elle non plus n'a plus le pouvoir d'acheter autant de chaussures qu'elle le voudrait. Sandra tombe par hasard sur cette annonce qui l'amuse un peu, pas commun un club d'addicts aux chaussures et vu qu'elle doit franchir le pas de sortir de chez elle, pourquoi pas tenter.  Et Joss, qui n'est pas du tout accro aux chaussures mais qui a un énorme besoin de sortir de cette famille pour qui elle travaille, va tenter aussi cette association qui a pour nom « Shoe Addicts ».

C'est comme ça que ces femmes vont se retrouver chaque semaine pour échanger des sandales, escarpins, mocassins...

 Quelques phrases :

Pour Hélène, les chaussures sont des proies. « Une proie. C'était en effet l'impression que cela lui donnait. Elle le reconnaissait volontiers . Elle la choississait pour satisfaire une faim. Puis, quelques heures plus tard, l'appétit revenait et elle avait besoin de plus. Ou plutôt...non. Besoin était un terme un peu fort. Hélène était assez réaliste pour savoir que tout cela était une affaire de désir et non de besoin. »

Pour Lorna : « Si repousser des pensées désagréables à propos d'argent permettait de brûler des calories, Lorna ne porterait qu'une taille 36. »

Pour Joss, pas addict aux chaussures et juste en recherche de compagnie autre que sa famille d'employeur, lorsqu'elle arrive dans ce Shoe Addict : « Joss, en revanche, était complètement perdue. Une chaussure, c'était une chaussure ! Elle aimait bien ces filles, mais elle ne comprendrait jamais comment elles pouvaient devenir aussi dingues dès qu'il s'agissait d'une paire de pompes ».

Eh bien, c'est ma 1ère lecture en chick lit et je n'ai franchement pas été déçue. J'ai passé un agréable moment, un peu court je dois dire car j'étais tellement prise dans le livre que je l'ai lu en un rien de temps. Et puis c'est une lecture facile...
On se prend d'attache pour chacune de ces 4 femmes, pour leur vie qui aurait pu être bien mais qui ne l'est pas. Il y a un vide, une tristesse pour chacune d'entre elles. Elles vont petit à petit apprendre à se connaître et s'entraider au moindre souci. Elles vont chacune se dévoiler aux autres, se libérer du poids qui les pèsent. Se confier comme elles ne l'ont jamais fait auparavant. Et une grande amitié va se lier entre elles. Oui, un mot ressort de ce livre : amitié.

Voilà avec ce livre, on se prend pas la tête, on se détend et on sourit.

Repost 0
Published by Lilibook - dans Chick Lit
commenter cet article

  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs