Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 16:47

 

 

 

Un amour interdit,

un secret englouti.

 

 

 

 

 

larmes-434024

 

Auteur : Lauren KATE

Traducteur : Bee FORMENTELLI

 

Editeur : Bayard Jeunesse

Young Adult - Fantasy - Mythologie - Romance - Amitié - Mort

Pages : 513

Parution : Mai 2014

 

 

 

 

 

ICONE1

« Ne pleure jamais, jamais plus ». Elle avait 9 ans lorsqu’elle a reçu la seule gifle de sa mère. La cause : elle s’était mise à pleurer. Depuis ce jour, Eureka a fait la promesse à sa mère de ne plus jamais pleurer une seule larme.


Eureka a 17 ans. Il y a 3 mois, sa mère, archéologue, est morte dans un accident de voiture pour le moins étrange. Elle se trouvait à côté de sa mère dans le véhicule, et passant un pont elles ont été emportées par une vague immense. Comment d’ailleurs cette vague a pu prendre naissance à cet endroit ? Aucune chance pour survivre à celle-ci.  Sur place, des hommes se faisant passer pour des ouvriers de chantiers regardent l'accident se produire, ils se donnent le nom de veilleurs. Et puis dans l’eau, un bateau. Sur celui-ci, un garçon. Un veilleur, le plus jeune de la lignée. Les veilleurs surveillent que mère et fille vont mourir. Mais le plan des veilleurs risquent d’être gâché par le plus jeune d’entre eux , amoureux de la jeune fille condamnée à mourir, Eureka. Il doit alors faire un choix crucial : remplir ses devoirs envers sa famille ou bien sauver la jeune fille.


Eureka n’arrive pas à faire face à la perte de sa mère dans cet accident et aurait voulu mourir avec elle. Elle n’a plus trop de souvenirs de l'accident, ce fût le trou noir jusqu’à se retrouver dans un lit d’hôpital le cuir chevelu lacéré et le tympan gauche de son oreille éclaté (il ne guérirait jamais tout à fait d’ailleurs). Eureka a fait une tentative de suicide juste après. Depuis, elle essaye tant bien que mal de surmonter sa peine (sans jamais pouvoir sortir celle-ci en pleurant bien entendu).


Sa vie a bien changé depuis 3 mois : la perte de sa mère, sa tentative de suicide, plus aucun soutien de sa famille ; son père est remarié à Rhoda depuis quelques années et a 2 enfants avec elle, des jumeaux. Et son père ne la soutient plus trop et suit plutôt ce que pense sa seconde femme, et Rhoda ne voit qu’une chose pour Eureka : des séances psy. Rhoda n’a jamais vraiment eu de sentiments pour Eureka et depuis l’accident elle pense qu’Eureka a perdu la boule du fait qu’elle ne se soit pas effondrée, ni pleuré. Tous pensaient d’ailleurs qu’Eureka n’avait pas de chagrin. Mais elle en avait à revendre au contraire, elle avait mal tout le temps de la perte de sa mère. Personne ne la comprend.


Eureka ne peut compter que sur Cat, sa meilleure amie, et Brooks son ami de toujours.


Mais depuis quelques temps, depuis l'accident, elle se sent épier. Qu’importe où elle se trouve, elle le voit apparaître. Et ce, depuis qu’il a percuté sa voiture à un stop. Son prénom, Ander, est la seule chose qu’elle connaisse de lui. Elle le trouve magnifique, il a des yeux bleus comme l’océan et le teint pâle. Elle a fait sa connaissance depuis l’accident, et elle s’aperçoit qu’il connaît beaucoup de choses sur elle. Ander, en effet, connaît toute la vie d’Eureka. Il l’épie depuis de nombreuses années, c’est la tâche que lui avaient confiée les veilleurs. Et depuis, Eureka est devenu secrètement l’amour de sa vie.


Elle sympathise avec lui, elle se sent bien en sa compagnie malgré ce fait qu’elle se sente épiée et qu’Ander connaisse autant sa vie. Un jour, il lui fait part qu’elle court un grand danger. Elle trouve cela très étrange. Encore plus étrange, le fait qu’il s’en prenne à son plus vieil ami, Brooks, comme s’il était jaloux et l'amène à douter sur la sincérité de Brooks. Brooks, de même, jalouse également Ander et confie à Eureka de se méfier de lui.


Lors de la répartition de l’héritage de sa mère, Eureka reçoit le legs d’un vieux grimoire écrit d’une étrange langue qu’elle ne comprend pas, un collier avec un médaillon qui reste fermé, et une pierre mystérieuse.


Elle découvrira par le biais d’Ander qu’il s’agit d’une pierre de foudre qu’elle ne devra utiliser que lorsqu’elle ressentira le besoin de l’utiliser et pas avant. Concernant le vieux grimoire, c’est Cat qui la guidera vers une vieille femme qui pourrait traduire ce livre. Eureka découvrira au fur et à mesure de la traduction, un mystérieux conte.

Elle découvrira entre l’histoire de ce conte et sa vie, une étrange coïncidence. Il parle également de l’Atlantide, monde mythique noyé dans les profondeurs de la mer. Pourquoi sa mère ne lui a jamais parlé de ce livre qu’elle détenait, et pourquoi le lui a-t-elle confié ? Et pourquoi autant de similitude avec sa vie actuelle ?

Eureka va vite découvrir qu’elle est l’héritière d’un extraordinaire mais terrifiant pouvoir…

ICONE1

 

1er opus d’une saga prometteuse !!


Je commence tout d’abord par la magnifique couverture. Extraordinaire !! Bonne retranscription avec l’histoire. Cette jeune femme et sa robe faite d’eau est en rapport avec l'histoire, et en arrière-plan on découvre, si on observe bien, une sorte de ville noyée sous les eaux troubles, l’Atlantide. On le comprendra à la lecture. La police est belle, le titre est en 3D. La couverture est super agréable au toucher, une sorte de texture gomme. Zéro faute pour la couverture.

 

On plonge très vite dans l’histoire. On se prend très vite d’attache au personnage principal, Eureka. C’est un peu grâce à l’écriture de Lauren Kate, elle nous confie beaucoup de détails sur sa vie quotidienne, ses pensées et sentiments. On est tout de suite plongé aussi dans le côté fantasy, dès les premières pages, avec l’accident retranscrit pas à pas devant ces « veilleurs ». Qui sont ces personnes, pourquoi veulent-ils exactement tuer Eureka… ça on le découvrira que dans les 100 dernières pages.


Au fil de la lecture, la tension monte lorsqu’on comprend que l’héroïne court un danger. Mais qui lui en veut, où est le bon et le mal, le doute est semé habilement par l’auteure.


Au cours de cette lecture, la mythologie viendra s’installer avec ce vieux grimoire que possède désormais Eureka. Il y conte une histoire d’amour et y traite de l’Atlantide. Tout se déroule petite à petit au cours de la lecture.


J’y ai par contre, je l’avoue, trouvé quelques longueurs. Des scènes auraient pu être raccourcies à quelques endroits. Mais elles seront vite atténuer grâce au rythme qui s’accélère aux 100 dernières pages.


Impossible de lâcher le livre d’ailleurs, une fois que l’on entame ces 100 dernières pages d’ailleurs (un peu plus même que 100 dernières pages). On a envie de découvrir le dénouement de ce 1er opus. Une fin incroyable et qui suscite le désir de découvrir rapidement la suite.


On s’attache beaucoup aux personnages. Beaucoup de sentiments divers retranscrits : entre Eureka et sa famille où elle n’est absolument pas comprise et pas du tout proche de sa belle-mère qui lui montre bien qu'elle n'a aucun sentiment pour elle. Eureka éprouve  par contre beaucoup d'affection pour les jumeaux et les protège comme elle le peut. On y trouve beaucoup d’amitié. Mais aussi beaucoup de romance. L’auteur joue avec nous entre le bon et le mauvais de certains personnages aussi (mais je ne dévoilerai pas trop de choses de ce côté-là, ça fait partie du mystère).

 

Les lieux où se déroule l’histoire apportent beaucoup ici. Tout se passe en Louisiane, au brod du bayou.


Un bon moment lecture avec ce 1er opus, une atmosphère et des personnages riches.

J’ai hâte désormais de découvrir la suite de cette saga

qui mêle le mythe de l’Atlantide à une histoire fantasy.

 

 

 

 

 

 

 

 

www.larmes-leslivres.fr

 

 


 

 

 

 

 

LOGO1

 

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 15:01

 

La guerre fait rage...

Dominez la magie.


Le Dernier Royaume Acte 2 Le Roi du sang hd

 

 

Auteur : Morgan RHODES

Traducteur : Marianne ROUMY

 

Editeur : Michel Lafon

Fantasy - Saga - Prophétie -

Pages : 443

Parution : 10 avril 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cléo : La princesse déchue est prisonnière de son propre palais, promise à celui qui a tué le seule homme qu'elle ait jamais aimé.

 

Jonas : Le chef des rebelles rassemble l'opposition à travers le pays pour venger son peuple et renverser Gaïus, le Roi du Sang.

 

Magnus : Le prince limérien est contraint de suivre les traces de son père, Gaïus, mais ne peut se résoudre à renoncer à son amour pour Lucia, sa soeur adoptive.

 

Lucia : L'Enchanteresse a sombré dans un profond coma après avoir invoqué une magie interdite pour ramener son frère des frontières de la Mort. Pourtant, c'est entre ses mains que repose l'avenir du continent.

ICONE1 

 

L'impitoyable Gaïus, Roi de Liméros, est à présent celui des trois royaumes de Mytica : Liméros, Paelsia et Auranos. Après avoir pris d'assaut le château d'Auranos et tué son Roi ainsi que Basilius, chef  Paelsia, il est maître du pouvoir sur tout Mytica. A cette place, il fait croire aux trois peuples et surtout à celui d'Auranos qui a toujours cru que tout le monde était gentil, que désormais à la tête des trois royaumes que regroupe Mytica, il va refaire connaître la prospérité et la paix à chacun comme l'était il y a bien longtemps Mytica.

A Auranos, on accorde foi à toutes les bonnes paroles de Gaïus qui sait y faire en exprimant des paroles flatteuses envers le peuple.

 

Mais dans Auranos, on pouvait apercevoir des visages exprimant le dégoût et la peur en dépti des paroles apaisantes du monarque. La réputation de Gaïus, Roi du Sang, le précède.

 

Gaïus a donné des ordres pour construire une route qui visera à unir les trois pays. Elle partirait du temple de Cléonia, en Auranos, pour traverser les Contrées sauvages pour entrer ensuite en Paelsia puis traverser la frontière de Liméors où la route atteindra le temple de Valoria. Pour la construction de cette route, il a monté de nombreuses équipes de gardes pour surbordonner ceux qui vont construire cette route, des habitants de Paelsia devenus esclaves de Gaïus pour construire cette route sous les coups de fouet.

 

Jonas, lui, ne croit pas aux bonnes paroles du Roi du Sang et il a rassemblé une poignée de rebelles pour s'opposer au Roi Gaïus et venger son peuple Paelsien. Il se pose beaucoup de questions quant à cette route prévue pour traverser les trois royaumes et se doute que les intentions du roi ne sont pas celles qu'il veut faire croire. Même les sentinelles (êtres éternels qui entrent dans le royaume des mortels sous forme de faucons) semblent intéressées par cette route... Que cache celle-ci ?

 

La princesse Cléiona, elle, se sent si seule désormais. Son père, roi d'Auranos vient d'être tué, sa soeur est morte également, et désormais elle est prisonnière de son propre château devenu celui de Gaïus. Elle est sa prisonnière et Gaïus se sert d'elle pour paraître bien aux yeux du peuple d'Auranos.

 

Magnus, fils de Gaïus, est contraint de suivre les pas de son père et surtout de ne jamais aller en contre sens de ce qu'il pense au risque de faire surgir en Gaïus des foudres incontrôlables. Pourtant, on sent qu'il est réticent aux idées de son père. Mais aura t-il assez de poigne pour faire face à son père...

 

Lucia, fille de Gaïus et soeur de Magnus, est toujours dans le coma après avoir utilisé de sa magie. Son destin est visiblement celui d'une Enchanteresse. Gaïus tient absolument à la ramener à la vie car elle pourrait lui servir, enfin surtout sa magie...

 

Un seul but pour chacun : retrouver les Quatre Soeurs qui pour certains ne figure que comme une légende. Les Quatre Soeurs, quatre cristaux contenant l'essence même de l'elementia (eau, air, feu, terre) perdus il y a mille ans. Les posséder donnerait à leur propriétaire un pouvoir tout puissant, le pouvoir d'un dieu immortel. Gaïus croit véritablement en l'existence des Quatre Soeurs et des Sentinelles. Magnus n'y a jamais cru et a toujours pensé qu'il s'agissait d'une légende, jusqu'à il y a peu, lorsqu'il a eu des preuves sous les yeux que l'elementia est belle et bien réelle.

Chacun souhaite mettre la main sur les Quatre Soeurs mais chacun pour des raisons différentes.


Mais ceux qui vont se mettre sur le chemin de Gaïus vont s'en mordre les doigts. Il est prêt à tout pour trouver les Quatre Soeurs car son but est de dominer le monde. Sa cruauté va agir, il est sans scrupule ni remords. Il se débarrassera de chaque personne qui aura l'audace d'être sur son chemin. Il est prêt à tout pour régner en maître et suivant cette ancienne prophétie de l'elementia, il va réveiller une force ancestrale dont la puissance provoquera plusieurs cataclysmes qui pourraient changer le destin du monde...

 

 

 

J'avais été conquise par l'acte I de cette saga , et j'attendais avec impatience de découvrir la suite et était donc très curieuse de voir comment l'aventure allait prendre tournure.

 

L'acte I était très intéressant avec un rythme haletant, des personnages captivants et une histoire prenante. On avait également dans cet acte I, la mise en place de la saga et nous prenions connaissance des multiples personnages et leurs intérêts. Personnages multiples mais comme je vous le disais dans ma chronique de l'acte I, n'ayez pas peur du nombre de personnages, on ne s'y perd pas.

 

Avec cet acte II, j'ai été de nouveau séduite. On entre dès les premières pages dans un monde impitoyable avec ce roi Gaïus qui porte bien son nom : Roi du Sang. Un opus qui porte le titre Roi du Sang et qui va donc lui consacrer une grande place. Mais chaque personnage tient un rôle important, aucun n'est relégué au second rôle.

 

J'ai aimé cette tension que l'on trouve du début à la fin. On voit évoluer les personnages et on est assez stupéfait de l'évolution que donne l'auteur à chacun, soit pas une certaine évolution de caractère soit par la mort de personnages importants (ce qui est assez surprenant et intéressant dans cette saga, l'auteur n'hésite pas à nous surprendre là où on ne l'attend pas).

 

Rhythme haletant donc, une certaine tension est mise en place avec une histoire assez sanglante autour de ce Roi Gaïus, Roi du Sang, avide de pouvoir. Aucun ménagement quant aux nombreuses morts à travers l'histoire. Une tension également grâce à plein d'énigmes : lutte du pouvoir, complots, mariage arrangé, trahison, combats, magie, alliances innattendues, haine, douleur, cruauté, et un brin de romance dans tout ça, si si. Donc ce fabuleux mélange vous donnera quelques palpitations à la lecture !!

 

A noter également, tout comme dans l'acte I, une belle présentation que ce soit au niveau de la couverture que le contenu du livre. En première page, de nouveau un plan de Mytica pour rappel, ainsi qu'une liste de tous les personnages que l'on retrouvera dans cet acte II et leur fonction ou lien de parenté.

 

De même, j'aime la façon dont l'auteur découpe les chapitres (chacun d'eux porte le nom d'un personnage et le pays où il se trouve). Cela rend la lecture très accessible malgré les nombreux personnages. Une division en fonction des pensées et aventures des personnages, qui pourront être reprises dans le chapitre suivant mais sous les pensées d'un autre personnage. C'est très intéressant comme découp et cela apporte une vision différentes des aventures selon les personnages. Cela apporte un plus à l'histoire.

 

Dans cet acte II, certains personnages entreront en scène. D'autres prendront de l'ampleur, et certains se montreront sous un autre jour, on s'attend d'ailleurs à du changement de caractère dans l'acte III mais je n'en dirais pas plus ici.

 

Une saga que j'apprécie vraiment même si celle-ci contient pas mal de cruauté, de douleur, mais c'est ce qui rend la saga intéressante. L'auteur n'hésite pas à nous surprendre qui a d'ailleurs un talent fou pour cela. Les personnages sont tous très intéressants, et si vous aimez les moments de lecture qui font grimper votre palpitant, c'est pour vous. Je recommande. Je reste forcément impatiente de connaître la suite... 

 

 

 

 

 



Michellafon

 

    

 

 

 

Repost 0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 08:10
  P2090568
 
 
 
 
 


betsy queen

 
Auteur : MaryJanice Davidson
Traducteur : Cécile Tasson
 
Editeur :Milady
Collection : Bit-Lit
Série Queen Betsy - Romance - Bit Lit -
Pages : 384
Parution : Février 2011      
 
 


         
 ICONE1
Betsy Taylor a 30 ans, elle est célibataire et accro aux chaussures de créateurs. Elle va d’un coup : perdre son emploi de secrétaire à cause de la conjoncture économique actuelle mais surtout perdre la vie.
 
Après avoir passé une journée exécrable, sa toute dernière journée, où elle a été licenciée, voilà que Betsy Taylor se fait écrabouiller par une voiture. Elle se réveille quelques jours après, dans un cercueil, à la morgue.
 
Dans un premier temps, Betsy ne comprend rien à ce qui lui arrive. Mais elle va vite comprendre qu’elle est morte. Ses premières pensées sont que sa vie en effet n’était pas particulièrement mouvementée mais tout de même elle aurait voulu vivre plus de 30 ans !! et puis elle pense aux 10 dernières années qui viennent de s’écouler et qu’elle pense avoir royalement gâchées…maintenant qu’elle est morte.
Mourir ça fait réfléchir ! à tout ce que l’on a fait mais surtout ce que l’on n’a pas fait ! Et du coup Betsy a certains regrets.
 
Mais Betsy vient en fait de comprendre que non elle n’est pas morte, mais plutôt qu’elle a été transformée en vampire. Oui, elle s’en rend compte car elle reste visible, ce qui est une grande surprise pour la meilleure amie de Betsy qui trouve la nouvelle situation de Betsy top cool.
Betsy va profiter de sa nouvelle situation de morte/vampire pour terrifier sa belle-mère qu’elle déteste. 
Cela a de bons côtés ce fait d’être une vampire: Betsy possède désormais certains pouvoirs de force et peut ainsi défendre des femmes qui se font attaquer dans les rues par des loubards. Il y a aussi le fait que les hommes paraissent très très sensibles à son charme, ou bien est-ce plutôt son charme de suceuse de sang qui les rend ainsi…
 
Mais il y a des règles à suivre dans le monde des vampires et Betsy va en faire les frais car elle ne les connaît pas encore. Deux clans sont formés dans le monde des vampires. Nostro, un vampire âgé d’environ 500 ans est assoiffé de pouvoir, et il fait partie d’un des deux clans vampires. Il veut régner sur tout le monde vampirique.  De l’autre côté, il y a le clan où Sinclair est à la tête. C’est un vampire à l’aura intense, il est de toute beauté.
De nombreux vampires sont à la poursuite de Betsy. Visiblement, ils se sont mis en tête que Besty soit la reine vampire annoncée par une prophétie vieille de milliers d’années.
Ceci n’arrange pas du tout Betsy qui comptait bien poursuivre une vie, de vampire certes, mais une vie tranquille tout en continuant de profiter de chaussures de créateurs toutes splendides et chères.
Nostro, lui, veut l’amener sous ses ordres pour ainsi la contrôler.
Mais c’est sans compter ce Sinclair, terriblement séduisant mais surtout très présomptueux qui lui aussi souhaite avoir Betsy dans son clan car si en effet elle est désignée comme étant la Reine des vampires il se pourrait bien alors que lui, son clan et Besty renversent ainsi Nostro.  Pourquoi tous les vampires pensent que Besty elle la nouvelle Reine annoncée par la prophétie ? Parce qu’elle est différente des autres vampires et possède certains « dons » que les autres n’ont pas.
Mais Betsy ne sait que penser de ces deux vampires, même si au premier abord elle ressent envers Sinclair plus de bonnes choses que pour Nostro. Oui, Sinclair lui vient en aide souvent en lui apprenant les rudiments de sa nouvelle vie de vampire. Elle se retrouve entraînée dans cette guerre de clan et dans cette prophétie annoncée. Va-t-elle prendre ses responsabilités au sein de son nouveau statut de vampire.
ICONE1   

Moitié chick-lit, moitié bit-lit,
un savoureux mélange pour passer un agréable moment lecture. 
 
Premier tome de la série, nous faisons donc connaissance avec Betsy Taylor et les circonstances de son entrée dans le monde des vampires.
Personnage drôle, un brin écervelée, elle est aussi attachante. C’est une trentenaire très attachée matériellement parlant, surtout à sa collection de chaussures de créateurs. Son nouveau statut va provoquer des situations cocasses, ses nouvelles attributions ou plutôt dons devrais-je dire seront-elles aussi amusantes. Ses attributs de « suceuse de sang » attirent les hommes vers elle  à la façon puissance dix ce qui n’est pas pour lui déplaire. Mais elle a du mal encore avec ce fait de sucer le sang des hommes…  Elle est dotée également d’une force incroyable et peut désormais mettre au tapis des hommes qui s’en prennent à des femmes sans défense. Ou encore avoir un attrait sur les animaux pouvant ainsi s’en servir pour une éventuelle défense. Ces moments, où elle découvre toutes ces nouveautés, sont amusants pour nous lecteurs.
Le personnage de Sinclair, le beau et ténébreux vampire, est intéressant aussi car on ne sait pas comment le situer. On sent qu’il y a en lui du bon et du mauvais mais dans ce 1er tome, on n’arrive pas forcément à faire la part des choses.
C’est donc, vous l’avez compris, une lecture vampirique où il n’y a pas de noirceur mais beaucoup de légèreté. C’est amusant, agréable comme style de lecture.  Divertissant. Certaines situations de l’histoire sont assez prévisibles, d’autres moins. J’ai été étonnée d’y découvrir quelques brefs passages sexys qui viennent agrémenter l’histoire.
J’ai déjà le Tome 2 dans ma pal que j’avais acheté avant de faire la lecture de ce 1er tome. Vu que j’ai apprécié ce 1eropus, bien évidemment je vais poursuivre un peu plus voir ce qu’il en est avec notre Queen Betsy folle de chaussures.
J’aime beaucoup la couverture façon illustration aussi bien sur le dessin que sur la police d’écriture du titre.
Une série vraiment sympa, pas du tout prise de tête, humoristique, sexy,
avec des crocs et du sang mais aussi de la paillette et du gloss à gogo.
Un bon mélange de saveurs.


 
 
     
      CHALLENGE AMOUREUX
Chez L'Irrégulière
(3ème ouvrage pour mon challenge)

 Challenge classé par catégories, ce 1er opus peut entrer dans 2 de mes catégories :
- Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerais
- The power of love
(pour revoir le détail de chaque catégorie, voir ICI)

logo saison3
 
 
 
 
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 21:25


les chasseurs d'âmes T2
Auteur : Alyson NOEL
Traducteur : Maud Desurvire
 
Editeur : Michel Lafon
Young Adult - Fantasy - Chamanisme - Saga -
Pages : 388
Parution : Octobre 2013
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                 
 
 
 
 

Enchantment
 
 
     
 
Quelques mois ont passé depuis son arrivée auprès de Paloma, sa grand-mère. Daire Santos , à l’époque, était hantée par des visions terrifiantes et envisageait plutôt un avenir dans une chambre capitonnée. Mais Paloma, sa grand-mère, l’a sauvée et savait qu’elle n’était pas folle ni victime d’hallucinations.
Son heure était en fait venue, pour prendre en main sa vocation de Chasseuses. C’est l’héritage de la famille Santos. Don acquis dès la naissance et transmis par l’un des parents au premier-né. Durant les 16 premières années, l’enfant est en veille, et à 16 ans, l’univers bascule et le don se manifeste. Daire a découvert tout ceci dès lors qu'elle est arrivée à Enchantment auprès de Paloma.
 
Daire est toujours en plein apprentissage auprès de Paloma pour devenir une bonne Chasseuse.

Et puis, elle file aussi le parfait amour avec Dace. Le seul être bon du clan Richter, sorciers démoniaques qui veulent mettre la main sur les mondes Intermédiaire et Supérieur.

Daire, dernière Chasseuse d’âmes, est désormais la seule a pouvoir rétablir l’ordre et l’équilibre des mondes Intermédiaire et Supérieur. Chaque dimension dépend de l’autre, et le clan Richter met donc à chaos peu à peu chaque dimension.
Dace est bon, mais Cade est malfaisant. Le problème est qu’ils sont une seule et même âme divisée en deux.
L’amour entre Daire et Dace est très intense, passionnel.
Cade le sait, et il s’en sert. Malheureusement, Daire et Dace ont appris que leur amour intense profite à Cade. L’amour qu’ils se portent l’un à l’autre fait décupler les forces de Cade et il devient donc très puissant. Tous les sentiments que Dace éprouve pour Daire sont bénéfiques pour Cade en transformant cela en malveillance.
Ils vont être obligés de faire un sacrifice : prendre des distances, ils n’ont plus le choix au risque de donner à Cade une force immense pour le monde et surtout détruire les animaux totems.
La prophétie l’avait annoncée, elle parlait même d’un Echo…  Daire et Dace vont devoir déterminer à quoi correspond cet Echo dans la prophétie. Mais pour cela, ils vont donc devoir prendre cette distance pour éviter que leur amour puisse apporter toute puissance à Cade.
Mais Daire n’est encore qu’une apprentie et n’a vu qu’une infime partie de son apprentissage auprès de Paloma. Elle doit faire vite et ne jamais oublier que la mission d’un Chasseur est de restaurer, rétablir et maintenir l’équilibre entre les mondes sans jamais s’écarter de la lumière. 
Beaucoup de questions encore pour Daire et Dace. Doivent-ils tuer Cade ? Cela va-t-il provoquer quelque chose sur Dace, vu qu’il est son jumeau, et qu’ils sont une seule et même âme divisée en deux ? Ils vont devoir comprendre ce que veut dire la prophétie et ne pas se tromper d’interprétation.
 


Quel plaisir de retrouver ce Tome 2 avec Daire, Dace, Paloma, etc.

 

 

Un excellent moment déjà avec le Tome 1 (ici), et un réel plaisir de découvrir la suite.
Je redoutais d’être un peu perdue après ce laps de temps entre ces deux lectures même si j’en gardais un souvenir assez fort du tome 1. Mais je n’ai pas eu trop à m’en faire en découvrant les premières lignes de ce tome 2 puisqu’il fait remonter notre mémoire en faisant une belle transition entre le Tome 1 et le 2. Donc aucun souci et c’est là que l’on voit la justesse de l’auteure.
Une suite incroyablement riche encore une fois. Beaucoup de rebondissements et du suspens. Le lecteur est de nouveau embarqué très facilement dans cette aventure, et quelle aventure !! Un petit bijou.

Une intrigue bien menée et l’auteure sait vraiment y faire car on ne se doute pas un seul instant, en tournant les pages, de la suite que l’aventure va prendre. La fin de ce tome est prodigieuse, et on ne peut absolument pas imaginer le fil que prend l’aventure. Le suspense est à son comble jusqu’à la fin du tome et nous laisse sans voix et la poursuite avec le tome 3 se fera donc encore plus attendre. C’est franchement une aventure captivante !! On peut tout imaginer pour la suite…
Le chamanisme, les animaux totems, rites amérindiens, sont bien entendu de nouveau très présent dans ce 2ème opus puisque cette tétralogie est basée sur ce chamanisme. C’est vraiment intéressant, fantasy mais très réelle en même temps avec des rites, des objets, des pierres qui ont une signification, les éléments terre, eau, feu, air sont également présents, etc.  J’apprécie beaucoup ce thème.
Très bonne évolution des personnages. Ils prennent encore plus de profondeurs, ceux du premier plan mais aussi ceux de second plan, je pense aux amis de Daire et Dace qui prennent une part tout autant importante à l’histoire. Daire prend encore plus d’assurance et d’ampleur, elle est déterminée et prend son rôle de dernière Chasseuse d’âmes très à cœur malgré la peur qui la tenaille.
J’ai beaucoup aimé aussi la découpe de l’aventure qui est découpée en plusieurs parties et à partir de la 2ème, les chapitres sont dirigés soit sur Daire soit sur Dace et du coup le nom de l’un d’eux s’affiche à chaque début de chapitre. Si bien que l’on a les pensées, les faits et gestes de l’un puis dans le chapitre suivant, de l’autre personnage principal. C’est vraiment intéressant, enrichissant pour la lecture de l’histoire car du coup on a deux visions de l’aventure.
Le livre objet : j’avais déjà parlé lors de la parution du tome 1 de mon grand intérêt pour la couverture. Ici encore, elle est superbe. Sur le même thème que le 1er. On retrouve la suite de l’illustration sur la tranche du livre et le dos. Et on y découvre un autre animal totem, le coyote qui appartient à Cade (pour rappel, le Tome 1 avait le corbeau pour animal totem, celui de Dace).
Très grand plaisir de retrouver les personnages de cette aventure.
Un tome 2 qui se termine incroyablement et une fin qui va nous donner
encore plus de mal à patienter bien sagement jusqu’à la sortie du dernier tome.
Une aventure riche, un épilogue surprenant et original dans le sens
où il nous met en présence de différents personnages de l’histoire
           
 qui nous donnent leur point de vue.
Une saga captivante.
 
 
     
Michellafon



Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 19:18

 

Les Cendres d'Auranos

 

couv le dernier royaume

 

 

Auteur : Morgan Rhodes

Traducteur : Marianne Roumy

 

Editeur : Michel Lafon

Collection : Jeunesse

Saga - Héroïc Fantasy - Magie - Sorcellerie - Conquête

Pages : 438

Parution : le 3 Octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Mytica, île entourée de la mer d'argent

ne forme plus comme avant un seul pays.

  

 

 

Depuis de nombreuses générations , Mytica est divisée en trois royaumes : Limeros au Nord, Auranos au Sud et Paelsia au milieu.

Après des années de paix entre les trois royaumes, les choses sont en train de changer. La situation sociale des trois royaumes n’est pas à égalité.

 

Le royaume de Limeros, au Nord, a un climat glacial et est dirigé par un roi cruel et tout aussi froid que le climat, le roi Gaïus. Une seule chose obsède ce roi, la magie, la sorcellerie. Il a deux enfants avec qui il est dur : Lucia et Magnus élevés dans le sang et la conquête. Les luttes économiques n’ont pas encore touché ceux qui vivent au Palais. Mais on ne pouvait ignorer les ennuis financiers.  On raconte que Limeros a entamé son déclin (comme Paelsia) depuis des générations, à cause de la mort de l’elementia : la magie fondatementale.

 

A la frontière de Limeros se trouve le royaume de Paelsia qui connaît un déclin constant depuis des générations. Le climat est ici froid, l’aspect gris et poussiéreux. Le pays dépérit. Une seule chose est produite à Paelsia, le vin, souvent vendu au royaume d’Auranos pour quelques bouchées sur lesquelles sont prélevées de lourdes taxes par le chef de tribu de Paelsia : Basilius. A Paelsia, les gens meurent de faim car il n’y a aucune production de céréales ou autres ressources. Les gens y meurent de faim ou de froid mais il respecte leur chef, dit Sorcier, et on croit en lui pour sortir le royaume de ce déclin.

 

Au Sud, se trouve le royaume d’Auranos. Un royaume qui possède tout : l’argent, de belles terres vertes et ondoyantes, beaucoup de bétail, un climat chaud et tempéré. On y vit généreusement et la famille royale vit, elle, en abondance. Royaume dirigé par le roi Corvin qui a deux filles : Emilia l’aînée destinée au trône et Cleiona dite Cléo la cadette.

 

L’elementia occupe souvent la tête des familles royales des trois royaumes. Cette magie fondamentale, magie essentielle qui donne vie au monde. Deux déesses rivales s’étaient détruites il y a des siècles. Depuis, Limeros gelait d’année en année. Paelsia flétrissait et son sol se desséchait. Et seule le Sud, Auranos, ne montrait aucun signe de délabrement.  L’elementia se compose des Quatre sœurs, des joyaux autrefois gardés par les Sentinelles, qui désormais ont disparu, et que chacune des trois familles royales aimeraient retrouver.  On recherche la trace de l’elementia.

 

 

Cléo, princesse gâtée d’Auranos, va un jour accompagner Aron, noble du palais, promis de Cléo, en pays de Paelsia pour y acheter du vin. Cléo n’aime pas Aron et  n’apprécie pas ses manières rudes et hautaines. Lors de ce voyage à Paelsia, un évènement tragique va survenir. Cet évènement tragique va être appris dans tout le pays Mytica, donc dans les trois royaumes, et désapprouver. Cette haine que l’on a déjà pour la richesse du Royaume d’Auranos va encore augmenter, il va en découler certaines rancœurs de la part de la famille royale de Limeros et des habitants de Paelsia qui soutiennent leur chef de tribu, envers la famille royale d’Auranos.

 

Malgré cette tension palpable, Cléo, se met en quête de sauver sa sœur aînée destinée au trône, Emilia. Emilia est gravement malade et aucun guérisseur ne peut lui venir en aide. Pour cela, elle doit retrouver une femme à Paelsia, gardienne de pépins de raisin dans lesquels on a insufflé la magie de la Terre. D’après la légende, ces pépins peuvent guérir des maladies. Cette gardienne de pépins originaux est une Sentinelle exilée qui a quitté le Sanctuaire. On ne sait pas d’ailleurs si les Sentinelles existent, on dit parfois qu’ils n’existent pas vraiment mais qu’ils espionnent au travers des yeux des faucons, pouvant ainsi trouver où se cache les Quatre Sœurs. Les Sentinelles en ont besoin pour le Sanctuaire.  Les Quatre Sœurs, quatre objets à l’origine de l’elementia, la magie fondamentale. Terre, Eau, Feu et Air. Les Sentinelles, s’ils ne trouvent pas rapidement les Quatre Sœurs, le dépérissement que connait le royaume des mortels ne tardera pas à toucher le Sanctuaire aussi. Lorsque l’on quitte le Sanctuaire, on le quitte définitivement et l’on devient un mortel. Alexius, tout comme ses compères du Sanctuaire, peut le quitter en se transformant  en oiseau. Ainsi, il surveille et guette, en chasse des Quatre Sœurs.

 

Le roi Corvin désapprouve le voyage que désire faire sa fille Cléo pour sauver Emilia. Il lui interdit même. Mais en enfant gâtée, Cléo est déjà partie à Paelsia en compagnie de son meilleur ami, Nic, pour rechercher la gardienne des pépins originaux, lorsque son père s'en rend compte.  Il demande à Théon son garde du corps de partir pour Paelsia pour retrouver sa fille.

 

Cléo, Nic, Théon, Magnus, Lucia et Jonas, fils d'un viticulteur de Paelsia empli de vengeance et indigné par ce que subit son peuple, vont se croiser et se trouver sur les mêmes routes. Routes dangereuses, où la tension est de plus en plus palpable et où parfois le sang de la vengeance coule...

 

Une guerre s’annonce. Il faudra bien choisir son camp.

  

  

 

Acte I très prometteur d’une série qui sort en France au mois d’Octobre prochain.

 

 

Série fantasy aux nombreux rebondissements.

 

J’ai, tout d’abord, eu peur d’être perdue parmi tous les personnages qui s’annoncent dans cette série et puis tout compte fait j’ai rapidement été embarquée dans l’histoire et les personnages, nombreux, coulent tout au long des pages et ne rebutent pas la lecture.

 

Des personnages bien distincts de chacun des trois royaumes qui constituent Mytica et grâce à la narration et au montage du récit, on peut se jouer observateur du rôle de chacun dans l’histoire, à tour de rôle. Donc pour cela, en tant que lecteur on n’est pas du tout perdu avec les personnages. Un bon point !! Chaque chapitre débute par l'annonce du royaume où l'on se trouve au sein du chapitre, de là on sait à quels personnages on a affaire.

 

L’histoire est très prenante, captivante, ensorcelante même parfois. Le récit est bien construit car on découvre petit à petit chacun des trois royaumes bien distinctement pour finir où les histoires des personnages de ces trois royaumes vont être liées et les personnages vont se croiser sur leurs chemins. Des intrigues passionnantes, qui s’entrecroisent sans perdre le fil du récit.

 

 L’action est très présente. Nombreux rebondissements et, en somme, on n’a pas vraiment envie de lâcher cette lecture. Action présente tout en posant les faits, les personnages, les royaumes, la base de la saga.

 

Les descriptions sur les lieux, décors, ou personnages (cheveux, vêtements, etc) sont riches et apportent beaucoup également à la lecture.

 

Les personnages, nombreux comme je le disais, sont intéressants tous autant qu’ils sont. Chacun est indispensable à l’histoire. Personnages à qui l’on s’attache. Grâce à eux, l’histoire est non seulement prenante, captivante, ensorcelante et je rajouterais aussi triste et émouvante. Triste et émouvante car lorsque, par hasard, tout va pour le mieux et bien… bam, patatras, un coup de massue, tout s’écroule… Ce qui amène certains sentiments, différents (amitié, amour, vengeance), à l’histoire.

 

La magie est très présente mais on la susurre, on la cherche dans ce premier volet. Elle n’est donc pas forcément la pièce maîtresse de ce 1eracte.

 

Le livre-objet (parce que je suis une amoureuse du livre en lui-même et c'est pourquoi je n'aime pas les liseuses) est très beau. Je parle ici de cette belle couverture. On comprend l'intérêt de chaque détail de cette couverture en lisant l'histoire. Le faucon qui y apparaît à son importance, les dagues, et cette "roue" qui en fait est un gouvernail (à vous de découvrir à quoi il sert). Au fond, caché parmi la brume on aperçoit les formes d'un château... cela promet-il qu'il n'en restera qu'un seul à la fin de cette saga.... tout est suggestion.

 

Plus on avance dans l’histoire plus c’est captivant et arrivé à la fin de ce premier acte on a déjà terriblement envie de découvrir la suite mais pour cela il faudra être patient car ce 1er Acte, lu en avant-première, ne sort qu’en Octobre donc il faudra attendre la programmation de la suite…

 

Un univers palpitant entre trois familles royales et trois royaumes

 où se mêle haine, rancœur, vengeance, trahisons, sorcellerie, amour, amitié.

 

 

 

 

 

 Une vue sur les trois royaumes qui forment Mytica :

2013-09-15 17.40.48

@ Photo non libre de droit - Lilibook 1er Chapitre

 

 

  Michellafon

 

 

 

 

Sortie le 03 Octobre prochain

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 21:07

 

 

alyson noelAuteur : Alyson NOEL

Traducteur : Maud DESURVIRE

 

Editeur : Michel Lafon

Young Adult - Fantasy - chamanisme - Nouveau-Mexique -

Pages : 344

Parution : 14/02/2013

 

 

 

Daire devient folle. Têtes tranchées, corbeaux, silhouettes spectrales la suivent sans arrêt. Et un garçon aux yeux d’un bleu surnaturel vient hanter ses rêves. Même si elle sait que ce qu’elle voit est réel, personne ne la croit. À l’exception de son étrange grand-mère, Paloma, qui décide de l’accueillir au cœur des plaines poussiéreuses du  Nouveau-Mexique.

Grâce à elle, Daire découvre qu’elle est une chasseuse d’âmes. Mais aussi qu’elle doit apprivoiser très vite ses nouveaux pouvoirs, car y renoncer la condamnerait.

Tandis qu’elle fait face à cette nouvelle épreuve, elle rencontre le garçon de ses rêves. Sera-t-il son meilleur allié, ou son pire ennemi ?

 

Aimer est un danger mortel

 

 

 

 

 

 

L’histoire commence il  y a 16 ans, le jour de l’enterrement du père de Daire, Django, mort très jeune, et dernier de la lignée de la famille Santos. Et déjà l’apparition de corbeaux noirs aux plumes lustrées lors de l'enterrement de Django. Personne ne sait que Jennika, l’épouse de Django attend un enfant de lui. 

 

16 ans plus tard, Daire a vraiment la sensation de devenir folle. Elle voit de plus en plus souvent cette multitude de corbeaux aux plumes bien noires et puis des têtes tranchées, et des êtres lumineux… Parfois, également, le temps s’arrête autour d’elle et tout se fige.

 

Et une fois encore ces délires là viennent l’accaparer sur les lieux du tournage où elle se trouve avec sa mère Jennika. Celle-ci est maquilleuse professionnelle et elle deux n’ont aucun point fixe de routine, elles parcourent le monde entier là où on les envoie sur différents lieux de tournage. Daire n’a jamais été à l’école et a toujours bénéficié de cours par correspondance. Pour elle, aucun point d'attache que ce soit de lieux ou d'amitié, de famille, ni même d'amour.

Cette fois-ci elles sont au Maroc, et Daire est prise de sensations étranges et ne peux se contrôler. Une fois de plus des visions de terreurs, des corbeaux, des têtes tranchées, etc, et dans l’impossibilité de se contrôler elle griffe l’un des acteurs à sang. Et puis toujours ce même rêve d’un très beau garçon aux yeux d’un bleu incroyable…

 

Sa mère, Jennika, est inquiète et tous le monde prend Daire pour une folle, et on en vient même à se poser des questions sur un possible internement si les folies de Daire persistent.

 

Personne ne croit que ce qu’elle voit est bel et bien réel.

 

Pour Jennika, se résoudre à interner Daire est impossible. Une 2ème solution s’offre à elle, mais là non plus elle n’est pas vraiment partante mais elle n'a plus le choix. C’est d’envoyer Daire chez sa grand-mère Paloma depuis que celle-ci a repris contact avec elles. Jennika connaît à peine Paloma et se demande pendant ces longues années pourquoi elle n’a pas donné de nouvelles et pourquoi elle refait surface pile à ce moment là. 

 

Paloma, elle, sait ce qui se passe pour Daire désormais âgée de  16 ans.

 

Jennika envoie vivre Daire chez sa grand-mère, une grand-mère qu’elle ne connaît pas et qui vit au Nouveau-Mexique à Enchantment.

Daire va bientôt découvrir par les dires de sa grand-mère que tout ce qu’elle voit ne fait pas d’elle une folle. Elle est en fait une chasseuse d’âmes et Paloma va lui expliquer que ce qu’elle vit est en fait les premières manifestations de son patrimoine biologique, de son héritage qui se transmet d’une génération à une autre, toujours au 1er né. Elle doit désormais accepter son devoir, ses responsabilités, son destin.

Si par contre, Daire n’accepte pas sa destinée, Paloma ne pourra rien faire pour la sauver.

 

Dans ce Nouveau-Mexique, lieu sec et poussiéreux, Daire va devoir assumer son destin mais pour cela elle a besoin de toute l’aide de sa grand-mère Paloma. Mais dans un premier temps elle va devoir la purifier grâce à certaines plantes et certains rites chamanes. Ensuite elle l’initiera à chacuns des rites chamanes. Elle va entre autre bientôt découvrir et apprendre à passer dans différents mondes, le monde souterrain, monde intermédiaire, et le monde supérieur. Tant d'autres choses aussi à lui apprendre, mais il faut faire vite pourtant.

 

Paloma va lui expliquer ce qu’est le rôle d’un chasseur, rechercher la vérité, la spiritualité, et leur rôle est de maintenir l’équilibre des choses et pour cela ils doivent cheminer entre le monde des esprits et le monde réel.

Mais ce que va découvrir Daire c’est que dans les autres mondes, il y a des forces invisibles qui influencent la vie du monde réel. Dans chacun des mondes, Daire croisera des êtres différents qui apparaîtront tantôt sous la forme d’animaux ou êtres mythologiques, même un simple brin d’herbe pourra entrer en contact avec elle.

 

Dans cette ville, Enchantment, elle va devoir aller pour la première fois au lycée (elle qui a toujours suivi des cours par correspondance), et elle fera la connaissance de deux garçons de son âge, le premier : Cade.

Depuis qu’elle a découvert ses différents « pouvoirs », Daire arrive à lire dans l’âme des personnes qu’elle croise et du coup ressent des sentiments tout de suite. Envers Cade elle ne reçoit que des mauvaises ondes, pourtant Cade est le portrait craché du jeune homme magnifique aux yeux bleus de ses rêves. Qui est-il ?

Bientôt, elle verra apparaître le même jeune homme mais les sentiments qu’elle éprouve ne sont pas du tout les mêmes. Tout à l’inverse, les sentiments sont profonds et sensibles, purs. Elle fera connaissance du jumeau de Cade, Dace.

 

L’avenir de Daire est désormais celui d’une chasseuse d’âme, elle aura face à elle un allié ou un ennemi… en tout cas une menace grandit au fil des jours.

 

 

 

 

Rites chamaniques, réserve indienne, mondes souterrains et intermédiaires, totems animaux…

 

Voici un premier opus fantasy qui a su me séduire…

 

Un peu lent au début, le rythme s’est vite réveillé et a laissé place à une lecture captivante.

 

Histoire captivante donc, intrigante, autour des mythes et rites amérindiens et chamaniques et on se laisse totalement porter par l’histoire.

On a une jeune fille pas comme les autres qui découvre son héritage mais aussi son avenir de chasseuses d’âmes. Elle aura du mal à accepter ses origines mais elle devra les accepter. Elle n'a pas d'autre choix.

 

Même si l’histoire se veut « fantasy », l’auteur a su pourtant nous faire ressentir que les personnages sont tout compte fait assez proches de nous, notamment par rapport aux sentiments.

 

On se prend donc d’attache pour chacun des personnages. On y fait de belles rencontres, de moins bonnes aussi ;-) mais certains des personnages sont vraiment attachants, apportent beaucoup de fraîcheur. Pas de sensation de personnages de 2ème plan, tous prennent une part importante à l’histoire. L’auteur apporte à certains d’entre eux beaucoup de profondeur.

 

Outre qu'elle soit captivante, elle est aussi bien ficelée, et surtout un point très positif c’est le décor et toutes les descriptions que l’auteur nous livre avec une immense précision.

C’est que du bonheur !!

 

On imagine fort bien chacune des scènes. Je ne peux rien dévoiler, mais tous les corbeaux qui entourent Daire sont très présents visuellement pour nous lecteurs, ou encore lorsque Daire arrive à intégrer … ...  … chutttt, l’auteur nous livre chaque sensation qu’a Daire...

C’est superbement détaillé. (Et non je ne peux rien dévoiler au risque de gâcher la lecture).

 

Le décor l’est lui aussi, on imagine chaque scène et je trouve ça vraiment remarquable et le décor du Nouveau-Mexique est riche en description. On a l’impression d’y être, sur cette terre ocre et sèche, les maisons aux murs d’adobe (argile, et architecture au carré).

 

L’histoire va crescendo au fil des pages et en tant que lecteur on a de plus en plus de mal à lâcher le livre. Bien évidemment la dernière page nous donne très envie de connaître le déroulement illico presto du 2ème volet mais il faudra patienter ;-)

 

Parlons aussi du livre-objet. Un petit bijou. Une couverture splendide aux couleurs chatoyantes, ocres telles les couleurs du Nouveau-Mexique. Une tranche très travaillée et ça c’est que du positif aussi, car voilà un bel objet à placer dans sa bibliothèque. Et on a, là aussi, hâte de découvrir la structure graphique des opus suivants.

L’intérieur du livre est lui aussi très travaillé. On découvre un graphisme appliqué tout au long du livre, illustrations pour une mise en scène de corbeaux à chaque début de chapitre et une police d’écriture très jolie.

 

 

Vous comprenez donc que j’ai pris un réel plaisir avec cette lecture. Parmi ces rites et mythes chamaniques très intéressants. Un attachement envers les personnages. Et une description incroyable des scènes, lieux et sensations, même le vent on arrive à le percevoir… c’est pour dire… Ce travail de description est un gros point fort à ce 1er opus qui laisse présager une belle série fantasy. Hâte de découvrir la suite.

 

 

 

 

 

 

  Michel LAFON

 

 

 

 

 

 

 

 

  photo-2013-02-25-20-20-42-436  photo-2013-02-25-20-19-49-278

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Repost 0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 12:01

    

 

 

 

 

 fedeylins auxbordsdumal 

 

Auteur : Nadia COSTE   ADD So Pretty Elements (72)

  

Format : Broché

Editeur : Gründ

Collection : Romans

Pages : 383

Parution : le 06 octobre 2011

 

 

 

Cahyl le fedeylin et Glark le gorderive décident de fuir ensemble leurs sociétés respectives. Ils tournent le dos au Monde, s’enfoncent dans la forêt avec l’espoir de donner un sens à leur vie. Mais la liberté a un prix : les ennemis sont légion, les dangers nombreux, les drames quotidiens. Leur errance s’annonce périlleuse et, lorsqu’ils découvrent l’existence d’un complot risquant de briser l’équilibre fragile qui règne entre leurs deux peuples, leur incertitude grandit. Fuir sans se retourner ? Revenir en arrière ? Peut-être est-il déjà trop tard…

 

Peut-on se perdre quand on n’a nulle part où aller ?

 

 

 

 

  

 

 

 

J’avais laissé Cahyl et Glark il y a quelques mois quittant leur Monde et leurs proches à la fin du Tome 1.

Dans ce 2ndopus, on les retrouve au même instant. Cahyl et Glark, amis depuis toujours et pourtant si différents,  ont fait un choix. Ils n’ont d’autre décision que celle de partir. Chacun d’eux se sentait exclu de leur société respective, Cahyl et Glark ne trouvaient pas leur place. Cahyl est devenu adulte, donc fedeylin, et son manque de marque n’est pas apprécié par son peuple. Il est rejeté par ses congénères. Glark, lui, doit subir l’autorité de sa reine qui l’envoi en mission à la recherche d’une plus grande mare. Mais il sait bien que les autres qui sont partis avant lui pour cette même mission n'en sont jamais revenus. Pour lui c’est la mort ou la fuite. Alors il décide de se cacher, mais il sera considéré désormais comme un traître aux yeux des siens.

Tous les deux laissent les rives du Monde, se cachent, et c’est tout d’abord un sentiment de peur qui s’est ancré en eux. Peur d’être découverts car certains sont à leurs trousses pour les retrouver. Peur aussi de cet avenir inconnu qui les attend. Ils entrent dans la forêt, un lieu qu’ils ne connaissent absolument pas. Commencera alors leur errance.... sur tous les points de vue.

Puis ensuite, les deux compères, amis de toujours, ont la sensation de victoire et de liberté. Un avenir meilleur.

Mais malgré cette sensation de liberté, ils étaient tout de même en fuite…

 

Cahyl est donc adulte, fedeylin, il a désormais des ailes. Des ailes d’une grande beauté, dans de magnifiques tons roux, elles sont chatoyantes dans les lumières du soleil. Pour lui c’est une grande nouveauté, et il va devoir s’en accommoder ce qui ne sera pas toujours évident. Ses ailes qui, pour lui, sont signe de liberté, vont parfois lui jouer de drôles de tours et au lieu d’une liberté absolue, elles vont parfois l’envoyer dans des pièges d’où il aura bien du mal à s’extirper.

C’est son don d’empathie qui va en partie l’aider à se sortir de ce piège dont il sera victime rapidement après leur fuite. Un petit bond en arrière, son don d’empathie, Cahyl l’a découvert au fur et à mesure qu’il a grandit. Il capte les pensées de ceux qui se trouvent proches de lui. Il ressent aussi leurs émotions.

Un don qui va augmenter encore d’un échelon au cours de ce 2ndopus. Il va s’apercevoir, en effet, qu’il peut dissocier son corps de son esprit et « entrer » dans le corps d’un autre. Un don qu’il aura beaucoup de mal à maîtriser et qui le perturbera énormément.

 

De grandes épreuves vont arrivées à nos deux compères dans ce 2nd opus.

 

De grandes rencontres aussi. De nouvelles amitiés, notamment celle de Sperare, un anophèle (famille des moustiques) doué de paroles, rencontré dans les marais boueux. Une rencontre qui pourtant aurait pu se terminer en un claquement de langue…

Mais entre Cahyl, Glark et Sperare, désormais, va se lier une grande amitié. Une amitié entre trois peuples différents mais surtout ennemis.

 

Je vous laisse découvrir le reste des aventures de Cahyl et Glark. Tellement de rebondissements qu'il est difficile d'en faire un résumé.

 

 

 

 

 

 

Quel bonheur de retrouver l’écriture de Nadia Coste !!!

Un coup de coeur de nouveau. 

 

 

J’avais laissé Cahyl et Glark à la fin de 1eropus, s'enfuyant de leur société respective. On les retrouve à cet instant précis. Nadia Coste est vraiment douée pour nous offrir une écriture, un style et un découpage remarquables.

 

Dans le 1er tome, on faisait la connaissance de Cahyl, de Glark, du Monde Fedeylins, et celui des Gorderives avec toutes leurs traditions et leurs façons de vivre. 

Dans ce 2ème tome, on part en fuite avec Cahyl et Glark. Ce 2ème tome est plus sombre, dans tous les sens du terme (sombre par le fait qu'ils doivent se cacher dans des abris, sombre car ils vont devoir affronter multiples dangers).
On va vivre leurs aventures, leur liberté, leur amitié, leur errance, leurs craintes, leurs peurs, leurs douleurs, parfois aussi de la colère, etc. Et on va découvrir avec eux, de nouveaux territoires, mais aussi faire de nouvelles rencontres. Vous comprenez donc que l'on va avoir, tout autant que les personnages inventés par Nadia Coste, de sacrées émotions tout au long de cette lecture. 


Pour notre plus grand bonheur, Nadia Coste nous présente dans ce 2ème tome de nouveaux personnages, drôles de bestioles qui ont une personnalité bien trempée. Notamment, on fait la connaissance de Sperare, un anophèle (un moustique) qui a bien failli terminé collé sur la langue de Glark ^^ Une rencontre improbable puisque normalement ces trois là, Cahyl, Glark et Sperare, sont issus de peuples ennemis. Mais une amitié va naître entre eux, car au fond un point commun les lie (je vous laisse le découvrir).

 

Un point fort dans ce 2nd tome, c'est le don de Cahyl. C'est d'ailleurs un des grands thèmes de ce 2nd volet. L'empathie de Cahyl tient un rôle très important ici car ce don se développe. Et il sera très difficile pour Cahyl de bien gérer ce don qui s'accroit. Un don qui s'accroit au fur et à mesure de notre lecture d'ailleurs. Et Nadia Coste réalise là encore un très bel exercice, de faire emplifier le don de Cahyl au fil des pages. De plus, elle nous fait ressentir cette empathie de telle façon qu'on se sent très lié à Cahyl et à ce qu'il ressent puisque ce don ne va pas être évident à gérer pour lui et sera douloureux, aussi, parfois.

 

Les mots, les phrases de Nadia Coste font que l'on ressent toutes les émotions des personnages. La douleur, la crainte, la colère, l'amitié, la prudence, l'insécurité, la fatigue, la faim, la soif, la tristesse, l'impuissance, le combat...

 

Un 2nd opus qui se termine de façon abrupte, qui nous laisse du coup en plein questionnement. Encore un style remarquable, un jeu de maître de la part de Nadia Coste. Une fin qui va nous tenir jusqu'au 3ème tome avec cette envie de découvrir la suite.

 

Autre point également sur ce 2ème tome, on retrouve en annexe une description de chaque caste.

 

 

 

Encore une fois, Nadia Coste m'a transporté.

Un chemin initiatique pour nos deux compères qui, prêts à fuir leur peuple et leur Monde, se posent tout de même beaucoup de questions sur leur agissement, sur leur fuite, et sur leur avenir.

Une errance psychologique aussi bien que physique puisqu'ils ne
savent pas où ils partent ni dans quelle direction se diriger.
"Peut-on se perdre quand on n'a nulle part où aller ?" 
Beaucoup de sensations dans cette lecture. Un long chemin à parcourir dans des lieux inconnus  pour Cahyl et Glark jusqu'à certaines découvertes...
Mais ce long chemin et toutes ces épreuves à surmonter font partis
de la destinée de Cahyl et Glark.

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Nadia Coste, aux Editions Gründ et à Cécilia.

 

 

Retrouvez la page Facebook Fedeylins : ICI 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez retrouver mon article sur le 1er tome:

Fedeylins, Tome 1, Les Rives du Monde

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 21:09

la révélation

  

Auteur : Gemma MALLEY

 

Format : Broché

Editeur : Naïve

Collection : Naïveland

Pages : 300

Paurtion : Avril 2011

 

  

4ème de couverture, SPOILER pour ceux qui n'ont pas lu précédemment les deux premiers tomes :

 

  

Anna et Peter, les deux héros de La Déclaration et de La Résistance, coulent des jours tranquilles en Écosse avec leur fille Molly.
Pendant ce temps, à Londres, un événement affole la puissante société Pincent Pharma, qui commercialise les pilules de Longévité : une étrange épidémie provoque la mort subite de centaines, puis de milliers d'individus. D'abord étouffées par les Autorités, ces disparitions multiples finissent par alerter la population. Pincent Pharma fait alors croire qu'il s'agit d'un attentat de la Résistance, qui aurait empoisonné des lots de pilules, et les Autorités arrêtent Paul, le leader des Résistants.

Le combat pour la perpétuation du règne de Longévité ou pour sa chute commence...

Dernier volet de l'impressionnante trilogie de Gemma Malley, La Révélation met en scène la soudaine prise de conscience par la population de cette situation contre-nature que constitue l'immortalité.

 

 

 

 

Exceptionnellement, je ne vais pas faire de résumé du livre mais juste vous livrer mon avis.

Pourquoi me direz-vous ?

 

Et bien parce que, la 4ème de couverture révèle déjà énormément sur cette fin de trilogie,

et que je n’ai donc pas envie d’en rajouter et d’en faire un spoiler.

 

 

Je vous livre donc juste mon avis.

 

 

 

Un excellent avis d’ailleurs.

Livre reçu par surprise totale dans ma boîte aux lettres.

 

En voyant qu’il s’agissait là du dernier tome d’une trilogie dont je n’avais ni lu le 1er opus, ni le second  , je me suis donc dis ouhh la la, vas-tu pouvoir le lire du coup.

Mais ceci ne m’arrête pas, un petit coup d’internet pour voir de quoi parlait le 1er tome, de même pour le 2nd opus. Et me voilà partie en pleine lecture de ce dernier volet de la saga La Déclaration avec les personnages récurrents d’Anna et Peter.

 

Et bien, croyez-moi, je suis rentrée illico presto dans l’histoire, comme happée par les souterrains du Réseau, par la puissante société Pincent Pharma, par le foyer chaleureux d’Anna et Peter qui élèvent leur fille Molly, et par cette épidémie qui envahit le monde entier.

 

L’histoire est construite avec soin, on va de rebondissements en rebondissements, toujours de l’action tout au long du livre.

Chaque personnage y a un rôle, un caractère bien spécifique. Et on s’attache à ces personnages.

 

A travers cette histoire, l’auteur nous met en présence

d’une notion qui nous fait poser des questions.

Sur un certain désir d’immortalité qu’on aimerait dans un sens obtenir.

Est-ce que tout compte fait l’immortalité est telle qu’on la perçoit et est-ce réellement ce dont on a envie et est-ce qu'il s'agirait là d'un phénomène qui convienne à la nature humaine… Telle est la question.

 

L’auteur dans ce livre nous fait comprendre que ce contexte d’immortalité ne peut apporter rien de bon. On découvre donc l’ampleur des dégâts que peut causer l’immortalité. Mais aussi des dégâts scientifiques sur les médicaments, puisque les pilules de Longévité elles-mêmes apportent cette épidémie (à vous de lire pourquoi).

On se rend compte aussi, à travers la vie quotidienne des humains qui prennent cette pilule de Longévité, que tout compte fait, vivre autant de temps à faire et refaire les mêmes choses peut provoquer un ennui qui du coup amoindri fortement cette envie de vivre éternellement.

Autre point fort du livre sur ce désir d’immortalité, est qu’il faut respecté Le cercle de vie : la naissance, la vie, la mort, puis une autre naissance, la vie, la mort… La nature humaine, la nature « écologique » a besoin de se renouveler continuellement. Elle ne peut en aucun cas survivre lorsqu’on lui impose une éternité. Au bout d’un moment, forcément cela provoque des catastrophes. La nature ne peut plus se renouveler.

Du coup, on obtient une situation très critique avec : une population surpeuplée qui interdit donc toute naissance, mais plus de renouvellement de vie non plus, une population éternelle mais âgée ; un manque d’eau pour toute cette population qui survie grâce à ces pilules de Longévité ; un manque de cultures agricoles pour se nourrir…

 

Des messages forts qui ressortent de cette lecture. Je regrette donc maintenant de ne pas avoir lu plus tôt les 1er et 2ème tomes tellement cette lecture est belle en retranscrivant tout ces messages sur le cycle de vie.

Ceci tout en offrant une histoire sous forme de science-fiction avec ces pilules de Longévité mises sur le marché par Pincent Pharma.

 

Une histoire haletante, dont on n’a pas envie de décrocher avant d’en avoir lu la toute dernière page. Jetez-vous sur cette trilogie.

 

 

 

Un grand merci aux Editions Naïve pour

cette très belle surprise et découverte.

 

naive

 

 

 

 

 

Les avis sur la blogosphère : Hérisson

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 19:52

fedeylins

 

De Nadia Coste ADD So Pretty Elements (72)

 

Format : Broché

Editeur : Gründ

Collection : Gründ Romans

Pages :  432
Parution : A paraître le 10 mars 2011

 

 

 

Comme tous les fedeylins, petits êtres ailés vivant au bord d’une mare qui constitue leur monde, Cahyl éclot sur son nénuphar. Comme tous les fedeylins, il doit braver la noyade et de dangereux poissons avant d’atteindre le rivage. Comme tous les survivants de cette première épreuve, Cahyl se présente devant les Pères Fondateurs, avide de connaître la caste choisie pour lui et l’avenir tout tracé qui l’attend.

Mais Cahyl est différent : il lui manque la marque qui le lierait à son destin. Son existence même fait trembler les bases de sa société et cela, tout le monde n’est pas prêt à l’accepter.

 

« Etre fedeylin, c’est accepter. »

 

 

 

Peut être lu aussi bien par les ados, que les adultes.

 

 

Une mare constitue le vaste Monde des fedeylins. Les fedeylins sont de petits êtres de quelques centimètres qui, à l’âge adulte, se voient dotés d’ailes.

Cahyl fait parti de ce peuple.

Les premiers instants de vie de Cahyl se sont déroulés au sein d’une bulle parmi 3000 autres bulles fécondées par les mères sur le nénuphar de ponte. A ce moment là, il n’est qu’un larveylin et il apprécie la douce chaleur qui l’englobe. De cette bulle, il entraperçoit les autres cocons identiques au sien, il entend aussi les cinq voix qui expliqueront à ces larveylins au sein de leur bulle, le cycle de la vie, de leur éclosion, en passant par leur croissance, la pousse de leur ailes, cycle de vie qui font d’eux des mudeylins (pas encore adultes),  jusqu’à l’extraction de leurs ailes, cycle de vie qui feront d’eux des fedeylins adultes.

Ces cinq voix appartiennent aux cinq Pères Fondateurs. Les Pères Fondateurs sont les seuls mâles fécondants. De sa bulle, sans les voir, Cahyl ressent déjà le respect, la dévotion, la confiance.

Chaque petit dans les 3000 bulles, fut touché de la main d’un Père. Cette main détermine le destin de chaque petit en apposant une marque derrière l’oreille. Cahyl a ressenti cet instant.

Puis après 5 années de gestation, Cahyl éclot de sa bulle. Pour les petits c’est un vrai périple. Il faut parvenir, depuis le nénuphar de ponte, jusqu’au rivage de la mare pour retrouvé sa mère. Il faut pour cela, ne pas se noyer, et survivre à l’attaque des poissons. Cahyl, lui, à bien failli se noyer, mais personne ne s’est aperçu que Glark l’avait aidé à ne pas se noyer. Glark est un jeune gorderive, ennemi des fedeylins, vivant de l’autre côté de la Mare.

Depuis des centaines d’années, un pacte de non-agression entre les fedeylins et gorderives a été établi pour ne pas que les gorderives attaquent les fedeylins. Mais le risque est toujours présent…

Cahyl, sur les bords du rivage, accueilli par sa famille, va commencer à grandir. Mais pour lui, la vie ne sera pas facile. Cahyl a bien senti une main traversant sa bulle lors du marquage, mais derrière son oreille gauche, pas de marque. Il est né sans marque, sans destin attribué.

Au moment de la naissance, une cérémonie est organisée, et chaque petit passe entre les mains des Pères Fondateurs qui donnent, selon la marque apposée, le nom de la caste à laquelle il appartient.

Le monde des fedeylins compte 5 castes : les bâtisseurs, les prieurs, les récolteurs, les créateurs, les transmetteurs.

Chaque fedeylins est ainsi réparti dans ces 5 castes, de manière à ce que leur monde tourne bien, en ayant des fedeylins répartis équitablement dans chaque communauté, de façon à ce qu’il n’y ai pas trop de bâtisseurs, ou trop de récolteurs, etc.

Au cours de la cérémonie, Les Pères Fondateurs ont déterminés pour Cahyl, la caste des transmetteurs.

Questionnement pour Cahyl, pas de marque, mais on l’a quand même designé  à une fonction de transmetteurs.

Pas de marque, pas de destin.

Chaque fedeylin se sait lié à un destin grâce à cette marque, chaque fedeylin est donc persuadé que sa place dans ce vaste Monde est déterminée par cette marque.

Cahyl se tait quant à ce manque de marque derrière son oreille, il n’y a que sa mère qui le sache.

Du coup, Cahyl se maintient lui-même dans un certain isolement par rapport au reste du peuple.

Il n’a pas d’ami larveylin comme lui.

Son seul ami, qu’il voit en cachette, est Glark, un gorderive, ennemi des fedeylins. Un autre secret qu'il doit maintenir.

Cahyl poursuit son enseignement parmi les transmetteurs, pratique les tâches quotidiennes, participe aux fêtes initiatiques…

Mais Cahyl est à part. Cahyl n’a pas de marque. Cahyl pense qu’il n’a pas sa place dans ce monde, et qu’il est une erreur.

Et tout le reste de la communauté trouve ce larveylin bizarre et solitaire.

Et, oui, Cahyl est seul, il a peur aussi, que l’on découvre qu’il n’a pas de marque.

Sa vie prend le rythme régulier des saisons et des lunes, et un beau jour il découvre qu’en plus d’être né sans marque, il se trouve doté d’un don. Il perçoit les murmures et les sensations d’autrui, les émotions de ceux qu’il croise se déversent en lui.

Ceci va compliquer l’existence de Cahyl et viendra se rajouter à son éternelle questionnement :

« N’aurais-je jamais ma place en ce Monde ? »

Cahyl saura-t-il caché au reste du peuple, sa différence.

Un jour viendra, après la pousse de ses ailes lorsqu’il sera un mudeylin, le moment de la cérémonie initiatique du passage de mudeylin à fedeylin, c'est-à-dire l’extraction des ailes par les Pères Fondateurs devant le reste du peuple. Et alors, ce jour venu, Cahyl pourra-t-il poursuivre son existence avec son secret…

 

 

 

Attention pépite !!!!!!

J’ai déjà hâte de retrouver le deuxième opus de cette quadrilogie.

Nadia Coste sait nous transporter dès la première ligne, dans un autre monde qui pourtant peut avoir des ressemblances au notre.

On plonge totalement dans ce monde réduit, avec des nouveaux noms qui désignent ce qui nous entoure, nous humains. Un travail phénoménal de l’auteur, qui a tout réinventé. L’histoire est superbement construite.

Le moindre détail est là pour nous faire visualiser au mieux de monde fedeylin.

Du premier instant où l’on fait la connaissance de Cahyl, dans sa bulle, on suit son évolution pas à pas, jusqu’à son passage à fedeylin. On se prend d’attache pour cet être minuscule, à part, privé de marque à sa naissance. Une marque qui pourtant est importante pour ce peuple car chacun croit que cette marque détermine le destin de chacun. Cahyl est différent des autres, c’est pour ça qu’on l’aime, mais pas que. Aussi pour son caractère. On a peur pour lui aussi. Lui qui vit dans la peur que l’on découvre ses secrets de non marque, et le don qu’il a développé. Cahyl vit dans l’angoisse, et du coup se tient à l’écart du reste des fedeylins. Le seul à qui il confie ses secrets, est Glark, un gluant, un gorderive. Un autre secret qu’il tente de maintenir, car si l’on découvrait qu’il parle avec un gorderive, ce serait la fin…

Glark, un autre être pour qui on se prend d'attache.

Quel merveilleux roman initiatique, qui nous fait prendre conscience de la place de chacun, de notre destin. De questions que l’on peut se poser, nous aussi, êtres humains. Notre destin est-il écrit ?

L’auteur traite également des thèmes importants de la vie : l’apprentissage de la vie, la fratrie, l’amitié, l’amour, la mort, les codes qui nous sont imposés, les épreuves de la vie, la vie dans la société, la place de chacun…

L'écriture est remarquable, attentionée, la construction l'est tout autant, et un plus à l'histoire : chaque chapitre est entrecoupé de textes régissants la vie des fedeylins, comme nous, nous pouvons avoir nos textes datant depuis la nuit des temps.

Un travail gigantesque de la part de l'auteur, je le dis de nouveau, pour notre plus grand bonheur.

Nadia Coste, en exploitant tout ces thèmes pourtant pas forcément idylliques (la vie n'est pas un conte de fée), en réinventant tout de A à Z, depuis le nom du Soleil jusqu’au nom des mois de l’année, a su pour autant, nous transporter dans un monde féerique, poétique. Oui, le premier mot qui m’est venu aux premiers instants de ma lecture, était qu’il en découlait une certaine poésie, tout comme la superbe couverture de David Revoy.

Jetez-vous dessus le 10 mars prochain, date de sa sortie.

Pour moi c’est une pépite que j'ai hâte de retrouver au cours des 3 opus suivants !!!!

 

 

 

 

Un grand merci à l'auteur, Nadia Coste, pour ce voyage extraordinaire et cette poésie, à Mobiz et aux Editions Gründ de m'avoir proposé ce superbe roman accompagné d'un service presse génial (voir ici).

 

 

Site internet : Fedeylins

 

 

Les avis de la blogosphère : Livrement AcrOOn ne voit bien qu'avec le coeur -  Délivrer des livres

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 13:18

prémonitionsDe Lisa Jane SMITH

Format : Broché
Editeur : Michel Lafon
Pages : 618
Parution : juin 2010

 

 

La trilogie : Etranges pouvoirs, Possédés, Passion

 

Kaitlyn a toujours eu le sentiment d’être une étrangère. C’est une artiste, mais avec quelque chose en plus : tout ce qu’elle dessine finit par se produire. Au lycée, on la prend pour une sorcière…

Quand le Dr Zetes l’invite à rejoindre son école réservée à ceux qui ont des capacités psychiques surnaturelles, Kaitlyn est aux anges. Là-bas, elle fait la connaissance de Rob, un séduisant jeune homme qui a le pouvoir de guérir les autres, et de Gabriel, un loup solitaire qui semble l’éviter. En tout cas, parmi les siens, elle peut enfin s’épanouir et travailler sur ses mystérieuses prémonitions.

Jusqu’au jour où une des expériences de Zetes crée un lien télépathique entre Kaitlyn et ses compagnons. Ils vont ainsi se rapprocher pour tenter de démasquer le sombre secret de l’Institut. Kaitlyn devra alors choisir qui croire… et qui aimer.

 

 

 

Kaitlyn est donc une jeune fille solitaire, ses proches ne la perçoivent pas telle qu’elle est, elle est rejetée par ses camarades de classe, la traitant de sorcière de par son physique, sa peau très blanche, ses yeux un peu à part…  Cette jeune fille rejetée par son entourage, se trouve, également, dotée d’un étrange pouvoir. Elle se sent donc à l’écart des autres. Artiste à ses heures perdues, elle dessine divinement bien. Mais il lui arrive aussi de dessiner des choses qui vont se réellement se produire, des instants qu’elle perçoit, qu’elle ressent.

Sa vie, ses habitudes, se poursuivent jusqu’à se qu’elle se voit proposer une opportunité de rejoindre un institut. Un institut particulier puisqu’il accueille des personnes qui comme Kaitlyn, sont dotées de pouvoirs psychiques. Cette proposition la tente beaucoup, elle pense que se retrouver avec d’autres personnes comme elle, dotées d’un pouvoir, lui permettrait de ne plus se trouver à l’écart de la société. Et puis cet institut propose donc à Kaitlyn de lui enseigner la façon de maîtriser ses pouvoirs.

Sa décision prise de rejoindre cet institut, elle fait la connaissance de plusieurs jeunes, qui comme elle, se trouvent dotés de pouvoir, chacun différent. Elle fait donc la connaissance d’Anna avec qui elle partagera sa chambre, puis fait la connaissance de Lewis, Rob et Gabriel. Anna a le pouvoir de maitriser les animaux, de communiquer avec eux ; Lewis a un don de psychokinésie soit l’esprit qui domine la matière ; Rob, le beau ténébreux, soigne les êtres par ses dons paranormaux, et Gabriel, lui, tient à cacher le don qu’il possède (vous le découvrirez au cours de votre lecture).

C’est ainsi que dans cette école, chaque jour, ils s’exercent à de nouveaux exercices afin de contrôler leurs pouvoirs. Et du coup ; Kaitlyn se sent apaiser et bien dans sa tête pour utiliser ses dons de prémonitions grâce à ses dessins. Tout se passe bien, jusqu’au jour où un exercice entre les élèves provoque un lien télépathique entre eux, entre Kaitlyn et ses camarades. Si bien que ce lien télépathique qui vient de se déclencher fait qu’ils forment un cercle et lisent chacun dans les pensées des autres de ce même cercle. Mais ce lien télépathique, finalement, les aidera à comprendre le rôle réel de cet institut.

A partir de cet instant, la vie de Kaitlyn sera plus difficile car elle sera seule pour affronter son destin. L’entrée à l’institut sera, aussi, pour Kaitlyn, un passage où elle tombera amoureuse. Amoureuse de Rob, le beau ténébreux, mais aussi de Gabriel, mi-ange mi-démon, un brin sarcastique, qui se cache derrière sa facette et ne veut se dévoiler, il cache, d’ailleurs, aux autres, son pouvoir. Les problèmes de cœur commenceront donc pour Kaitlyn. Pour lequel des deux garçons, son cœur va-t-il battre ?

Pour Kaitlyn et ses camarades, désormais liés par ce don de télépathie, la vie sera plus difficile depuis leurs récentes découvertes sur les secrets que cache l’institut et le plan démoniaque engagé par Mr Zetes et ce que cachent réellement ses expériences et à quoi pourrait lui servir Kaitlyn, Anna, Gabriel, Lewis et Rob. La vie de chacun sera en danger. Ils seront seuls désormais, et pour Kaitlyn, elle devra faire des choix sur les intentions de chaque personne qui l’entoure. Qui croire ?

 

 

Trois livres en un, puisque ce livre comprend 3 tomes. Le 1er, nous met en présence de chaque personnage, et nous place dans l’histoire. Les personnages sont attachants, chacun à un don bien particulier, et chacun à un caractère bien différent. Ce groupe, Kaitlyn, Anna, Rob, Lewis et Gabriel, se retrouve lié encore plus avec ce don de télépathie qu’ils développent entre eux, formant ainsi un cercle uni. Mais est-ce que tous voudront à tout jamais former ce cercle… Leur relation s’en verra changée. Le 2ème tome, nous en apprend un peu plus sur le mystérieux Gabriel. Et kaitlyn, elle, sera partagée entre son amour pour Rob et le fait qu’elle soit attirée aussi par Gabriel. Le 2ème tome, nous fera, aussi, mieux comprendre les intentions de l’institut et de son directeur, Monsieur Zetes, et de son côté machiavélique. Le 3ème tome, nous révélera les pièces manquantes au puzzle. C’est donc un livre bien construit qui mêlera tout au long des trois tomes : rebondissements, suspense, course poursuite, amour, amitié… Tout ça pour vaincre le Mal. Trois personnages ressortent plus souvent dans l’histoire, Kaitlyn, Rob et Gabriel. C’est donc un petit regret, que de dire que les personnages de Lewis et Anna sont plus en retrait, c’est un peu dommage. Mais en contre partie, l’auteur fait bien évoluer chaque instant, chaque situation, tout au long du livre, et c’est intéressant. Une histoire aux dons paranormaux qui est donc très agréable, une intrigue intéressante, et des personnages attachants. Un style facile et rapide à lire. 

 

 

J'ai découvert ce livre grâce à Clair de Jour (à l'époque, Celsmoon) qui avait fait un petit jeu sur son blog pour gagner ce livre. Merci pour cette découverte.

 

 

 

Où classer ce livre ? ... Roman Jeunesse mais qui peut être lu par les adultes, je le classe du coup en Fantastique, Fantasy, Bit-lit.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs