Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 20:53

 

enfants de la paranoia

  

Auteur : Trevor SHANE

Traducteur : Pascal LOUBET

 

Format : Broché

Editeur : Michel Lafon

Pages : 368

Parution : 12 Avril 2012

 

 

 

Depuis des siècles, une guerre souterraine, ignorée du commun des mortels, oppose deux clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés, des assassins endoctrinés et entraînés dès leur enfance à haïr et à détruire le camp adverse.

Joseph, vingt-trois ans, est l’un de ces tueurs d’élite. Il ne connaît qu’une réalité : tuer ou être tué. Mais alors qu’il retrouve ses deux plus proches amis pour quelques jours de vacances dans le New Jersey, il tombe dans une embuscade. Échappant de peu à ce piège mortel, il est envoyé en mission à Montréal où il rencontre Maria, une jeune innocente de dix-sept ans. Pour la première fois, Joseph découvre l’amour… et le doute. S’il veut protéger la femme qu’il aime, il doit abandonner la vie qu’il a toujours connue et trahir ses frères d’armes. Osera-t-il transgresser les règles ?

 

 

 

 

 

ADD So Pretty Elements (72)ADD So Pretty Elements (72)ADD So Pretty Elements (72)

 

BIG COUP DE COEUR !!!! 

 

 

 

 

Joseph, plus souvent appelé Joe, est une jeune homme de 25 ans. C’est un soldat de la Guerre. Oui, mais cette Guerre là est secrète, souterraine, inconnue des civils. Dans cette Guerre, deux clans. Le Bien et le Mal.  Des soldats endoctrinés dès l’âge de 16 ans. Depuis cet âge là où on leur divulgue la vérité, chacun d’eux aura alors deux années d’entraînement. Entraînés et endoctrinés pour haïr, combattre, et surtout détruire le camp adverse. A 18 ans, on les envoie sur le terrain pour tuer. Et pour que cette Guerre reste toujours ignorée de la part des civils, d’innocents, les assassinats sont donc programmés pour qu’ils passent inaperçus, de telle façon que l’on pense qu’il s’agit d’accidents supposés ou bien d’actes de violence restant inexpliqués. Curieusement, les affaires ne sont donc jamais résolues et sont classées.

 

Joe fait partie de l’élite des soldats et on pense de lui qu’il ne restera pas un soldat ordinaire.

Joe, en bon soldat, suit scrupuleusement les règles appliquées :

Règle N° 1 : Interdiction de tuer des innocents. Une bonne majorité du monde ignore tout de cette Guerre, et il faut donc les protéger.. Pas d’accident possible, il ne faut rien négliger, et surtout pas la vie d’un innocent. La peine punissant la mort d’un innocent, est la mort du soldat ayant commis cette erreur.

Règle N°2 : Interdiction de tuer les moins de 18 ans. Qu’ils soient d’un camp ou d’un autre. Jusqu’à l’âge de 18 ans, chacun est considéré comme innocent. Donc, la peine encourue pour la mort d’une personne de moins de 18 ans qu’il soit d’un camp ou de l’autre, est également la mort du soldat.

D’autres règles existent, établies par la hiérarchie.

 

Joe suit donc parfaitement les règles, et effectue son travail. Car pour lui ce n’est ni plus ni moins qu’un travail. Bien entendu, il y a toute une organisation pour savoir qui est un ennemi dans toute cette masse de gens. Les ennemis sont de tailles, de races, de religions différentes. Il y a donc une hiérarchie au dessus de Joe, une hiérarchie que l’on nomme le Renseignement, qui est là pour trouver qui, à un moment donné dans l’histoire de la Guerre, fait partie du camp adverse.

Joe est alors contacté par le Renseignement, un habituel lui est attitré. Il lui fournit le nom de la cible, où elle se trouve, et tout ce qui peut concerner la cible. On lui donne aussi un délai pour accomplir sa tâche. On lui fournit une planque.

 

Joe fait confiance au Renseignement, il accompli sa tâche. Il n’éprouve quasiment rien, ne prend aucun plaisir à faire cela, juste la satisfaction d’un travail bien fait. Il sait qu’il doit tuer sa cible parce qu’il est le Bien et que sa cible est le Mal. Ils tuent les nôtres pense-t-il, et il faut donc riposter. Les supprimer avant qu’ils aient la possibilité de les nuire. Pourquoi chacun des camps pense qu’il est le Bien et l’autre le Mal ? Tout simplement parce qu’on endoctrine les jeunes âgés de 16 ans, que les proches de chacun ont été tués par le camp adverse. Parents, frères, sœurs, grands-parents, etc. Et si ce n’est pas fait déjà, et bien ils tueront ceux qui les entourent, ceux qu’ils aiment.

Un seul sentiment est encré en Joe, par contre. La paranoïa. Ces soldats, en 1ère ligne de front, ne relâchent jamais la pression, n’attirent jamais l’attention pour ne pas être démasqués. Joe n’éprouve aucun sentiment de culpabilité, juste la peur que l’on sache qui il est. C’est la paranoïa. Une réaction saine d’après Joe car l'une des premières choses qu’on lui ait enseigné c’est justement la paranoïa et que seul les paranoïaques pouvaient survivre car c’est la peur qui les protège.  

 

Joe échappe de peu à un piège dans le New-Jersey où il voulait retrouver des amis soldats, d’ailleurs il fait part à son ami Jared, soldat comme lui, qu’il n’a plus toute la haine qu’il avait en lui à l’âge de 18 ans. Parfois, il se demande pourquoi il y a cette Guerre…

Joe est envoyé à Montréal en mission, après les vacances fiasco du New-Jersey.

Là-bas, il va croiser le chemin de Maria, une jeune femme, innocente. Il va tomber amoureux de Maria, dès le premier instant. Et c’est la première fois de sa vie qu’il découvre l’amour. Lui qui a toujours été seul, seul dans sa jeunesse suite à des morts inexpliquées de certains membres de sa famille, seul dans ses planques pendant de longues heures.

 

Je vous laisse découvrir la suite, rien de devrait être raconté sur ce livre. Tout est à découvrir.

 

 

 

 

 

Tout est à découvrir.
Et dès que vous aurez ce livre entre les mains,

il sera impossible de le lâcher avant la toute dernière page.

 

 

ENORME COUP DE CŒUR.

 

Je peux même dire qu’il s’agit là du plus fort coup de cœur parmi mes lectures.

Jamais ressenti autant d’émotions à travers une lecture.

Et d’ailleurs, je ne vous cache pas que ces émotions tout au long de la lecture ont été de plus en plus fortes jusqu’à la fin, et me suis donc retrouvée toute émue à la fin de ce roman, quelques larmes faisant leur apparition… et je dois avouer que c’est très très rare quand un livre me bouleverse comme cela.

 

Je vais avoir énormément de mal à en parler. Déjà, en faire un résumé a été très difficile. Car une chose est certaine, il faut absolument lire ce livre, mais en dévoiler le moins possible… Alors comment faire ? … N'en dis-je pas trop ? Lorsqu'on a un tel livre entre les mains, c'est toujours le plus délicat...

 

 

L’histoire est extraordinaire. L’auteur se base sur un monde comme celui qui nous entoure, la vie civile actuelle, et il y insère une Guerre secrète et cachée de tous. De tous, sauf de deux camps adversaires qui se disent, chacun, être le Bien et l’autre le Mal. Rien n’est connu des civils, chaque meurtre est passé sous silence et effectué dans les règles de l’art pour que cela paraisse être un accident ou acte de violence qui resterait non élucidable pour faute de preuves. C’est très recherché comme thème. On pourrait en venir à se demander si notre voisin ou si telle personne n’en serait pas… La paranoïa pourrait nous guetter tout comme elle l’a fait avec Joe.

L’action est omniprésente, pas de temps mort, de la 1ère à la dernière page. Et je trouve ça remarquable.

 

Le personnage de Joe, on l’apprécie, on se prend d’amitié pour lui, on a peur pour lui. On rentre aussi dans sa paranoïa.

Elle, la paranoïa… c’est un personnage du livre à part entière tellement elle est présente.

Joe, oui, c’est un meurtrier et on ne devrait pas l’apprécier. Mais, ce soldat endoctriné et entraîné depuis son plus jeune âge, et bien il commence sérieusement à se poser des questions sur cette Guerre. Et tout est là, justement, dans cette question sur le fait de pourquoi cette Guerre existe. Il se prend à réfléchir, les meurtres sont, aussi, difficiles à encaisser je pense. Et il se pose la question, souvent, pourquoi eux (son camp à lui) seraient le Bien et les ennemis, le Mal ?

On en vient à se poser la même question.

 

Le style est donc remarquable. Le lecteur est continuellement sur le qui-vive comme le personnage. Un style de narration à la 1ère personne, du personnage de Joe. Le ton est donné comme le souvenir de ce qui vient de se passer, et ce qu’il aurait dû faire par moment. Il écrit un journal adressé à Maria. On se pose des questions sur cette écriture.

 

Le style d’écriture nous imprègne donc totalement dans le récit. L’impression de faire partie de l’histoire avec un cahier, un journal entre les mains. On a les pensées de Joe directement. On vit à travers le personnage et c’est pour cela que c’est bourré d’émotions intenses. Un exemple, quand Joe est dépité face à un évènement, nous le sommes aussi… Le désespoir, le doute…. On ressent tout. Et franchement, une lecture pareille avec tant d’émotions ressenties, c’est rare !!

 

Je reste bien entendu assez vague tout de même sur l'histoire, bien d'autres choses se passent tout au long de la lecture mais en aucun cas je ne vous en parlerai. Je ne vous fais part que de la "carcasse" du récit, rien d'autre. Car rien n'est racontable.

 

Et l’histoire ne s’arrête pas là, car il s’agit ici du premier tome d’une trilogie. Franchement, j’ai hâte de découvrir la suite.

 

 

Vous l’aurez donc compris, c’est ici un BIG coup de cœur !!!!

Le mieux c’est de ne pas trop en dire sur cette lecture.

Il faut absolument découvrir ce roman, c’est prodigieux.

 

 

 

 

 

 

Un grand merci pour cette magnifique

 découverte et cette aventure littéraire

aux Editions Michel Lafon

 

 

 

 

Vous pouvez retrouver aussi la Page Facebook

Enfants de la Paranoïa

ICI

 

Mais également, est disponible sur

Iphone App Store

le jeu Enfants de la paranoïa

Gratuit.

 

 

013Bonus :

 

Phrase extraite de ce livre, et qui est, je trouve,

très représentative du récit.

 

 

«  Le silence représente une sécurité   »

 

 

 

 

 

 

 

 

Challenge Thriller

 

3/8

 

Challenge Thriller

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Géraldine 23/05/2012 23:27


je suis bien tentée, mais j'ai un peu un problème avec les trilogies.... A voir, quand tous les tomes seront sortis et en poche !!!!

Lystig 11/05/2012 14:17


si c'est un coup de coeur, je note !

Lilibook 11/05/2012 23:08



Ah oui, un total coup de coeur !!



Alex-Mot-à-Mots 28/04/2012 17:26


Au moins, tu n'es pas devenue parano à la fin du livre. Je le note, en espérant le croiser à la BM.

Lilibook 02/05/2012 12:53



Non ça va ;-)



LiLi 28/04/2012 16:14


Je suis obligée de l'ajouter à ma Wish List ^^

Lilibook 02/05/2012 12:54



Il est vraiment extra. Bon désolée pour la wish list qui va s'allonger ;-)



Isa 25/04/2012 12:49


ça c'est du coup de coeur. Du vrai de vrai !!!


Pas le choix je note.

Lilibook 02/05/2012 13:02



Oh la la ouiiii, du vrai de vrai, un énorme coup de coeur.



  • : 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs