Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:17

 

 

map 300 recettes

 

Auteur : Collectif

 

Editions : France Loisirs

Collection : Cuisine

Machine à Pain - Brioches - Pains - Confiture

Pages :  288

Parution : Septembre 2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ahhh, cela fait maintenant plusieurs années que j'ai ma machine à pain. C'est extrêmement pratique, facile d'emploi et je dirais même un jeu d'enfants pour préparer son pain.

 

En plus de ça, on varie les plaisirs. Et oui, avec une machine à pain on fait bien évidemment du pain mais des pains salés ou sucrés, ou encore des viennoiseries, des confitures, etc. Bref, une machine à pain sert pour beaucoup de choses. Et si vous rêvez d'une brioche encore chaude pour le p'tit dej du matin et bien c'est faisable puisque programmable.

 

Différentes variétés donc, différents goûts à marier avec nos envies et nos repas. Et ce livre de 300 recettes pour machine à pain est vraiment très varié !!!! Il est réparti en plusieurs parties : pain salé, viennoiseries et gâteaux salés, pains 100 % bio, pains sucrés, brioches viennoiseries et gâteaux, et confitures et compotes.

 

Toutes les recettes de ce livre sont appropriées à toutes les machines de n'importe quelle marque. Certaines recettes combinent la machine à pain puis un passage au four, la machine à pain servant pour le coup pour le pétrissage.

 

Il est extrêmement simple d'utilisation, très bien fait. Une page pour une recette.

 

Chaque recette se décline en :

  • les ingrédients
  • le programme à selectionner
  • le poids du pain
  • la recette
  • et une photo

 Comme je vous le disais, le choix des recettes est immense :

  • pain à la levure de bière
  • pain de mie
  • pain au lait
  • pain savoyard (avec petits oignons, champignons et beaufort)
  • pain aux herbes de provence
  • pain à la moutarde et au miel
  • pain de mie complet
  • pain à l'anis vert
  • pain citronné
  • pain libanais

  Mais aussi :

  • pâte à pizza
  • baguettes campagnardes (avec passage au four)
  • pain noix de coco et de pécan
  • pain au lait abricots et dattes
  • pain au miel, pommes, noix et chocolat
  • brioche 3 chocolats et noisettes
  • petits pains aux raisins
  • confiture d'oranges
  • Compte de pommes au miel

Etc.

 

  

J'en ai testé beaucoup. Dans un premier temps, on se dit que rien qu'au titre cela va être compliqué... Et bien pas du tout !!! Ultra simple, du coup on ose tout !!!!

 

Pour ma part, certaines recettes reviennent souvent.

Mes préférées sont : le pain de campagne aux figues (avec un foie gras c'est exquis !!!) - le pain à l'huile d'olive - le pain citronné (extra avec du poisson ou crustacés) - le pain à la bière brune - le pain coco et chocolat noir (extra un pain sucré pour le p'tit dej) - le pain à la confiture d'oranges (se mange même à 4 heures avec le thé et aussi bon qu'un gâtau ^^) et bien sûr je ne manque pas de faire de la brioche.

 

 

 

 

Alors maintenant, place à une recette puisque ce billet entre dans le cadre

du challenge
"Les livres gourmands"  organisé par SYL.

 

 

 

Et je vous ai donc sélectionné

la recette du pain à l'huile d'olive

 

 

pain huile d'olive

 

 

Pour un programme : pain normal

Pour un pain de : 650 g environ

 

  • 500 g de farine spéciale pain
  • 280 ml d'eau
  • 3 cs d'huile d'olive
  • 1,5 cc de levure boulangère spécaile pain
  • 2,5 cc de sucre
  • 1,5 cc de sel

 

Il vous faut tout d'abord versez l'eau, l'huile, le sel et le sucre dans cuve. Il faut toujours suivre l'ordre des aliments comme indiqué dans la recette car autrement votre pain va faire "plouuuccchhhh" en se dégonflant voir ne prennant pas du tout (rires).

Ajoutez ensuite la farine puis la levure boulangère, sans que celle-ci entre ene contact avec le sel.

 

Sélectionnez le programme indiqué (pain normal) et la couleur de crôute désirée (plusieurs choix sur les machines).

 

Et le tour est joué, il n'y a plus qu'à attendre que la machine fasse le travail, soit environ 3 heures de temps plus ou moins selon la machine à pain, entre le pétrissage, le temps de repos et la cuisson.

 

pain.bmp

 

 

 

 

 

 

Bref, vous l'aurez compris...

je suis une adepte de la machine à pain !!! 

 

 

 

 

 

 

2ème participation au challenge

Les livres Gourmands

 

2/8

 

Ohh mais je suis en retard moi ;-)

 

logosyl-2

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 20:54

 

30 recettes cultes MARS

 

Auteur : Ilona CHOVANCOVA

 

Format : Broché

Editeur : Marabout

Collection : Cuisine (Les tout-petits de Marabout)

Pages : 64

Parution : javier 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Un MARS* et ça repart !!! "

Bien évidemment, je ne pouvais pas passer à côté de cette cultissime citation.

 

Il y a quelques temps, je suis tombée sur cette collection "Les tout-petits Marabout" et vu les titres de la collection...cela ne pouvait que m'allécher le palais.

 

Le petit prix y a joué aussi (3,50 € chaque titre de la collection pour une trentaine de recettes à chaque fois).

 

 

Alors dans celui-ci, vous l'aurez compris, il est question de recettes à base de barres MARS*. MMmmmm, un goût chocolaté et caramélisé... j'adore !!

Pour la petite histoire, les Français découvrent les barres MARS* lors du débarquement de 1944. Ces barres MARS* font alors partie des rations des Gi's.

Par la suite, la commercialisation de ces barres en France se fera dès 1951.

 

Alors, côté recettes on retrouve : des croque-monsieur au MARS*, des barres muesli, des cookies aux céréales noisettes et morceaux de MARS*, des shortbread, des palmiers fourrés au MARS*, des chaussons aux pommes et au MARS*, des muffins à la carotte et au MARS*, etc.

 

 

Bref, de quoi se faire plaisir et en cuisinant car ce sont des recettes bien sympas, et en dégustant.... Mmmmm.

 

 

 

Ces petits livres sont très bien pensés : un format petit modèle au carré, un titre, un temps de préparation, un temps de cuisson, les ingrédients, les différents points d'exécution de la recette, et une photo du plat.

 

Rien à redire, tout est à l'essentiel.

 

 

 

 

Alors passons maintenant aux choses sérieuses.

Cette revue sur ce livre de recettes vient inaugurer
mon inscription au Challenge de Syl :

 

LES LIVRES GOURMANDS

 

Le but : s'inscrire pour l'un des différents niveaux, faire une revue sur chaque livre que l'on souhaite mettre en avant, mais aussi faire une des recettes parues dans le livre en question.  Le challenge s'arrêtera à la fin de l'année. Et je me suis inscrite pour un challenge de 8 livres - 8 recettes (niveau Second de cuisine).

 

 

Voici donc le livre commenté,
il me reste donc à vous livrer une recette,
extraite de ce livre, que j'ai pu réaliser.

 

 

 

Il s'agit de la recette

du Fondant au chocolat et au MARS*:

 

319

 

 

 15 minutes de préparation et 20 minutes de cuisson.

 

C'est une recette pour 8 personnes

 

 

 

 

Il vous faut :

350 g de chocolat noir à 70 %  -  160 g de beurre  -  60 g de sucre glace  -  10 g de farine  -  5 oeufs  -  1 pincée de sel  -  2 barres de MARS* coupées en morceaux.

 

 

Préchauffez votre four à 180° C.

Faites fondre au bain-marie le chocolat que vous aurez au préalable cassé en morceaux, avec le beurre.

Lorsqu'il est fondu, mélangez bien et ajoutez le sucre, la farine.

Séparez les jaunes des blancs d'oeufs. Incorporez les jaunes d'oeufs un à un au mélange précédent.

Montez les blancs en neige assez ferme avec le sel. Et les incorporer délicatement dans le mélange au chocolat.

Les morceaux de MARS* : il est signalé dans la recette initiale de juste les parsemer sur le dessus, une fois la préparation versée dans le plat. Trouvant qu'il y en avait beaucoup, pour ma part, j'en ai d'abord mélangé une partie dans la préparation...

Versez la préparation dans un moule (moi j'ai pris ici un moule à cake) tapissé de papier sulfurisé.

J'ai donc ensuite parsemé le reste des morceaux de MARS* sur le dessus.

Ensuite, il reste à enfourner et faire cuire pendant 20 minutes.

Laissez ensuite refroidir, et démoulez.

 

c'est à servir froid, et surtout accompagné d'une bonne cuillerée à soupe de crème fraîche ou bien avec un peu de crème anglaise....

 

Et ce gâteau était fort appétissant et bien moelleux.

 

 

 

 

 

Et voilà... 1ère particpation au challenge

Les livres Gourmands

 

1/8

 

logosyl-2

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 13:29

 

ma petite fabrique de doudous

 

Auteurs : Lisa SANCHIS et Maryse GUITTET

 

Format : Coffret

Editeur : Tourbillon

Collection : Be Happy

Pages : 64

Parution : Octobre 2011

 

 

 

Un kit avec le matériel nécessaire pour réaliser un doudou pingouin en fourrure. Et une fois que vous aurez attrapé la "doudoumania", vous pourrez créer en plus : un nuage doudou-étiquettes, une libellule-hochet, un mouton range-pyjama ou encore un oiseau boîte à musique. Seize modèles de doudous originaux et faciles à réaliser, expliqués dans le livre.

 

 

 

 

 

 

Ma petite fabrique de doudous c’est un coffret pour créer soi-même des doudous.
Qu’est-ce qu’il y a dans ce coffret ?

 

On retrouve tout d’abord un livre. Un livre avec lequel on peut réaliser pas moins de 16 modèles de doudous. Des doudous craquants : Bébé pingouin, Harrison le hérisson, Barbara l’éléphante.., des doudous utiles : Libellule hochet, Tortue sac à dos, Polo l’oiseau boîte à musique ou encore mouton range-pyjama.

Chaque modèle est expliqué pas à pas dans le livre, avec le niveau de couture (facile, moyen, délicat), avec les fournitures dont on a besoin pour la réalisation du doudou, puis les explications données pas à pas, très bien découpées l’une de l’autre pour ne pas s’emmêler les pinceaux les aiguilles. Il y a des schémas à l’appui pour la réalisation.

 

Et bien entendu, en plus du livre, on retrouve les patrons pour réaliser les 16 doudous. Des patrons à taille réelle.

 

Dans ce coffret, on a également un kit pour réaliser le superbe doudou pingouin en fourrure. Avec de beaux tissus, le fil nécessaire. Et bien sûr les explications pas à pas dans le livre ainsi que les patrons en taille réelle.

 

Original aussi, c’est le coffret en lui-même. On ne peut plus simple, c’est dans une boîte en carton. Mais j’adore. Il fallait y penser.

 

 

 

 

 

Je craque totalement pour chacun de ces modèles !!!

 

 

Ils sont tout choupinous ces doudous. Je ne suis absolument pas une experte côté couture mais je me suis lancée le défis de réaliser tout d’abord le doudou pingouin grâce à l’aide du kit du coffret et ensuite d’autres doudous pour lesquels je craque totalement.

 

Pour commencer, j’aurai besoin de papier calque, de craie, d’aiguilles et hop au boulot.

Je vous ferais part de mes avancées. Pour certains, je suis certaine que ce doudou doit se faire très rapidement mais pour moi, il va me falloir un peu plus de temps^^

Mais je vous montrerai tout ça au fur et à mesure. Et je crois d’ailleurs, que Lael se lance également dans la réalisation de ce doudou.

 

Je suis ravie de découvrir ce coffret et ce kit à réaliser car déjà d’une, j’adore les créations de Lisa Sanchis. C’est talentueux, toujours original, toujours craquants. Et de deux, cette petite fabrique de doudous est très abordable pour les novices comme moi. Tout y est expliqué facilement. Et franchement comment passer à côté de ces superbes doudous à réaliser soi-même avec des explications simples. Moi, je craque totalement.

 

 

Vous aussi, je suis sûre, vous allez attraper la doudoumania !!!!!

En plus, c’est un excellent cadeau de Noël à offrir !!!!

Et n'oubliez pas, vous allez entendre de nouveau parler du doudou pingouin.

Il va s'éveiller petit à petit entre mes mains ;-)

J'espère qu'il sera tout aussi choupinou que celui de Lisa Sanchis ^^

 

 

 

 

 

 Photos :

 

 Coffret Ma petite fabrique de doudous.

On glisse le carton et on découvre tout d'abord le livre.

154 

 

 

 

A l'intérieur du livre, chaque doudou est expliqué pas à pas grâce à des schémas.

155

 

 

 

 

 On découvre ensuite, le kit pour réaliser le doudou pingouin avec la ouatine, les superbes tissus, le nécessaire fil, et feutrine pour les yeux, joues. Les patrons à taille réelle pour réaliser chaque doudou.

156

 

 

 

 

 

Un grand merci à Inès et aux Editions Tornade

pour cette superbe fabrique de doudous !!!!

 

siteon0-130x47

 

 

 

 

 

 

J'ai donc vu sur la blogosphère,

que Lael allait également réaliser le doudou pingouin, c'est ici : Ma fabrique de doudous

et Mélusine a déjà éveillé ce joli doudou, c'est ici : Ma fabrique de doudous

 

 

 

 

De Lisa Sanchis, sur ce blog, retrouvez Une souris verte

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 13:48

 Nos-dessins-animes-7080-276 

 

Florence SANDIS

 

Format : Broché

Editeur : Hors Collection

Pages : 144

Parution : octobre 2010  ADD So Pretty Elements (72)

 

 



 

 

 

 

 

 

 

Trentenaire bien avancée, je me suis plongée dans de merveilleux souvenirs.

Je me souviens, rentrant de l’école, avec mon goûter à la main, plus rien n’avait d’importance face à ses images qui défilaient devant mes yeux.

Oui, j’étais une inconditionnelle de Candy, j’y ai même versé des larmes, de même en regardant Rémi sans famille, j’ai aussi combattu les Golgoths au côté de Goldorak.

Impossible de rater Casimir et l’Ile aux enfants !! avec tous les personnages : M. du Snob, Julie la marchande de bonbons, les cultissimes séquences de La Linéa, La noiraude, etc.

J’étais gamine et je regardais Les visiteurs du mercredi, où Garcimore me faisait bien rigoler.

 

Souvenez-vous, Arriba, Arriba Speedy Gonzales, Les cadets de l’espace, Les fous du volant, Capitaiiiiinnnne Caaaavvvverrrrrnnnnneee !! et son cri redoutable

 

Quel bonheur de revoir des images de Maya l’Abeille, Capitaine Flam, Albator, Ulysse 31, Les Mondes engloutis, Yakari, Jayce et les Conquérants de la lumière (ohh j’adorais cette série animée).

  

Et notre chère Candy, premier Shôjo diffusé en France. On a suivi les aventures de Candy depuis sa naissance jusqu’à ce qu’elle devienne adulte. Elle avait la larme facile (et nous aussi, dans ses mésaventures) et elle grimpait toujours aux arbres avec son raton laveur Capucin. On se dépêchait le soir pour ne pas râter les aventures de Candy, et des charmants cousins Alistair, Archibald mais aussi le bel Anthony

Petite anecdote personnelle par rapport à Candy : Vous vous souvenez de cette très belle chanson « Au Pays de Candy, Comme dans tous les pays, on s’amuse, on pleure, on rit… »

Et bien, je connaissais la chanteuse du générique, Dominique Poulain, puisque j’allais à l’école avec son fils .

 

Je continue et je ravive vos souvenirs tels les miens l’ont été, avec Gwendoline, Georgie, Princesse Sarah (que c’était triste aussi). Dessin animé culte aussi avec Lady Oscar, dessin animé japonais racontant une saga passionnante à la cour du roi Louis XVI.

Pour nous les filles, il y avait aussi : Embrasse-moi Lucile, Ahhhhhhhh amour et rock’n’roll, Lucile qui a le cœur qui balance entre Matthias et Tristan.

Rappelez-vous de Jem et les Hologrammes, j’adorais cette série musicale, des chanteuses ultra-maquillées. Très fashion ce dessin animé.

N'oublions pas non plus le pays des Schtroumpfs !!!!!

Et les belles aventures des Mystérieuses Citées d'Or !!!!!

 

Les années 80 voient arriver une déferlante de shôjo avec des héroïnes comme Gigi que l’on a pu voir dans Croque Vacances puis après dans le Club Dorothée.

 

Aller je les liste juste, j’en aurais tellement à dire sur chaque : Olive et Tom, Jeanne et Serge (oui j’étais une inconditionnelle aussi, il a été diffusé sur La Cinq puis au Club Dorothée), Clémentine, Alice au Pays des Merveilles, Heidi, Tom Sawyer (j’adorais), Les Trois Mousquetaires, Il était une fois la vie, Dragon Ball, les Tortues Ninja, Cat’s Eyes, Bibifoc, Inspecteur Gadget, Denver le Petit Dinosaure………………

 

Et plein d'autres encore, ce livre retrace tout !!!!!!

 

 

 

 

 

Voilà un très beau livre qui pour moi est un coup de cœur !!!

 

Documentaire retraçant les dessins animés cultes des années 70 et 80. Il remonte également dans les souvenirs de la fin des années 60, puisque nos dessins animés cultes ont hérité des dessins animés des années 60 tels Le Manège Enchanté, Bonne nuit les Petits ou Aglaé et Sidonie.

 

L’auteur, Florence Sandis, nous offre un livre richement illustré, très bien documenté. Très complet en somme. Mais à vrai dire, normal qu’elle nous propose quelque chose de riche car Florence Sandis a travaillé dans l’industrie du dessin animé et des séries.

 

Alors un livre riche à quel point ?

 

Tout d’abord il tient une chronologie très appréciable : de l’héritage des années 60 aux séries animées diffusées dans Récré A2, Croque Vacances, la Cinq, ou bien le Club Dorothée, etc.

Riche aussi du fait que ce livre évoque une quantité considérable de dessins animés comme vous pouvez le voir dans les titres cités ci-dessus, et encore je m'abstiens de tout citer, ce n'est pas possible ^^. C’est tout à fait étonnant d’avoir un si grand nombre de dessins animés réunis en un seul livre.

De plus, tous les dessins animés ne sont pas abordés à la légère. Non, chaque titre est vraiment décortiqué : images de la série animée qui nous renvoient directement à nos souvenirs jeunesses, les séries sont restituées de manière fort judicieuse et agréable avec un récit du dessin animé, des anecdotes, les dates des premières diffusions, et un « Le saviez-vous ? ». Vraiment un référencement riche, de nombreuses informations, qui nous font revivre de belles émotions.

Ce livre regroupe les joyaux de l’animation car il faut bien l’avouer l’époque 70 – 80 regroupe les meilleurs dessins animés !! Il n’y en a plus des comme ça, c’est pour cela qu’on les apprécie toujours autant !!!!!

La présentation est aussi très belle, de belles doubles pages aux couleurs vives, avec de beaux encadrements pour les illustrations.

 

Vous l’aurez donc compris c’est un réel coup de cœur pour moi car c’est un livre très riche, tant sur la quantité que sur la qualité, et je me suis remémoré un tas d’images car je n’ai rien oublié de mes souvenirs d’enfances concernant ces dessins animés.

Ils ont fait partie de mon enfance et y sont bien ancrés encore en moi.

 

Très beau livre à s’offrir ou bien à offrir.

D’ailleurs cela peut être une très belle idée cadeau pour la fête des pères,

pour les papas trentenaires qui eux aussi ont de merveilleux souvenirs

avec Olive et Tom, Nicky Larson, Les Maîtres de l’Univers,

Ulysse 31 et tant d’autres encore !!!

Vous allez craquer j’en suis sûre !

Nostalgie quand tu nous tiens...

 

 

 

 

  Un grand merci aux Editions Hors Collection et à

 

Jérémy pour tous les souvenirs d'enfance réunis dans ce bel album.

 

 

Retrouvez la page Facebook de la collection nostalgie de Hors Collection ici :

http://www.facebook.com/nos.souvenirs.denfance 

 

 

 

 

   
 
 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 13:13

couv-3-370x363

 

Auteur : Robyn Johnson

 

Format : Coffret

Editeur : Tornade / Tourbillon

Collection : Be Funny

Pages : 48 + Coffret et 10 cartes de correspondance

Parution : 2009

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Vous êtes une inconditionnelle de ce merveilleux accessoire, ce livre est fait pour vous ! Vous y trouverez tout ce que vous devez savoir sur les modèles cultes qui ont marqué l'histoire du sac. Accessoire incontournable, plébiscité par les femmes, il reflète leur indépendance, leur mode de vie et leur statut social. 10 cartes avec leur enveloppe accompagnent ce livre de 48 pages.

  

 

 

 

 

 

 

Un très joli livre-objet avec ce coffret comprenant 1 livre de 48 pages,

10 cartes de correspondance.

 

La forme du coffret se lie avec le thème, il est très classe dans ce ton doré et ce velours noir. Un livre-objet, donc, à mettre sous les yeux de tous, en vue sur une étagère.

 

On ouvre le coffret et on découvre un petit livre retraçant l'histoire du sac, offrant une vue des modèles cultes, tel le Grace Kelly soit un sac Hermès devenu classique car Grace Kelly avait été photographiée avec et depuis il porte son nom (photo publiée à l'époque dans Life). 

 

On y parle d'élégance, de chic, de liberté aussi puisque le sac apparaît aux bras des femmes suivant le mouvement de leur émancipation. Les femmes deviennent indépendantes, il leur faut un sac pour mettre leurs affaires.

« En Angleterre, on appela cet accessoire un "indispensable", car il contenait tout ce dont une lady ne pouvait se passer... »

 

Depuis cet accessoire est devenu indispensable, il fait partie intégrante de la mode, il reflète le mode de vie des femmes, et leur statut social.

On découvre dans ce livre, des sacs qui ont marqué le temps mais aussi ceux qui sortent de l'ordinaire, ceux qui sont utilitaires tels le sac "coiffeuse portative".

 

Au fil du livre aussi, on peut découvrir de nombreuses citations de personnalités ou anonymes, tournant autour du sac et de la mode.

J'en ai relevé une qui m'a beaucoup plus :

« La mode passe, le style reste. »

Yves Saint-Laurent

 

Et puis, forcément en parlant de l'objet, le sac, on parle aussi de ce que peut révéler le sac d'une femme. Extérieurement il révèle le chic, le glams, il en dit beaucoup sur elles, les femmes, mais lorsqu'il révèle son intérieur on y découvre ce qu'elles cachent, un monde intime...

 

Et n'oublions pas aussi que dans ce coffret, on retrouve 10 cartes de correspondance, à envoyer à des femmes chics, ou bien à glisser dans des paquets cadeaux. Au dos on peut retrouver des citations citées dans le livre.

 

Bref, un très beau livre-objet. Un coffret beau dedans, beau dehors.

Et la fête des mères arrive à grands pas, et je trouve que pour les mamans qui sont

accros aux sacs, c'est peut être une idée cadeau.

Dans la même collection, il existe aussi d'autres très beaux coffrets : J'adore cette petite robe noire, J'adore ce chapeau, J'adore ces chaussures.

  

 

 

 

 25

  (Vous remarquerez dans les sacs originaux, un sac livre^^)

 

 

 

 

 

 

Merci aux Editions Tornade / Tourbillon

  siteon0-130x47

 

 

 

Ce livre convient très bien aussi, au Challenge Read Me, I'm Fashion

organisé par Irrégulière

 

read-me-i-m-fashion

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 18:59
dico feerique tome 2De André-François Ruaud

Format : Broché
Editeur : Les Moutons électriques
Collection : Bibliothèque des miroirs
Pages : 296
Parution : août 2010
 
 
Qu'est exactement qu'un centaure ? Une hydre ? Un myrmidon ? Quel est le plus maladroit des bakemono japonais ? Savez-vous que les canards naissent dans un arbre et que les éléphants étaient autrefois des nuages ? Quelle est la différence entre un manticore et un mantygre ? Quelle était la véritable énigme du sphinx ? Comment se nomment les loup-garous en Argentine ? Si vous ne savez pas répondre à ces 4 questions, nous vous recommandons la lecture de cette petite encyclopédie des animaux surnaturels et magiques du folklore et de la mythologie mondiale.
II serait imprudent de la part des amateurs de féerie et de fantasy de s'aventurer en direction des vertes contrées de l'Autre Monde sans ce guide, qui vous détaille les particularités et les habitudes de ses nombreux habitants de type plus ou moins animalier. D'aitu (esprit volant de Polynésie) à Zhenmushou (un manticore chinois), toutes les merveilles et toutes les terreurs du bestiaire fantastique.
  
 
 

Eh bien voici un dictionnaire riche en découverte. De A à Z, on peut découvrir le règne animal du monde féerique. A la manière d’un dictionnaire, on peut donc découvrir ainsi quand bon nous semble une description de différents animaux féeriques, d’esprits de différentes contrées… Mais pas que. Oui dans ce dictionnaire, on peut également retrouver des contes, à découvrir ou bien à redécouvrir.

Que l’on traverse des contes, la mythologie ou des légendes on voyage de pays en pays, c’est très agréable, différent à chaque fois. On découvre des légendes de ces différents pays et on peut remarquer parfois certaines similitudes entres des êtres féeriques. Et à la lecture de ce dictionnaire, on peut remarquer que les animaux sont très présents dans la féerie, que ce soit dans les légendes, la mythologie, les croyances…

Tome 2 d’une série, l’auteur s’était tout d’abord penché sur le féerique humanoïde. C’est un travail de fourmi qu’il exerce car il y a un nombre phénoménal d’explications et ce en parcourant le monde entier.

Quelques exemples de ce que l’on peut rencontrer en parcourant ce tome 2, bien sûr ce ne sont que quelques exemples, et il n'y a pas que ça dans la description, c'est un avant goût :

- les Black Dog, esprits inquiétants des campagnes britanniques et bretonnes, qui ont inspiré Conan Doyle pour Le Chien des Baskerville,

- les Cactus Cat, les chats cactus, créatures féeriques indigènes aux Amériques,

- le Dahu, animal mythique des montagnes françaises,

- les Kelpies, des êtres redoutables qui hantent les rivières d’Ecosse sous la forme de créatures chevalines,

- le Neko, esprit japonais prenant une forme animale, un esprit malicieux...

 

Mais on retrouve également le dauphin, le corbeau, le chat, le Petit Chaperon rouge, le dragon, l’éléphant, etc, chacun font parti une légende à découvrir.

 

 

En somme, un livre bien dense en informations. Des légendes très plaisantes à découvrir. J’ai vraiment apprécié me balader de région en région, de pays en pays. C’est du coup très diversifié, et on se rend compte qu’à travers les différents pays, on a parfois des similitudes entres nos légendes, nos mondes féeriques. L’auteur a réalisé un travail minutieux car il s’agit là d’un documentaire rempli d’informations, il y a une multitude d’animaux exploités dans ce livre. Il nous fait découvrir ou redécouvrir des contes également. Et puis tout ceci est accompagné d’illustrations au fil des pages. De belles illustrations qu’on prend plaisir à regarder. Donc si vous aussi, vous voulez découvrir des légendes de nos régions et des 4 coins du monde, que vous voulez voyagez à travers ce monde féerique, n’hésitez pas. Ce dico féerique est plus qu’un dictionnaire. Et il est vraiment très intéressant. Pas besoin d’être expert en fantasy, il est très facile à aborder, et on plonge dans un monde féerique, en piochant au hasard des pages, ces légendes et mythes.

 

Je remercie Babelio ainsi que les éditions Les Moutons électriques

 

 

Repost 0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 13:12

chroniqueprofkiensaigne

 

De Princesse Soso

Format : Broché
Editeur : Editions Privé/Michel Lafon
Pages : 331

Parution : 20 octobre 2010

Non, les élèves ne sont pas tous des angelots facétieux assoiffés de connaissance. Non, les parents ne sont pas tous des éducateurs perfectionnistes désireux de transmettre des valeurs fondamentales à leurs rejetons. Non, les profs ne s’habillent pas forcément à la CAMIF !

Princesse Soso, qui rêvait d’être trapéziste, est finalement devenue professeur d’anglais. Catapultée dans un collège de campagne, elle se retrouve quand même en plein cirque, aux premières loges pour étudier le jeune, cet être mystérieux et fascinant, et tout son entourage… 

Chaque année, ça recommence ! Un an à jongler entre ceux qui aiment s’entretuer à coups de compas, ceux pour qui l’école est une annexe de Meetic et les Choupi-trop-mignons. Un an de rires, de larmes et d’incompréhension mutuelle, auxquels participent les parents et l’Education nationale. Un an où tout le monde dira encore que les profs sont des feignasses-tortionnaires-payés-à-rien-foutre-toujours-en-vacances-ces-lopettes ! Une année scolaire d’émotions, de critiques du système et de coups de colère, décrits dans ces pages avec un humour corrosif. Le collège est une jungle. Voici un accès backstage pour découvrir l’envers du décor.

Bonne rentrée !

 

 

Un pur moment de détente avec ce livre !! Humour garanti !!

 

Princesse Soso est prof d’anglais dans un collège de campagne. C’est une prof In, trentenaire, jeune d’esprit, qui nous livre à la façon d’un journal, son quotidien tout au long d’une année scolaire. Elle est passionnée par son métier, on sent qu’elle a envie de transmettre un savoir auprès des collégiens. Mais les journées de cette jeune prof ne sont pas de tout repos. Et avec un humour décapant et sans langue de bois, elle nous fait donc part de son quotidien avec ses moments de plaisirs, ses idées pour faire bouger les choses et améliorer le quotidien d’un enseignant, ses rencontres totalement burlesques avec les collégiens et les parents et nous livre une pléiade d’anecdotes …

Bref, un moment lecture où à chaque fois que l’on tourne une page, on rigole, parce que Princesse Soso a eu la bonne idée de retranscrire tout les problèmes possibles et inimaginables (pour nous) dans le quotidien d’un prof, en utilisant le ton de l’humour et de l’ironie. Et le message passe très bien.

Et vous me direz, les messages qu’elle diffuse dans ce livre, j’en pense la même chose. Sur le comportement de certains jeunes actuels qui n’ont peur de rien et qui n’ont plus aucun respect, l’attitude incroyable de certains parents, et sur certaines aberrations du système. Ce que Princesse Soso nous chronique dans son quotidien est tout à fait véridique car on a nous-mêmes, sans être spécialement prof, été confronté parfois à des situations proches dans notre vie quotidienne.

 

Alors bien sûr, j’aimerai vous mettre différentes chroniques de ce livre ! Vous parler de ses élèves Bisounours (les tout-choupis), mais aussi des ados qui ne savent pas lire, des psychopathes en puissance, des ados rebelles pour qui la vraie vie se trouve sur Facebook et dans la vodka, et de celles qui se la joue j’men foutisme – j’préfère être sexy et pensent que le bahut c’est une annexe de Meetic « Leslie, douze ans et demi, arbore un truc en jeans qui tient plus de la ceinture grunge que de la minijupe. […] J’aperçois également une ceinture intitulée BITCH. Sous la micro-jupe, j’ai pu ensuite admirer des cuissardes en vinyle des plus cheap. Des cuissardes, hein. Pas de vagues bottes un peu montantes. […] Bien évidemment, elle se dandinait comme une autruche, rapport aux talons non adaptés à la morphologie d’une toute jeune adolescente en pleine croissance. » Princesse Soso a la délicatesse lors d'un entretien avec la maman de cette jeune fille, de lui rappeler que le mot Bitch n'est pas adapté pour une ado, la maman est étonnée, pour elle ça voulait dire plage.

J’aurai aussi envie de vous parler de ses 6e dont elle est la prof principale, ses Kinder Surprise comme elle les nomme. Pourquoi Kinder Surprise ? « T’as un enrobage tout doux, ils ne dépassent pas le mètre vingt-cinq, et à l’intérieur soit tu as une surprise choupie (genre un objet Hello Kitty que tu montes en deux secondes sans l’aide de ton père et même que tu crânes grave à la récré ensuite), soit tu as un truc ambiance Ikea, écrit en finlandais et coréen (comme un bateau à la con avec plein de petits machins à détacher […])»

Mais comment sélectionner ? Elles sont toutes hilarantes ses anecdotes même si parfois on rie en se disant nom d’un chien, ce n’est pas possible….

 

 

Un livre qui traite d’un problème actuel de la société, mais sans prise de tête, avec beaucoup d’humour ! On se retrouve au cœur même du quotidien d’un prof, et on a une bonne approche des journées passées dans un collège. Princesse Soso a une plume très agréable, humoristique, avec beaucoup de références qui toucheront les trentenaires (comme moi) et du coup on se retrouve un peu à travers elle. Ces références sont par exemples des feuilletons télés, dessins animés, marques (elle appelle d’ailleurs certains de ses élèves, ses Bisounours), des références par rapport à nous trentenaires ou proches de la trentaine, quarantenaires, à notre façon d’être lorsque nous étions au collège et de la différence entre les générations passées et la génération actuelle, au même âge. Et comme elle le dit d’ailleurs « On est bien d’accord que les élèves des années 1990 n’ont plus rien à voir avec les élèves des années 2000. Si le fond est souvent le même, la forme a bien changé. »

Exemples donnés par Princesse Soso pendant l’étude en sperm, perm :

en 90, on papotait de la boum de samedi, même qu’il y aurait du panaché et qu’on danserait sur I Miss You de Haddaway et sur la BO de Top Gun ; on écrivait des p’tits mots d’amitié à l’encre turquoise dans les agendas Chevignon ou Naf-Naf des copines ; on était super content d'avoir un sweat-shirt Waikiki ; et on se plaignait des parents qui ne voulaient pas installer une deuxième ligne téléphonique.

En 2000 maintenant, on papote de la boum de samedi en précisant qu’on emmène de la Manzana et de la vodka et qu’on pourra danser sur du Booba ou Lady Gaga tout en pensant au leggins en cuir que l’on va mettre avec une ceinture D&G et des cuissardes ; on envoie un SMS à Jordan « slt koi 2 9 ? », il répondra huit secondes plus tard « ri1 é twà ? » ; on écrit au stylo rose pailleté parfum ananas/framboise un mot trop love à sa bestah’ (sa meilleure copine) ; on met à jour son statut Facebook comme le fait Kimberley : « jme féchié en sperm », et Kimberley en profite pour afficher l’option « en couple » car ça fait exactement trente-quatre minutes qu’elle sort avec Tony ». (et je vous passe les plus croustillants pour les années 2000 ).

Bref, un excellent moment passé en compagnie de Princesse Soso et de ses chroniques réalistes et très intéressantes. D’autant plus, comme je le disais, que la plume de Princesse Soso est très sympa, proche de nous dans le parler même si il est parfois un peu cru (mais c’est réaliste), et ses chroniques sont très agréables à suivre puisque bien structurées, tel un journal depuis le début de l’année scolaire jusqu’à la fin, un peu aussi façon bulletin trimestriel puisqu’à chaque trimestre, Princesse Soso nous relate le bilan de chacun de ces trimestres.

N’hésitez pas vous aussi à découvrir les chroniques hilarantes de cette prof qui aime son métier et qui souhaite que l’école retrouve son aura d’autrefois.

 


 

Je terminerais par un extrait (oui je sais j'ai déjà mis des extraits tirés du livre dans mon billet, mais il y en a tellement de biens…) :

 

« Entre les claques qui se perdent et les procès qui se gagnent, l’école va mal et notre crédibilité s’estompe un peu plus chaque jour.

Quand les parents fixeront de véritables limites à leur enfant et seront du côté de la connaissance et du respect, quand nous aurons plus de moyens humains pour encadrer, encourager, surveiller les élèves, quand la violence ne sera plus la norme sociale, peut-être l’école retrouvera-t-elle son aura d’autrefois ».

 


 

 

 

Princesse Soso a un blog, où elle partage toutes les anedoctes qui font son quotidien, retrouvez-la ici : Food'Amour

 

 

 

Merci aux Editions Privé/Michel Lafon pour ce moment de lecture hilarant

 

 

 

 

Pimprenelle en parle aussi sur son blog

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 13:08

lesgrandesenigmesdelapolice

De Jérôme Pierrat

Format : Broché
Editeur : Editions Générales First
Collection : Histoire
Pages : 231
Parution : Août 2010

Un bagnard devenu chef de la sûreté, un commissaire transformé en caïd de la pègre, un inspecteur à l'ascension trop rapide pour être honnête, des flics bien sous tous rapports condamnés pour braquage ou trafic de stups... Nulle question ici d'enquête à résoudre et de coupable à démasquer. Dans ce livre, c'est la police elle-même qui est au cœur de l'énigme. Vous y rencontrerez un inspecteur sacré " premier policier de France " passé au service de l'occupant, un commissaire barbouzard chargé des basses œuvres de l'épuration devenu truand, des fonctionnaires de police aux fréquentations sulfureuses et des ripoux jouant des rôles troubles dans des affaires tout aussi opaques. Bref, une galerie de personnages aussi fascinants qu'intrigants pour qui le terreau policier s'est révélé fertile ou s'est transformé au contraire en piège mortel. Dossiers auréolés de mystères et de légendes, comme l'enlèvement de Mehdi Ben Barka, l'affaire du pasteur Doucé ou la mort de Jacques Mesrine, ces histoires policières sont loin d'être aussi claires qu'un procès-verbal. Il suffit de s'y replonger pour constater qu'en cette zone crépusculaire où se croisent flics et voyous la vérité est impénétrable.

11 chapitres, 11 histoires explorant des cas de personnages traversant les grands moments de l’histoire policière. Je ne vais pas vous résumer chaque chapitre, mais on y rencontre des hommes, fonctionnaires de police en charge d'affaires troubles et qui ont, à un moment donné, dépassé les limites de leurs fonctions. L’auteur nous offre des portraits d’hommes du milieu policier, qui ont eu un parcours plutôt atypique, et un peu suspect.
Les grandes énigmes de la police n’est pas un livre qui nous détaille des affaires non élucidées, mais c’est un livre qui nous retrace la vie de certains policiers ayant eu un rôle dans de grandes affaires, affaires plutôt opaques et difficiles à élucider.
C’est ainsi que l’on retrouve dans le 1er chapitre, Eugène-François Vidocq qui a eu un parcours des plus chaotique entre bagne et Quai des Orfèvres. J’ai d’ailleurs trouvé cette partie très intéressante.
Puis l’inspecteur Pierre Bonny, entré dans la police totalement par hasard, a participé à l’enquête sur l’affaire Seznec, et s’est retrouvé nommé 1er policier de France mais qui peu de temps après, se retrouvera aussi au cœur d’un scandale…
On retrouve également L’affaire des bijoux de la Bégum de 1949 (je ne vous détaille pas chaque histoire, ça serait très long), des bijoux volés à la Bégum, l’épouse de l’Aga Khan, un riche homme, père spirituel des ismaéliens, où le Directeur de la Police Judiciaire attiré par cette affaire se montre compétent, mais on va lui mettre des bâtons dans les roues car le cerveau de l’affaire semble être quelqu’un de haut placé….

On peut retrouver aussi dans ce livre, L’affaire Ben Barka, Les derniers jours de Jacques Mesrine, L’affaire de Broglie……

Affaires diverses qui traversent le temps, mais impossible de toutes vous les détailler, tellement de choses pour chaque affaires, de personnages entrant en scène et ayant chacun un rôle important..

 

 

En somme, un documentaire intéressant, sur des passages sombres d’enquêtes policières où des policiers affectés sur ces enquêtes suscitent des interrogations.
Des hommes qui ont pourtant signé pour « protéger et servir » mais qui ont dévié leur trajectoire. Des policiers devenus ripoux, truands… Flics et voyous se regroupent dans ces affaires.

A force de vouloir faire au mieux pour s’infiltrer au cœur même de bandes, quelques flics, toutes époques confondues, ont franchis la frontière entre les deux mondes. A fréquenter le grand banditisme, certains sont devenus complices de cette criminalité qu’ils voulaient pourtant au départ déjouer.

Chaque affaire de ce livre est très intéressante, on remonte le temps à chaque fois, puisque l’auteur nous présente là des affaires de différentes époques 1800 – 1850 avec Vidocq, l’entre deux guerres avec l’affaire Seznec, les années 60, 70… chaque décennie à son histoire. Même si on a entendu parler de certaines de ces affaires, ici, elles sont bien détaillées, expliquées. Rien que l'histoire de Vidocq, oui je la connaissais... mais pas aussi bien détaillée. Alors pour les autres affaires citées dans ce livre, bien entendu, j'ai appris beaucoup de choses.

Le style qu’adopte l’auteur pour chaque cas est très agréable. Il entame par un court passage « des faits » de l’affaire puis ensuite il détaille depuis la naissance du personnage en question, mis à l’honneur dans l'enquête. Donc c’est très bien rédigé, on sent que l’auteur est fort documenté. Mais Jérôme Pierrat n’en est pas à son coup d’essai, il est spécialisé en criminologie et historien de formation. Un documentaire intéressant sur des hommes qui ont dépassé les limites autorisées.

 

 

Un grand merci à Babelio et aux Editions First.

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 12:15

jouetsdeplantesDe Christine Armengaud

Format : Relié
Editeur : Editions Plume de Carotte
Collection : Beaux livres
Pages : 172
Parution : mai 2009
 

 Noix, coquelicot, sureau, blé, pomme, chardon, lierre... Autrefois, au fil des balades de " l'école buissonnière ", plus de 150 plantes, arbres, légumes et fruits étaient utilisés pour fabriquer des jouets au naturel. En quelques minutes, avec ce que leur offrait la nature, petits et grands se confectionnaient un sifflet, un petit bateau, une fronde, une poupée ou une couronne de fleurs. Au fil des décennies, tous ces jouets simples et gratuits sont tombés dans l'oubli. Pourtant, intemporels, ils n'appartiennent pas au passé : la nature continue toujours de nous offrir généreusement sa matière première pour les recréer éternellement. C'est ce que nous raconte Christine Armengaud au fil des pages de ce beau livre de mémoire : à travers son travail d'ethnologue depuis plus de 30 ans d'abord, qui lui a permis de recueillir témoignages et pratiques (elle sait les fabriquer) ; à partir aussi de sa fabuleuse collection de jouets non manufacturés et de livres anciens illustrés pour enfants, rares témoignages visuels de cette richesse... Une richesse à redécouvrir, et à faire découvrir à nos enfants.

Sympathique livre documentaire qui nous fait retomber en enfance. Le beau temps est en place, ça donne envie d'être dehors, de se ballader en forêt aussi... Alors je me suis dis pourquoi pas proposer un livre en rapport avec la nature. 

Qui n’a pas joué avec les éléments que la nature nous offre ?
Page après page, on retrouve d’anciens « jouets » que l'on a connu étant enfant (que nos parents nous on fait découvrir d'ailleurs, et qu'ils ont découvert grâce à leurs parents... c'est une chaîne sans fin) et on peut découvrir ceux qui nous étaient inconnus jusqu'alors, tous les jouets fabriqués et utilisés au cours des 19è siècle, 20ème siècle.

La présentation est vraiment très adéquate, une double-page pour un jouet. Cette double-page explique : les plantes à utiliser, la fabrication, et un texte mémoire, un historique. Et tout ça avec photos à l’appui et anciennes gravures représentants les enfants qui à l’époque jouaient avec ces jeux. Et croyez-moi, tout ceci est très tentant, intéressant, et on sent le travail de recherche de l'auteur de ce livre.

Quelques exemples :

Des petites poupées de fleurs, en coquelicot et liseron.
Du découpage de feuilles afin d’obtenir de la dentelle de feuilles, c’est d’ailleurs très impressionnant.
Des seringues à eau en angélique, bambou, roseau…. Fabuleux !!
Création d’oiseaux à l’aide de pignons de pins.
Le tressage de couronnes de fleurs.
Des toupies avec des glands de chênes……

 

Voilà un beau livre pour les grands mais qui ravira les petits dans la fabrication de jouets. Les grands aideront les petits à la fabrication de tous ces jouets bien évidemment, car assez complexe parfois. Mais je suis certaine que les adultes ne manqueront pas de redevenir enfants, trop tentés par ces multiples « jouets natures ». Et les petits découvriront avec joie ces jouets écolos.
La présentation est vraiment très bien pensée et très jolie. On prend plaisir à tourner les pages de ce livre. 
Si ce livre tombe entre vos mains, je vous souhaite de passer d'agréables moments de découvertes à la lecture, et de travaux manuels ensuite pour la pratique ^^.

jouetsdeplantespage

Repost 0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 12:54

De Stéphane Benhamou

Format : Broché
Editeur : First
Collection : Pour les Nuls
Pages : 357
Parution : mai 2009


Fan des sixties, retrouve tes années folles.

Les années 60, c’est un peu notre dernier âge d’or. Aux yeux des baby-boomers comme des plus jeunes, elles incarnent le fantasme d’une époque porteuse de tous les espoirs, durant laquelle les perspectives de progrès paraissaient infinies et, la croissance économique aidant, l’avenir assuré pour chacun.
Cet ouvrage ressuscite un temps insouciant où l’on vivait sans airbag ni ceinture, au rythme des chansons des Beatles ou de Françoise Hardy, le Petit Livre rouge de Mao dans une poche et le dernier numéro de Salut les Copains dans l’autre. Il retrace la toute-puissance de l’Etat gaulliste, l’angoisse du conflit nucléaire, la lutte pour les droits civiques et le combat des femmes, également emblématiques de la décennie. Et, pour finir sur une note plus légère (les années 60 n’en ont pas manqué !), il décrit cinquante icônes, lieux, objets, films ou chansons cultes. Le hit-parade des sixties !

Je remercie vivement Babelio et les Editions First de m’avoir offert ce livre.

Comment résumer ce livre, la 4ème de couverture le fait tellement bien.
Ce livre n’est pas seulement, comme on pourrait le penser, une approche de l’univers de Salut les Copains. C’est plus que ça. Ce livre retrace toute l’histoire des années 60 et il ravivera nos mémoires.  Il s’est passé de nombreuses choses, de nombreuses révolutions dans différents domaines : révolution politique, sociale, culturelle…
Les esprits étaient innocents et on pensait à réinventer le monde.
Les choses changent. Y a-t-il une vie après le travail ? Les loisirs vont faire leur entrée en scène. On part sur la route des vacances sur la nationale 7 ou l’autoroute du soleil. On part au camping des Flots Bleus mais aussi en camping sauvage. Ou encore au Club Med.
La passion des sixties pour les voitures n’a pas de frein, les populaires, les minis, les familiales, les coupés, les mythiques.
Les villes poussent comme des champignons. Première ville nouvelle à sortir de terre en 1968 est Evry dans l’Essonne. On construit aussi les premières tours de la Défense. Les Grandes surfaces aussi font leur apparition.

Les sixties c’est aussi les premières greffes du cœur. La télé en couleur. La conquête spatiale.
Le renouveau culturel avec les cinéastes de la nouvelle vague (Godard, Truffaut, Melville, et bien d’autres encore), les avant-gardes littéraires et théâtrales. Côté littéraire, justement, une nouvelle génération d’auteurs apparaît dans les années 60. La critique se met à chercher de nouveaux romanciers, jeunes de préférence. En 1963, un auteur de 23 ans, Jean-Marie Le Clézio, décroche le prix Renaudot pour son premier roman, Le Procès Verbal. […] Mais la critique a également appris à mépriser le succès. Françoise Sagan dont le succès ne se dément pas depuis Bonjour tristesse (1954) est qualifiée de « phénomène ». Traditionnelle patrie de la littérature, la France n’est pas la seule à voir son paysage littéraire remodelé au cours de la décennie. Partout dans le monde, en Amérique, mais aussi dans les anciennes colonies où la parle se libère, fleurissent de nouveaux talents. (extrait du livre)
La mode descend dans la rue, la mode mini, les yéyés donnent le ton.
Parmi toutes les révolutions des années 60, à l’approche de 1968, une à libéré les esprits et les corps, je parle bien évidemment de la révolution sexuelle. La sexualité sort du lit conjugal. « Faites l’amour, pas la guerre ». La première révolution sexuelle a été de considérer que la contraception n’était pas seulement une affaire de « bonnes femmes ». Chaque citoyen responsable devait se battre pour en finir avec l’ordre sexuel institué en France par les lois de 1920 condamnant très sévèrement l’avortement et la contraception. (extrait du livre)

Mais tout n’était pas rose dans la société des sixties. La lutte pour les droits civiques pour tous. La peur du conflit nucléaire est présente. La construction du Mur de Berlin commence en 1961. La Guerre du Vietnam qui se terminera en 1975... Et la France qui s’ennuie, Mai 68 où le livre nous détaille les raisons de la colère.

 

Bref vous l’aurez compris, ce livre foisonne de renseignements et cette décennie est très riche en évènements très importants. Mais je ne peux tous les résumer ici. Des icônes ont fait leur apparition. Des lieux ont marqués leur importance. Ce livre est très intéressant on apprend beaucoup de choses et on se remémore de nombreux faits historiques. Je conseille ce livre sur cette décennie qui a vraiment fait bouger les choses et le cours de la vie.
livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

Repost 0

  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs