Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 13:05

De Claudie Gallay ADD So Pretty Elements (72)

Format Broché
Editeur : Editions du Rouergue
Collection : La Brune
Pages : 524
Parution : février 2008

 

La Hague… Ici on dit que le vent est parfois tellement fort qu’il arrache les ailes des papillons. Sur ce bout du monde en pointe du Cotentin vit une poignée d’hommes. C’est là que la narratrice est venue se réfugier depuis l’automne. Employée par le centre ornithologique, elle arpente les landes, observe les falaises et leurs oiseaux migrateurs. La première fois qu’elle voit Lambert, c’est un jour de grande tempête. Sur la plage dévastée, la veille Nana, que tout le monde craint et dit à moitié folle, croit reconnaître en lui le visage d’un certain Michel. D’autres, au village, ont pour lui des regards étranges. Comme Lili, au comptoir de son bar, ou son père, l’ancien gardien de phare. Une photo disparaît, de vieux jouets réapparaissent.

L’histoire de Lambert intrigue la narratrice et l’homme l’attire. En veut-il à la mer ou bien aux hommes ? Dans les lamentations obsédantes du vent, chacun semble avoir quelque chose à taire.


Sublime ce livre.
Une narratrice, ornithologue, qui vient se réfugier à La Hague après avoir perdu un être cher. Se couper de sa vie passé, fuir les autres, comme si les rafales de vent pouvaient tout emporter. Mais elle reste cloîtré dans ses souvenirs.
On parcourt la lande avec elle, à compter les oiseaux. On longe les falaises, on sent le vent nous frapper, on entend les oiseaux qui volent au dessus de nos têtes...
On ressent toutes ces émotions tellement s'est bien écrit, tellement s'est bien décrit.
Le moindre détail est conté. Les oiseaux qui se jettent, la nuit, sur les vitres du phare, attirés par les lumières qui guident les marins.
Ou encore une phrase dans le livre qui m'a marqué dans ce fait de description totale ; lorsque la narratrice entre dans un poulailler, pour nous décrire la scène l'auteur nous conte : "ça sent les plumes......".
C'est vraiment extraordinaire l'ambiance que l'on peut ressentir.
L'arrivée de Lambert va provoquer des bouleversements pour la narratrice et la poignée d'hommes qui vit sur ce bout de terre. Des secrets de famille, des rumeurs. Chacun tait le passé et ses tourments ; ça va se déchaîner comme les vagues qui prennent et parfois rendent, des hommes, des maris, des parents.
Petit à petit on se sent imprégné de ce coin de terre, on est entré dans le quotidien de ces personnages écorchés de la vie, et on découvre au fur et à mesure ce que chacun laisse dévoiler. Amitiés, rancoeurs...

 

Une force dans ce livre. Force des mots, des émotions, des hommes. On a tout dans ce livre !
On voit des images couchées sur les pages.

Un vrai bonheur que l’on a pas envie de terminer et de refermer tout de suite.

Repost 0
Published by Lilibook - dans Romans
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 11:46

Vous l'avez compris le week-end ce sera musique.
Des nouveautés ou bien des musiques connues mais que j'aime beaucoup. Des coups de coeur musicaux selon mes humeurs.

Aujourd'hui c'est une nouveauté. Si vous êtes amateur de jazz manouche, c'est pour vous. Voici un groupe et un album à tomber.......du pur bonheur.

The Lost Fingers, des virtuoses de la guitare et de la contrebasse, Québécois et Anglais.
Un album entièrement dédié aux années 80 avec des reprises fabuleuses, une vrai merveille cet album.


On passe de Billie Jean de Michael Jackson


à Fresh de Kool and The Gang


ou encore Straight Up de  Paula Abdul


ou bien du AC/DC, Georges Michael, Technotronic, Vanessa Paradis, Samantha Fox....... et tout ça, bien entendu, adapté en jazz pop manouche.

Et cerise sur le gâteau, en bonus, la chanson de Mathieu Chédid pour le dessin animé Les Triplettes de Belleville qui est un vrai petit bijou.

Enfin, vous m'avez certainement compris, pour moi c'est un très gros coup de coeur.

Repost 0
Published by Lilibook - dans Musique
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 19:38

Quel plaisir de se plonger dans ce petit livre de poésie, les souvenirs de notre enfance refont surface. Qui n'a pas appris par coeur Le Dormeur du Val d'Arthur Rimbaud, Le Pont Mirabeaude Guillaume Apollinaire ou bien Le Ciel est par-dessus le toitde Paul Verlaine.

On se souvient tous de ces quelques vers de poésies qui ont marqué notre enfance et c'est un vrai bonheur de les relire à nouveau. Certains oubliés, d'autres encore encrés dans notre mémoire à force de les avoir appris par coeur et laborieusement retenus..... Les souvenirs reviennent également lorsque appeler sur l'estrade nous devions réciter notre poésie devant la classe.


Ahhh.... L'Albatros et Je t'adore de Charles Baudelaire....... Le Dormeur du Val d'Arthur Rimbaud......Heureux qui, comme Ulysse de Joachim du Bellay....... je me souviens encore de vous.

Chanson d'automnede Paul Verlaine est je crois la poésie que j'ai le plus souvent étudier à l'école, collège et lycée...

Les sanglots longs
Des violons
De l'autome
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.
...


Et d'autres poésies s'étaient effacées de ma mémoire..... mais ce livre m'a rappelé à l'ordre.

Enfin tout ça pour vous dire que cela fait un bien fou de replonger dans ces vers. Et ce tout petit livre des Editions First, à tout petit prix, ne prend pas de place dans la bibliothèque. Il a tout les avantages. Il est même classé par thèmes : l'amour, la tendresse, le désir, la passion, l'émotion, l'humour, la mélancolie, la nostalgie, le souvenir, le destin. Et ils sont suivis de 7 fables de La Fontaine.


Editeur : Editions Générales First
Collection : Petit Livre de
sélection des poésies par Jean-Joseph Julaud
Pages : 160
Parution : août 2006
Prix : 2.90 €

Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 13:44

De Jerôme Delafosse

Format Broché
Editeur : Robert Laffont
Collection : Best-Sellers
Pages : 405
Parution : janvier 2006


Hôpital d'Hammerfest, Norvège. Nathan Falh, membre d'une expédition polaire, sort du coma après un accident de plongée. Il ne sait plus qui il est. Personne ne le réclame. Et pourtant il se sent traqué...
Bibliothèque Malatestiana, Cesena, Italie. Un spécialiste des textes anciens décrypte un manuscrit malouin du XVIIe siècle, qui révèle page après page une terrible malédiction. Une malédiction qui traverse le temps... jusqu'à aujourd'hui.
Seul Nathan détient les clefs de ce mystérieux manuscrit et peut empêcher la folie meurtrière de se déchaîner. Mais pour cela, il doit recouvrer la mémoire et faire toute la lumière sur un passé terrifiant : le sien. Il joue contre le temps. Car le Cercle de Sang s'apprête à frapper...


L'auteur aborde un thème connu avec un héros amnésique, mais on est comblé avec une histoire de course poursuite à vous couper le souffle. Nathan le héros du livre, déterminé à percer les secrets de son passé, nous entraîne dans un voyage entre le présent et le passé depuis les glaces arctiques jusqu'aux terres d'Afrique. Un scénario bien ficelé à l'allure rapide avec de nombreux rebondissements autour d'un manuscrit et d'une secte qui ont traversé les siècles. Un mélange de rites occultes, d'armes biologiques et de terrorisme international. Une énigme qui ne nous laisse pas de répit entre une ONG corrompue, le génocide Rwandais... Je n'en dirais pas d'avantage.

Un auteur qui nous livre beaucoup d'informations. Il est extrêmement bien documenté scientifiquement et historiquement. Jerôme Delafosse est un grand reporter photographe qui collabore avec les plus grands de la presse internationale, mais c'est aussi un scaphandrier professionnel comme son personnage.
Le Cercle de sang qui est son premier roman est déjà vendu dans dix pays.

L’auteur a su mettre à profit son expérience professionnelle tout au long de ce livre rudement bien ficelé. Un bon thriller qui nous tient en haleine.

Repost 0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 14:52

Un Interlude musical pour ce week-end.
Et oui pas seulement fana de livres mais aussi de musique. Mes goûts sont très variés.

Et ce week-end, je voulais partager avec vous ma découverte qui remonte à 1 mois maintenant mais je me passe toujours leur CD en boucle. J'adore.



Il s'agit du groupe Vampire Week-end.
Un groupe de rock indépendant originaire de New York.
Des sons britanniques mélangés à des rythmes africains, c'est vraiment plaisant et joyeux à écouter !

 

Repost 0
Published by Lilibook - dans Musique
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 17:25

Bon avec le jeu de mots de l’illustration de ma bannière en rapport avec le titre de mon blog, il fallait bien que je vous propose un livre de chat pitre qui m’a fait beaucoup rire.

 

De Anne Fine 

 

Format Poche

Editeur : L’Ecole des loisirs

Collection : Mouche

Pages : 79

Parution : août 1997

Illustrations de Véronique Deiss

Pour enfants de 7 à 9 ans 

 

Lundi, j’ai tué un oiseau. C’est vrai.

Ellie, ma maîtresse, a sangloté si fort en me serrant contre elle que j’ai cru me noyer. Mais dites-moi, qu’est ce que je suis censé faire quand une boule de plumes m’arrive entre les pattes ? Je suis un chat, tout de même.

Mercredi, j’ai rapporté une souris morte à la maison. Je ne l’avais même pas tuée. Ellie a encore beaucoup pleuré.

Et jeudi, il y a eu cette regrettable histoire de lapin…

 

Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.

 

Le héros de ce livre, Tuffy, tient son journal de bord où il consigne la liste des oiseaux maladroits venus se jeter dans ses pattes ou encore des souris morte qu’il a trouvé sur son passage. Il faut avouer que l’on rigole bien à cette idée.

Et ce malheureux Tuffy est confronté à l’incompréhension totale de ses maîtres et il est considéré comme un chat assassin. Alors passe encore le jour où il ramène un oiseau ou une souris mais le jour où il rapporte un lapin……… ça ne va plus. Et je ne n’en dirais pas plus.

Anne Fine qui est l'auteur également de "Madame Doubtfire - Quand Papa était femme de ménage" adapté à l'écran avec Robin Williams.


Enfin vous avez compris que ce petit livre est d’une drôlerie………pour petits et grands.

Que d’aventures pour ce pauvre chat.

Et en plus les illustrations noir&blanc de Véronique Deiss sont hilarantes.

Je vous en ai scanné quelques unes :



 

Merci de ne pas copier ces illustrations, propriété de l'illustratrice.

Repost 0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 14:54

De Guillaume Prévost

Format Poche

Editeur : 10-18
Collection : Grands Détectives
Pages : 285
Parution : mai 2006


Rome, décembre 1514. Un jeune homme décapité est découvert sur la statue de Marc Aurèle. Une inscription au sang marque le crime : "Eum qui peccat..." (Celui qui pèche...). Peu après, c'est un vieillard qui est retrouvé sur le Forum, nu, mort et attaché à une échelle, et cette fois encore, le crime est signé : "...Deus castigat" (Dieu le punit).
Il semble que l'assassin défie la cité, le pape lui-même, la chrétienté. Installé au Vatican depuis peu, occupé à ses travaux d'anatomie et de peinture, Léonard de Vinci en personne se passionne pour l'affaire. Aidé d'un jeune étudiant en médecine, il est peut-être le seul à pouvoir démasquer ce monstre qui déploie autant d'intelligence à égarer les soupçons que de cruauté à exécuter ses victimes...

"Une palpitante promenade dans Rome"        Historia


Le jeune Guido Sinibaldi, étudiant en médecine, est passionné par les énigmes tout comme son père ancien barigel de Rome mort en service. A quelques jours de Noël, lorsque son ami le prévient d’une mort atroce sur la statue d’Aurèle, un jeune homme mort décapité ainsi qu’une inscription latine inscrite au sang signifiant « Celui qui pêche », il se décide à enquêter. Il n’est pas le seul à être sur place lors de cette découverte, il y a aussi le grand Léonard de Vinci.

 

Ce jeune Guido mènera sa propre enquête aidé par les conseils de Léonard de Vinci qui se prend de passion pour cette affaire. Léonard de Vinci installé depuis peu au Vatican pour ses travaux d’anatomie, lui ouvrira les portes de la grande bibliothèque du Vatican pour ses recherches. Mais cette bibliothèque est bien mystérieuse.

D’autres meurtres aussi sanglants suivront, toujours dans des lieux antiques.

De Vinci et Guido vont donc essayer de défier ce machiavélique tueur qui s’en prend à la chrétienté mais est-ce au goût de tous au Vatican……….

  

Une énigme originale. D’ailleurs l’époque aussi est originale pour un roman policier.

Une bonne intrigue policière à la Renaissance.



Extrait :

"Je levai la tête à mon tour, persuadé de ce que j'allais voir : la longue spirale de pierre grise retraçant les victoires de Marc Aurèle contre les Germains, et, au sommet, à quatre-vingt-dix pieds de là, la statue du conquérant à cheval.
Mais à ma grande stupéfaction, l'empereur n'était plus seul sur sa monture : quelqu'un se trouvait derrière lui en croupe, les deux bras passés autour de son cou. Qu'elqu'un, ou, devrais-je dire, ce qu'il restait de quelqu'un : un corps dénudé, rougi de sang, horriblement décapité. Une épe courte était plantée dans son dos, comme une flèche au milieu d'une cible. A cette distance, on ne pouvait distinguer si le corps appartenait à un homme ou à une femme."

Repost 0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 14:50

de Douglas Preston

Format Broché
Editeur : L'Archipel
Collection : Les Maîtres du Suspense
Pages : 405
Parution : mars 2007



« Bonjour du Pays des morts »

 C’est ainsi que débute la vidéo laissé par un richissime collectionneur à ses trois fils. Ils apprennent bien vite que leur père s'est enterré vivant avec ses trésors dans une cité perdue, quelque part en Amérique centrale. Celui qui découvrira sa retraite héritera de sa fortune. Mais les trois frères ne sont pas les seuls à convoiter ces pièces inestimables... En particulier un manuscrit maya du IXe siècle, le Codex, qui pourrait révolutionner l'industrie pharmaceutique. Les sommes en jeu sont colossales. La chasse au trésor est lancée. Mais ne s'improvise pas aventurier qui veut... D'autant que la jungle du Honduras n'a jamais semblé si hostile. Et que certains sont prêts à tuer pour s'approprier les secrets du Codex.

Les personnages :

  • Un père, aventurier qui a fait fortune en pillant des tombes et qui a amassé au cours de sa vie une collection d’art somptueuse. Tableaux de maîtres, objets funéraires Mayas, pierres précieuses…et un manuscrit Maya du IXè siècle, le Codex qui pourrait révolutionner la médecine moderne et l’industrie pharmaceutique.
  • Trois fils, gosses de riches, totalement différents. Rien en commun sinon une haine mutuelle.


La vidéo laissée par le père dit clairement retrouvez-moi si vous voulez hériter de ma fortune mais vous n’y arriverez que si vous collaborez les uns avec les autres.
Voilà comment recréer des liens fraternels.


La suite s’avère totalement différente.

  • Philippe, l’ainé, un peu obnubilé par l’argent, veut absolument récupérer ce trésor. Il contacte un détective privé, ancien camarade de son père et vétéran du Vietnam. Ancien camarade, vraiment ? C’est accompagné de cet ami-ennemi que Philipe partira et non avec ses frères.

  • Vernon le deuxième des fils, adepte des sectes, contacte son gourou qui voit un amas d’argent à récupérer. Ils partent eux aussi pour le Honduras.

  • Tom le petit dernier, vétérinaire pour chevaux, est le seul à ne pas partir immédiatement. Rien à faire de ce trésor. Mais un jour il rencontre une jeune femme pharmacologue qui souhaite récupérer le Codex, non pour des mauvaises intentions. C’est alors qu’il partira avec elle.

Ces 3 frères se rendent donc au Honduras séparément.

De là, commence une palpitante chasse au trésor dans une jungle hostile.
Des revirements de situation à chaque moment, du coup on a du mal à lâcher ce livre et on a hâte de découvrir la fin de l’histoire.
J’ai avalé ce livre en un rien de temps.

Très très bon roman d’aventure de Douglas Preston. Un auteur que j’aime beaucoup d’ailleurs.
 

Repost 0
Published by Lilibook - dans Suspense
commenter cet article

  • : 1er Chapitre
  • 1er Chapitre
  • : J'ouvre ce blog pour partager avec vous mes coups de coeur littéraires et musicaux. Le week-end se passera en musique et la semaine en compagnie des livres.
  • Contact

Sur ma table de chevet

   

 

 

les nuits de ceylan

 

Les nuits de Ceylan

 

- Rosemary Rogers - 

 

Mosaïc

608 pages

Dernières chroniques

 

 

agnes lugand

 

 

 jill shavis

 

 

 

 

 

 

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Lilibook sur Hellocoton
Mes livres sur Babelio.com

 


livraddict logo middle

 

images 

 

 

 

Je participe à ces challenges :

 

read-me-i-m-fashion

 

 

 

challange-agatha-christie

 

 

    logoalbums2
 
 
80353618 o
 
 
  logo saison3
 

 

  Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs